CRITIQUE Survivant volume 4

Takao Saito poursuit son œuvre méthodiquement, en n’oubliant pas ses décrochages réguliers (s’orienter grâce aux étoiles, effectuer des semis…), et ses rappels historiques, le tout dans un esprit critique de notre société moderne.

A travers le monde post-apocalyptique de notre héros, Takao Saito nous offre tout son savoir et sa sagesse. Survivant continue de s’imposer comme un immense classique intemporel.

La fin du tome 4 est vraiment haletante, et j’ai hâte de lire le tome 5 (sorti début août mais je n’ai toujours pas eu l’occasion de l’acheter).