CRITIQUE Tamahagane volume 2

Hayato, Sakura et Kasumi quittent Kyoto pour Izumo en bateau afin de trouver une piste afin de reforger un Tamahagane. En route ils affrontent la mante religieuse, Otomi. Un combat particulier où la belle est prête à tout… Une fois sur la terre ferme, nos amis font la rencontre de Tanabe Yoshio, puis de Hiroimaru un garçon taciturne. A la suite de cela, Hayato trouve la matière première pour l’élaboration de son nouveau sabre, ainsi que la motivation et la connaissance nécessaire à sa création. Seulement il manque un quelque chose de bien particulier. E temps, les sbires de Yamatsuri refont surface et tentent d’éliminer notre jeune héros.

Graphiquement il y a moins d’approximation vis-à-vis des proportions. Les traits restent fins et le jeu de regards particulièrement bien travaillés. Le scénario sans être exceptionnel est accrocheur. Une lecture agréable. A confirmer dans le troisième et ultime tome de la série.