CRITIQUE Tokkô volume 1

Ce premier volume nous plonge dans un univers assez sombre et pour le moins mystérieux.

Shindô un jeune diplômé de la police, est promu lieutenant dans une unité spéciale de la criminelle qui s’appelle la Tokki. Il s’est promis de retrouver les coupables responsablent du massacre de ses parents ainsi que de tout l’immeuble où ils vivaient, lui et sa soeur feraient parti des 12 survivants de ce drame. En effet, depuis plusieurs années des crimes odieux et en masse sont perpétués au Japon. Mais, Shindô obsédé par une jeune fille qu’il voit en rêve, devra bientôt faire face à une situation qui dépassera ses pires cauchemars. En effet, cette jeune fille combat et élimine, aux côtés d’autres membres d’élites de la police et de la sécurité intérieure, des monstres mangeurs d’hommes.

Ce premier tome nous plonge dans un monde où seul les plus forts peuvent survivre, et où l’horreur semble avoir fait sa place dans le quotidien des japonais. L’histoire nous est mise en place, ainsi que les différents personnages et le héros qui se trouve être Shindô.

On pourra apprécier le retour de l’auteur de GTO dans un registre ici, beaucoup plus sérieux et glauque. Quelques échanges entre personnages restent assez légers et humoristique, mais le ton ici est donné et il semble versé plutôt dans l’horreur.

Le graphisme quant à lui est impeccable, avec un trait nerveux et affirmé, les trames donnent un très bon rendu de la noirceur que l’auteur veut nous montrer. Quant aux expressions, elles font très bien passées les sentiments des personnages, surtout par le jeu des regards.

A noter, une très belle édition avec une couverture en papier glacé et argentée, et quelques pages couleurs au début du manga. Le prix est tout de même de 7€90, mais il est compréhensible vu la qualité de l’édition, qui reste largement au dessus que ce que peut nous proposer l’éditeur habituellement!

Ce premier volume est une réelle bonne surprise pour une série qui ne comptera que trois volumes!

A noter, que ce manga reste réservé à un public averti de par son contenu violent et gore.

Je ne lis que d’excellentes critiques sur ce premier tome. C’est vraiment dommage que ce manga n’ait pas de fin…

pas de fin? pourtant j’ai cherché un peu partout pour voir si il était terminé au Japon et apparement il l’est. Quand tu dis pas de fin, c’est que l’auteur a fait une fin ouverte ou bien qu’il n’a pas terminé?

L’auteur a du faire une fin baclée au vu du manque de succès.

pour moi c’est pas une fin.normalement c’est pas fini.

Apparemment, c’est même pas ça. Fujisawa aurait quitté il y a quelques mois la Kodansha, où il faisait Tokko. Et il y a peu de chances qu’il y retourne un jour pour continuer la série, d’autant qu’elle a fait un énorme flop au Japon.

Donc d’après ce que j’ai pu lire ailleurs, les 2 premiers tomes peuvent se suffire à eux-mêmes car ils racontent une première intrigue qui plante le décor. Mais le tout manquerait tout de même d’infos et de révélations qui étaient prévues dans la suite.

Quant au tome 3, il s’achèverait au beau milieu d’une intrigue qui n’aura peut-être jamais de fin…

Donc pas du tout de fin, et il n’y en aura peut-être jamais…

C’est vraiment dommage ca.Je comprends pas pourquoi ca fait un flop au japon?

ça les goûts et les couleurs! il y a des séries qui ont eu un succès fou au japon et qui ont fait un flop en france et inversement, j’ai d’ailleurs entendu dire que rose hip rose n’était pas terminé non plus et qu’il avait fait une nouvelle version de ce manga qui s’appelerait rose hip zero et qui serait terminé en 5 volumes

Bon ba merci tout le monde je passais en tant qu’admirateure de tokko et puis la je suis 1 peu degouter … essperons que toru va envisager de la reprende et de faire 1 supers suite car franchement ca serait dommage de briser 1 telle bijoux !

bon une fois n’est pas coutume … je vais me mettre pleins de personnes à dos…

Bon alors pour faire clair simple, précis et tout le toutim: j’ai trouvé ça ridicule …
je ne vois pas ce qu’il y a à sauver dans ce tas de boue et ce magma informe qu’est tokkô
… le syndrome rose hip rose continue … fujisawa pete son cable , il nous met de l’hemoglobine à foison, des jeunes filles avec des seins monstrueusement pas silyconnés (ironie… encore un japonais frustré par la poitrine moyenne japonaise)
un scénario qui ne s’explique nullement, mis en scene de maniere plus que maladroite (pour ne pas dire jeté sur le papier)
et un graphisme qui ne se renouvelle absolument pas (c’est un défaut qui revient tres souvent dans le manga)

de plus pika nous ressert encore et toujours ses vieilles poubelles : "pour vendre des mangas on sort tous les titres d’un auteur quel qu’ils soient"
enfin j’expliciterai peut etre un peu plus tard

mais je regrette vraiment qu’un titre pareil puisse bien se vendre en france.

ben non, tu te mets personne à dos, c’est ton goût et tu peux ne pas aimer cette série, pour ma part je l’ai beaucoup apprécié et lu d’une traite! chacun son choix^^

Tome 1 très bon, par contre qualité de papier très médiocre :frowning:

Pour information, la version édité correspond à la version limité au japon.