CRITIQUE Tsukihime volume 5

Après une première partie riche en révélations, notamment sur la famille Tôno et ses lourds secrets, la seconde partie de ce cinquième tome de Tsuhihime est beaucoup plus calme, et nous propose de suivre différents moments que Shiki et Arcueid passent ensemble. Journée au parc d’attractions, au cinéma, etc… la relation entre nos deux protagonistes est mise en avant, et on prend également conscience du lourd destin d’Arcueid, qui à cause de sa mission n’a jamais vraiment pu profiter de la vie. Ce qui rend ce personnage réellement attachant.
Après cette parenthèse, la fin de tome nous replonge au coeur de l’histoire, et nous montre une Arcueid en difficulté et en proie au doute. N’oublions pas qu’elle est avant tout un vampire…
Ce tome s’achève sur un certain suspense, et j’ai vraiment hâte de lire la suite.

Au niveau des dessins, c’est toujours aussi excellent.

Les choses évoluent bien dans ce tome 5, et Tsukihime confirme qu’il est un seinen des plus intéressants.