CRITIQUE Un bouquet de fleurs rouges

“Un bouquet de fleur rouge” est le troisième recueil de nouvelles de Rumiko Takahashi publié chez Tonkam.

La plupart de ces histoires mettent en scène un salaryman quadra ou quinquagénaire dont la vie professionnelle pèse lourdement sur la vie de famille. L’impression qui se dégage de ces histoires est plus triste que dans les deux précédents recueils (Le chien de mon patron et La tragédie de P), il se dégage même parfois une forme de pessimisme quant à la situation du salarié japonais et au mal être que ceux-ci peuvent éprouver.
Mais le tout reste traité avec suffisamment de légèreté et d’humour pour que l’on évite de tomber dans le larmoyant-déprimant et la lecture de ses six histoires est très agréable.

Côté dessin, Takahashi garde son style, mais le trait, les détails sont très soignés, ce recueil est très abouti visuellement. Les visages sont particulièrement expressifs, notamment ceux des salaryman, c’est un vrai régal de ce côté-là.

L’édition est de qualité, le grand format propice à une lecture agréable, bref il ne faut pas hésiter à investir dans ce manga.

J’espère que Tonkam continuera sur sa lancée et investira dans les autres recueils de Rumiko Takahashi, plus anciens mais qui valent certainement eux aussi le coup d’oeil…

[quote=“Sandoval”]
J’espère que Tonkam continuera sur sa lancée et investira dans les autres recueils de Rumiko Takahashi, plus anciens mais qui valent certainement eux aussi le coup d’oeil…[/quote]

Ben en ce qui concerne ces 3 one shots (la tragédie de P, le chien de mon patron et un bouquet de fleurs rouges) il n’y en a pas d’autres mais c’est vrai qu’il y a pas mal d’autres œuvres de rumiko takahashi dont on a pas vu la couleur en France (genre les one shots formant la séries mermaid’s forest (mermaid’s forest , mermaid’s scar, mermaid’s gaze) et autres œuvres en peu de volumes (1 or W, rumik world, dust spurt…)

sinon c’est vrai que le boulot de tonkam sur ces one shots est énorme (vu le prix j’ai envie de dire: “heureusement”)
un bon one shot comme on aimerait en voir plus souvent