CRITIQUE Ushijima volume 1

Ushijima nous plonge dans un milieu underground sans pitié : le milieu des usuriers.
En clair, nous allons suivre le quotidien d’Ushijima qui accepte de prêter de l’argent aux personnes les plus endettées…mais à quel prix !

L’auteur nous décrit un monde sans pitié où le seul but du prêteur est de revoir un jour son argent et pour cela, il emploiera toutes les méthodes…même les plus extrêmes.

Voilà encore un sujet très original mais aussi très réaliste et d’actualité.
L’auteur met en avant la misère humaine. En effet, les personnes qui viennent le voir sont prêtes à tout pour obtenir un crédit et feront n’importe quoi pour le rembourser.
On découvre par la même occasion la vie de ces personnes et ce qui les a poussées à se mettre dans cette situation.

Les dessins ne sont pas extraordinaires mais se marient parfaitement avec le scénario ce qui produit une ambiance vraiment glauque.

Ushijima, l’usurier de l’ombre et un manga qui pourra choquer les âmes les plus sensibles, tant notre héro est sans pitié mais pourra séduire par la façon dont le sujet est abordé.
A découvrir pour les amateurs du Japon underground .

j’en profite pour remettre mon avis qui est dans “dernières lectures manga”.

[quote=“hikaru_no_go”]le moins qu’on puisse dire, c’est que le résumé est vraiment à l’image du manga. “sans aucun état d’âme”, c’est exactement ce qui ressort à la lecture de ce tome. on assiste à la déchéance la plus totale de plusieurs individus qui viennent s’endetter encore plus auprès d’ushijima, qui a pour objectif de “les presser comme un citron”.
noir, cynique, cru, malsain, voyeur, un manga à lire absolument, mais à ne pas mettre entre toutes les mains.[/quote]

hum vu la couverture qui m’a beaucoup plu, j’ai hésité mais finalement mes poches vides m’ont convaincu de pas le prendre… Mais d’après ce qui est dis je me laisserai sans doute convaincre