CROSSOVER #1-2 (Donny Cates / Geoff Shaw)

Donny Cates. Geoff Shaw.

Crossover.

Novembre 2020.

Plus d’infos prochainement…

EdiuxZnWsAEqH5b

Ouais, c’est très intriguant, ça.

Jim

Imaginez un comic-book si énorme, un event qui génère tellement d’attente que le moment de sa sortie ouvre une déchirure dans la réalité et un portail qui mène à notre monde. Et si tout ce pensiez être du fantastique, de l’imaginaire…était en fait réel ?

Premier aperçu :

crossover-7

crossover-8

Donny Cates :

« I will tell you what Crossover is to me. Crossover is the scariest goddamn book I have ever attempted to produce in my entire life and that as to why it is the most exciting thing that I’ve ever done. my teammates here will help me to try and elaborate and explain this thing to you because again it is insane. Imagine Avengers Endgame but as Cloverfield. »

« On January 11th of 2017 , Geoff Shaw and I released a book called God Country and Geoff and I were sitting around in my in my apartment then such a long time ago talking about, we had just done a signing, multiple signings here in Austin, and we were talking about, this is before I was at Marvel or anything, and we were talking about the nature of event books and how really the last story, the story that’s never been told… is the story of that guy on the sidewalk selling hot dogs and how utterly terrifying it is for that person. »

C’est l’anti-Gwenpool ?

D’une certaine manière.
J’aime bien son approche « Imaginez Avengers Endgame, mais en fait c’est Cloverfield ».
Une sorte de Marvels de Busiek, mais sous amphétamine.
Et comme j’aime bien God Country, je crois que je vais surveiller ça.

Jim

Ça a l’air vraiment pas mal… Quelqu’un en aurait fait la lecture ?

Ça donne vraiment envie… Merci

Ah, donc il est sorti ! J’avais pas fait gaffe.

Donc, je viens de le lire, et c’est pas mal du tout. Un peu rapide, un peu léger, un peu en survol, mais j’imagine que Cates a des choses en réserve.

Grosso modo, une catastrophe est arrivée dans le Colorado (décrite dans les pages montrées ici). Depuis lors, les conséquences sont nombreuses : une société déchirée et tendue, une industrie de la bande dessinée qui s’est effondrée (on apprend dans l’épisode que DC et Marvel ont fermé boutique), et une exacerbation des paranoïas religieuses. rien que ça, ça fait de ce premier numéro un comic représentatif de la période Trump.

On suit la jeune Ellie, qui travaille dans un comic shop, qui aime bien les cosplays de héros, ce qui lui vaut la colère des fanatiques qui voient dans les super-héros l’incarnation d’une sanction divine. Et Ellie est très gentille, elle engueule même son patron parce qu’il reçoit mal certains clients qui tentent de revendre des comics datant d’avant la catastrophe.

Et puis un jour, dans la boutique, Ellie et son patron découvrent une jeune cliente, Ava, dont la peau est blanche avec des points roses : elle fait partie des « Fakes », ces êtres venus de l’autre monde (celui de la fiction) et son apparition crée la panique.

Cates fait très rapidement dégénérer la situation, et lance plein d’idées par des sous-entendus répartis dans les récitatifs de voix off. Une voix off d’ailleurs assez déstabilisante, mais au final au diapason de la série : elle s’adresse directement au lecteur, en lui présentant la situation, les lieux, les forces en présence, les personnages principaux. Sorte de rupture du quatrième mur et de contact direct entre narrateur et lecteur, ça fait écho à la disparition ou fusion entre fiction et réalité, qui est la base du récit. C’est surprenant sur les premières pages, mais ça soulève des questions et donc titille l’intérêt au fur et à mesure de ce premier épisode. Qui laisse un peu tout le monde dans une situation difficile.

Reste que c’est un peu rapide, un peu léger. J’attends de la suite quelque chose de plus consistant. J’aime bien quand ça se lit vite, quand on tourne les pages, mais faut pas exagérer. En tout cas, le côté Cloverfield du genre super-héros, à savoir suivre l’évolution de gens qui sont obligés de composer avec le surgissement de l’indicible, c’est plutôt bien tenu pour ce premier épisode. À voir comment ça va être développé par la suite.

Jim

Cette variant cover a probablement été populaire, vu le message :

Tori.

Ça me tente carrément ! Le pitch est très tentant et j’avais adoré leur « God Country ».
A suivre!

Je n’ai pas trouvé de sujet sur le titre Olympia de curt pires dans le même thème chez le même éditeur.

J’ai lu 2-3 critiques qui en disaient du bien.
Je ne sais pas si quelqu’un l’a lu ici

Effectivement. Je me suis donc permis d’en créer un :

Merci :+1:t4:

crossover-2_c

Published: December 9, 2020
Diamond ID: OCT200193
Age Rating: T+
Genre: Fantasy
Buy

Cover price: $3.99
“KIDS LOVE CHAINS,” Part Two The event continues to unravel as Ellie, Otto, and Ava rise from the ashes of their comic shop to begin their four-color odyssey to find the truth beyond the dome. Meanwhile: super-prisons! Magic guns! Mysterious government agents! And other stuff, too!
Writer
Donny Cates
Artists
Geoff Shaw
Dee Cunniffe
John J. Hill
Cover A
Dee Cunniffe
Geoff Shaw
John J. Hill

crossover-2_1

crossover-2_2