Culture japonaise au travers des manga


(minirop) #1

salut,
il y a un truc qui me turlupine depuis pas mal de temps ce sont ces “choses” qu’on retrouve dans pas mal de manga et je me demandais si la société japonaise fonctionnait toujours ainsi où si c’était juste une sorte de vieille coutume.
voilà une chose non-exhaustive :
[ul]
]cette obsession pour les petites culottes (combien de mecs dans les manga “pensait” la couleur de celle qu’il venait de voir)/:m]
]cette histoire de “premier baiser”/:m]
]et d’autres dont j’ai oublié jusqu’à l’existence…/:m][/ul]
alors ? heureuse ? :unamused:
++


(HAXIO) #2

Les japonais sont des pervers c’est pas nouveau :mrgreen:

Ils sont tellement tiraillé par leur vie en société et leurs regles strict qu’il faut bien qu’un jour ou l’autre ça sorte, mais toujours discrètement bien entendu, le Japonais pense pervers mais n’agit pas pervers ^^

En gros ce sont un peu tous des frustrés à ce niveau la, sans vouloir généralisé biensur, mais bon un peu quand même :mrgreen:


(Nil Sanyas) #3

En même temps, je suis pas sûr qu’on soit si différent sur ce point :mrgreen:


(HAXIO) #4

Oui c’est un peu “la nature humaine” tout çela, enfin la “nature de l’homme” surtout :mrgreen:

Mais bon il faut quand même admettre par exemeple que pour ce qui est de leur commerce de produit dérivé de figurine de manga de gamine qui ont entre 12 et 16 ans et qui sont à moitié à poil la plupart du temps et dans des position très oléolé n’y est pour rien non plus ^^

Ils sont quelque peut obsédé, bref y a pas mal d’Otaku la bas je pense et les pauvres japonaise doivent se poser pas mal de question quand un mec les regarde, du genre “A quoi il pense ce gros porc en regardant mes fesses” :laughing:

Pas étonnant qu’ils ne fassent que 1.3 enfant par femme, elles ont toutes peur ^^


(system) #5

Ichigo 100% :imp: Ca tourne autours de la recherche d’ une culotte à motif de fraise :blush:

C’est marrant de voir que le manga compte 19 tomes (succès étrange pour moi car c’ est un peu pervers comme idée de scénario)


(Sonkaken) #6

Ils sont complexés, parait-il, par la petitesse de leur sexe ! :open_mouth:


(Luis) #7

Eh bien je suis allé dans un onsen et, franchement, ils n’ont pas tant que ça de quoi être complexés. Mais c’est vrai, en moyenne elles sont un peu plus courtes.

Ah c’est fou tous ces clichés sur les japonais :smiley: !


(Sonkaken) #8

Les clichés je sais pas, c’est du moins ce que j’ai pu voir (hey bah oui hein ! le sport c’est très “Crowd”) , et entendre. Après, comme partout, ya des exceptions, mais comme on dis… :smiley:


(Iemitsu) #9

[quote=“E.R Man”]Ichigo 100% :imp: Ca tourne autours de la recherche d’ une culotte à motif de fraise :blush:

C’est marrant de voir que le manga compte 19 tomes (succès étrange pour moi car c’ est un peu pervers comme idée de scénario)[/quote]

Les premiers tomes d’Ichigo 100% concernent en effet la recherche de la fille que Junpei a aperçu un soir sur le toit de l’école et qui possède une culotte à fraise. Mais contrairement à ce que laisse prévoir le titre le sujet est rapidement cloué pour ensuite tourner autour d’une comédie sentimentale classique un peu ecchi avec un harem de filles et qui n’avance pas d’une miette…
Donc bon à l’heure actuelle plus de trace de culotte à fraises depuis au moins le tome 2 ou 3^^ (quoique pour ne pas dire de bêtises une a ressurgi il y a peu histoire de rendre le héros nostalgique le temps d’une page)

Et peut-être que dans le fond “l’intrigue” aurait gagné à ce que la quête de la culotte à fraise soit plus développée… :unamused:


(minirop) #10

au truc plus “puritain” (passez moi l’expression) c’est par exemple dans le tome 3 de Parmi Eux, où l’héroïne (pas la drogue hein! :unamused: ) dit :

en parlant de l’entre-jambe d’un garçon.


(Nookie) #11

Skeet m’avait raconté une anecdote croustillante quand il s’était retrouvé au Japon, en prenant le métro, il s’est rendu compte qu’il n’était qu’avec des femmes qui le dévisageaient curieusement :laughing: ! Aux heures de pointe, certains wagons sont reservés uniquement aux femmes, pour éviter les attouchements des mecs vicieux, les mangas ont déjà mis en évidence ce genre d’histoires, et ils savent bien refleter les problèmes de société des japonais (aggressions des petits vieux, les bastons des bandes, la vie difficile des gamins travaillant dans les convenience store, les otakus…)

Il ya forcément des exagérations dans pas mal de cas, mais certains mangas m’ont fait découvrir des facettes de cette société bizarre et fascinante à la fois.


(Slapash) #12

[quote=“Nookie”]Skeet m’avait raconté une anecdote croustillante quand il s’était retrouvé au Japon, en prenant le métro, il s’est rendu compte qu’il n’était qu’avec des femmes qui le dévisageaient curieusement :laughing: ! Aux heures de pointe, certains wagons sont reservés uniquement aux femmes, pour éviter les attouchements des mecs vicieux, les mangas ont déjà mis en évidence ce genre d’histoires, et ils savent bien refleter les problèmes de société des japonais (aggressions des petits vieux, les bastons des bandes, la vie difficile des gamins travaillant dans les convenience store, les otakus…)

Il ya forcément des exagérations dans pas mal de cas, mais certains mangas m’ont fait découvrir des facettes de cette société bizarre et fascinante à la fois.[/quote]

Quel pervers ce Skeet…


(Luis) #13

J’avoue… C’est marqué en gros quand même :mrgreen: !


(opaline) #14

et encore on ne vous sors pas le dossier quand il est passé devant le lycée jap :mrgreen:


(Slapash) #15

Il s’est retrouvé dans les vestiaires des filles avec un appareil photo par mégarde ?


(terry) #16

ce que je voudrais bien savoir moi, c’est si les love hotels sont si généralisés que ça, si c’est aussi courant que ça. Si des couples se paient quelques heures d’hotels juste pour le sexe, en France ça fait un peu “hotel de passe” tandis qu’au Japon ça a l’air d’être une attitude parfaitement normale… :neutral_face:


(TecAgnes) #17

Je crois que tu auras plein de prétendants sur ce forum pour aller vérifier ça avec toi en personne :mrgreen:


(dESMON) #18

terry, la différence est que tu le fais “normalement” avec ta femme ou maitresse dans un love hotel, un hotel de passe est pour les prostutuées.

Miss Desmon est en train de lire un bouquin sur les moeurs sexuel des japonnais (chez glénat je crois), faudrais que je vous en envoie une ou deux page.

Le gros prolème est surtout que la France et le Japon n’ont pas du tout les même mentalités et la même facon de vivre, donc les envies sexuelles sont forcément différentes. Regardez la France et l’Angleterre, c’est un peu la meme chose. C’est notre compréhension par rapport à nos habitude à nous (petit français) qui ne nous premette pas de comprendre.


(becker11) #19

Tout est dans les moeurs exactement!!!
Une chose choquante ici peut parfaitement être banale ailleurs et vice versa.
Les japonais lisent librement dans le métro par exemple des mangas penchés carrément sexe alors que je vois mal (jamais vu d’ailleurs) dans le métro parisien, marseillais ou lyonnais voire des personnes lire ce genre de choses.
Après il existe aussi les genre de bars, salons de thé ou les filles sont déguisées de toutes sortes, c’est naturel là bas parce que l’abus est fortement controlé à priori alors qu’en France on partirait vite dans le domaine de la prostitution.
Bref il existe une longueur d’ondes largement différente entre nos 2 civilisations.


(Nil Sanyas) #20

Ouais ouais ouais, ça va bien le choc des civilisations.

Je vois pas en quoi c’est si spécial ces loves hôtels… ils sont là principalement pour les couples ne voulant pas faire ça chez eux (et notamment chez papa-maman). En France aussi ça se fait, sauf que bon, vu que c’est bien moins développé (nous on a pas honte de faire ça chez nous, alors que eux ont plus de mal :mrgreen: ).

C’est juste une histoire de marché. Ils sont plus nombreux à le faire, donc y’a des hôtels spécialisés en ça.

Rien d’extraordinaire… C’est qu’une affaire de nombre et de marché potentiel. Juste du business en fait.