DAREDEVIL #1-25 (Chip Zdarsky / collectif)

Ah super, merci !

DAREDEVIL #22

(W) Chip Zdarsky (A) Francesco Mobili (CA) Marco Checchetto

« TRUTH/DARE » CONTINUES!
• Still grappling with the blood on his hands, Matt Murdock makes one of the biggest choices of his life.
• But what effect will Matt’s choices have on DAREDEVIL? And what about the people who need him?
• See why people are talking about DAREDEVIL as one of Marvel’s best ongoing series!

Rated T+

Source : https://www.previewsworld.com

Tiens, ils font des bandeaux pour Chadwick Boseman, comme ils avaient fait pour Stan Lee…
Ce n’est pas souvent qu’ils font ça, alors pour quelqu’un qui ne travaillait même pas dans l’industrie des comics, c’est exceptionnel !

Tori.

Bon épisode de relance.
Chip Zdarsky gère ici les conséquences chocs des derniers numéros, et notamment le fait que Daredevil se laisse arrêter pour l’accident mortel du début de la série. On voit ici les suites, notamment sur sa défense gérée par Foggy, que sur la réaction de Fisk (qui prépare une contre-attaque, d’abord publique pour s’opposer à la décision du procureur de laisser Daredevil être jugé avec son masque, mais aussi criminelle, pour reprendre la main sur le crime organisé). Mais on a aussi un coucou de Typhoid Mary, qui semble s’allier à Fisk, et enfin un passage de Matt chez Iron Man pour… demander que Tony rachète aux Stormwynd Hell’s Kitchen, pour sauver les habitants. Avec, enfin, le retour d’une ex de Matt pour aider Foggy.
Un bon épisode, donc. Chip Zdarsky confirme la place des personnages dans le changement de contexte, et ça fonctionne très, très bien. Tout roule maintenant, les caractérisations fines s’emboîtent bien, et l’idée de Matt évoquée auprès de Tony est très bonne et pertinente. Je suis peu touché par le final, car je ne connais pas cette ex, mais l’ensemble fonctionne vraiment bien.
Francesco Mobili illustre tout ça joliment, dans un style un peu rond, un peu européen. Ce n’est pas toujours dynamique, la coloration est un peu fade, et l’armure d’Iron Man n’est pas super ; mais tout le reste est bon, et surtout très régulièrement fort joli.

La série continue sur ses très, très bonnes bases.

Un formidable personnage de l’excellentissime run de Waid, l’un comme l’autre effacés de la continuité par Soule. Du coup je suis à la fois content de la voir réapparaître et je me demande comment ça va être géré, parce que Kirsten dans un monde qui ne sait plus que Matt Murdock est Daredevil, ça me fait bizarre tout de même, vu à quel point c’était lié à son propre character arc.

DAREDEVIL #23

Written by: Chip Zdarsky.

Art by: Marco Checchetto.

Covers by: Marco Checchetto, Alex Ross.

Description: Matt Murdock, A.K.A. Daredevil, has been putting his life back together after the monumental first year of Chip Zdarsky and Marco Checchetto’s run - but the criminals of Hell’s Kitchen aren’t inclined to give him any more time to heal. Criminals aren’t all Matt will have to contend with on the road ahead, as the likes of Typhoid Mary and Bullseye have made their presence known once more. To say nothing of Elektra, and her designs for The Kitchen, the city and the world.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Oct. 21.

Bon épisode, encore.
Chip Zdarsky poursuit la préparation du procès, avec d’abord Matt qui essaye de gérer le retour de cette ex qui a oublié le lien Murdock/Daredevil, puis ensuite Daredevil qui maintient la pression sur la pègre, alors que Fisk la réorganise. Cela donne l’occasion d’une confrontation calme mais musclée, avec ensuite un beau moment de la relation Daredevil/Spider-Man. Avec un passage pertinent d’Elektra, et un final qui sera sûrement en lien avec l’Annual récent, et certainement des hommages aux anciens épisodes de la série.
C’est bien, oui.
Il faut le dire, on est loin des sommets d’action et d’émotion des numéros récents, mais il faut aussi laisser les choses « reposer », pour relancer. La montée vers le procès est intéressante, les personnages sont bien maniés, écrits, caractérisés et animés.
Tout est fluide, intelligent, et magnifié par les planches superbes de Marco Checchetto, complètement inspiré et aux planches superbes.

Une bien bonne série qui continue à l’être.

DAREDEVIL #24

Written by: Chip Zdarsky.

Art by: Mike Hawthorne.

Cover by: Marco Checchetto.

Description: The verdict on Daredevil! Back in red, but for how long? As Hell’s Kitchen still reels from the chaos unleashed upon its streets by the Stromwyns, its citizens are looking for someone to hold accountable. Meanwhile, hizzoner Mayor Wilson Fisk, now a hero in the eyes of his citizens, sets his sights on a new venture – with a dangerous ally at his side.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Nov. 25.

Pas mal.
Chip Zdarsky gère un peu « le choc » du cliffhanger précédent, où il révèle que Foggy a engagé Mike Murdock pour « passer » pour Matt, dans le procès de Daredevil. Le vrai Matt le vit mal, se crispe avec Foggy et Mike (qui ignore sa double-identité). Daredevil négocie en off un deal avec l’accusation pour minimiser sa peine, « sûr » que Tony Stark rachètera l’essentiel des immeubles de Hell’s Kitchen. Cela ne se fait pas, Matt craint que les Stormwynd attaquent, mais c’est en fait Elektra qui a tout racheté. Matt se lance alors dans le deal, et accepte d’aller en prison.
Pas mal, donc. Chip Zdarsky temporise un peu, s’amuse du dialogue Daredevil/Mike, et fait un p’tit twist sympa’ sur le rachat. Ca ne révolutionne rien, ce n’est pas un sommet, et je reste encore « gêné » par ce Mike sorti de nulle part (pour moi). Mais ça fonctionne, c’est efficace.
Mike Hawthorne est irrégulier plusieurs planches sont très jolies, d’autres notamment sur la fin et les spectateurs de l’audience sont ratés. Pas mal, aussi, mais sans plus.

Un numéro de transition ; ni plus, ni moins.

DAREDEVIL #25

Written by: Chip Zdarsky.

Art by: Marco Checchetto.

Cover by: Marco Checchetto, Ken Lashley.

Description: « Doing Time » starts here. After a landmark year that put Daredevil through the wringer, this December, Zdarsky and Checchetto are dropping the Man Without Fear into familiar territory: behind bars. But there are no conspiracies against Daredevil to be found here — just the truth that his actions led to a man’s death.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Dec. 2.