DARK AGES #1-4 (Tom Taylor / Iban Coello)

Rah, c’est bien.
Tom Taylor a atteint sa vitesse de croisière, ici, et livre un très bon épisode, centré sur ses habitudes et ses points forts. Il y a ainsi de très bonnes idées de caractérisation, un peu de fun, et du drame.
On découvre en effet que, constamment, le Wakanda fait venir des réfugiés d’Europe, qui fuient Apocalypse. Ces derniers viennent sur un ancien Héliporteur, désormais navire aux voiles poussées par Storm. Les Madrox composent l’équipage, Colossus joue les gros bras et Nightcrawler est capitaine, sous la direction de l’amiral Nick Fury (Jr). Ils reviennent au Wakanda, apprennent les événements récents et repartent libérer les savants prisonniers d’Apocalypse, et le châtier.
Quelques volontaires les accompagnent, alors qu’on voit l’enfant de Storm et Black Panther. Mais May Parker et Dani Jones-Cage sont venues aussi, et alertent de l’arrivée des Ghost Raiders, pirates ayant vendu leurs âmes à Mephisto. Nick Fury Jr est tué mais Scott Lang, qui chevauche Fin Fang Foom, vient les aider - car il est gardien du port d’arrivée en Europe !
Tout ça est très bon. Bien sûr, on peut reprocher à Tom Taylor de tuer souvent des personnages, mais ça paraît aussi cohérent dans un tel récit. Surtout, le scénariste prend définitivement la main sur son monde où, comme dans DCeased, il maîtrise pleinement les personnages et ce qu’on aime chez eux. La relation Storm / Black Panther est jolie, leur fille est mignonne. Les interactions sont fines, agréables. La composition de l’équipage est cool, le passage sur Ant-Man étonne mais fait sourire. Le « Fastball Specials » est bien fun, aussi.
L’ensemble se lit en souriant, parce que j’apprécie le style, l’approche, ainsi que le respect et l’amour pour les personnages. Iban Coello propose des planches réussies, qui ne brillent pas mais font bien le job. Ce n’est pas formidable, mais ça fonctionne.

Je ne cache pas mon plaisir devant ceci !