DARK (Saisons 1-2)

Un enfant disparu lance quatre familles dans une quête éperdue pour trouver des réponses. La chasse au coupable fait émerger les péchés et les secrets d’une petite ville.

[quote]CREATEURS

Baran bo Odar & Jantje Friese

DISTRIBUTION

Louis Hofmann, Oliver Masucci, Jördis Triebel, Anna König…

INFOS

Série allemande
Genre : drame/thriller
Mise en ligne : Hiver 2017 sur Netflix
Format : 10 x 52 mn[/quote]

Le teaser :

youtube.com/watch?v=a7LYIKK3v_w

Après avoir lu du bien de cette série teutonne un peu partout, je me suis laissé tenter par les deux premiers épisodes, et ne l’ai pas regretté. Je ne crois pas spoiler grand monde en disant ça (sans compter que le premier épisode, d’emblée, met les choses au point là-dessus, même de façon détournée…) : si “Dark” se présente comme un thriller noir comme la suie (et l’est à bien des égards), c’est aussi un récit qui louche goulûment sur la SF. Par quel biais, je ne le précise point, mais friand de ce sous-genre en particulier je m’en pourlèche les babines à l’avance. A ce stade, la série se contente de planter le décor, avec beaucoup d’efficacité et de style.
Il paraît que tout le monde ramène sur le tapis la comparaison avec “Stranger Things” : effectivement, des points de l’intrigue sont communs, mais c’est très superficiel, les ambiances ne sont vraiment pas comparables. Ce parallèle ne rend pas service à “Dark”, au climat à peu près aussi pesant que celui d’un “Prisoners” de Denis Villeneuve, sur des canevas un peu similaires pour la partie strictement policière. On est donc dans un tout autre délire.
Malgré sa relative “froideur” (difficile d’entrer en empathie avec les persos, honnêtement ; je ne saurais trop dire à quoi ça tient…), “Dark” est très efficace à brosser rapidement le tableau d’une petite ville genre “Twin Peaks allemand”, à l’ombre des tours d’une centrale nucléaire (le nucléaire qui est parti pour hanter toute la série, semble-t-il), et à se monter une petite mythologie déjà très intrigante, même si on sent peut-être un peu venir les auteurs.
Franchement, ça part très bien, quand même.

Série renouvelée pour une seconde saison.

Ah c’est une bonne nouvelle.
J’ai vu les 5 premiers épisodes, et la série tient à ce stade les promesses de son entame ; ça passe notamment par le développement de l’aspect purement soap de “Dark”, qui repose comme il se doit sur les triangles amoureux, les petits secrets et autres ficelles du genre, mais se trouve “épicé” par le côté SF du récit.
Je pensais avoir percé à jour les intentions des auteurs concernant au moins un personnage, mais en fait je me suis mis le doigt dans l’oeil : c’est plus surprenant (et vertigineux, pour le destin de certains persos) que je ne l’aurais cru.
Une excellente surprise, dont les rares défauts s’estompent petit à petit, à mesure que la saison avance.

cet épisode 5 fait vraiment la bascule entre vraiment bonne série et excellente série.
je l’ai terminé ce matin,j’ai adoré. je me suis fait mener par le bout du nez plusieurs fois

J’ai encore trois épisodes sur le feu, mais à ce stade pour moi, c’est carton plein pour cette série. Mais il y a effectivement une bascule avec cet épisode 5…

Le co-créateur Baran bo Odar a confirmé que la saison 3 de Dark sera la dernière de la série, prévue à l’origine comme une “trilogie”. Le chapitre final de Dark entre en tournage le mois prochain pour une diffusion sur Netflix en 2020.

Le teaser de la saison 2 :