DC DIGITAL FIRST

Un aperçu des titres actuellement publiés par DC en « Digital First », directement en numérique :

Batwoman & Supergirl : World’s Finest

Aquaman : Deep Dives

Batman : Gotham Nights

Harley Quinn : Make 'em laugh

The Flash : Fastest Man Alive

Swamp Thing : New Roots

Il y en a quelques uns quand même.

En Digital First, il y a aussi :

Wonder Woman : Agent of Peace

Superman : Man of Tomorrow

Je rebondis sur un propos de notre « Oncle vendant des montres hors de prix » sur le développement de nouveaux talents. D’une certaine manière, n’est pas le bon moyen de tester le « produit » ? Et en couvant les futures pépites.

Jim, tu sais si le « digital » est moins couteux à produire que d’imprimer? Je me dis que oui mais il existe sûrement des coûts autres.

Je croyais que c’était des foulards hors de prix ?

C’est compliqué, car cela fait intervenir des considérations techniques dont je n’ai guère idée mais qui doivent quand même bien générer un coût. Cependant, ça me semble un coût anecdotique et marginal par rapport à ce que représente l’achat du papier, le prix des encres, le temps facturé par les imprimeurs et impacté par le coût des machines, les frais liés au façonnage, à l’emballage, à l’expédition…
Je pense que la différence de prix entre ce que coûte un épisode si on achète la version papier ou la version numérique est un indice : on peut imaginer que le prix d’un épisode numérique prend en compte le tarif des différents auteurs, les frais de fonctionnement de l’équipe éditoriale et les coûts liés à la maintenance technique.

Donc pour faire court, je dirais que ouais, ça coûte moins cher.
Mais je te conseille de trouver quelqu’un qui connaisse vraiment ce domaine et qui pourra te donner un avis plus argumenté.

Jim

Ils font les deux… Mais c’est vrai que j’associe plus facilement la marque à son carré qu’à ses toquantes.

Tori.

Merci Jim.

Je pense comme toi mais il doit y avoir une chaîne ou des chaînons invisibles.
Je vais me renseigner. :wink:

Il faut penser aux coûts de stockage, à la gestion du site, à l’employé qui s’occupera de faire en sorte qu’l y ait pas de soucis, il faut payer le designer qui fera la mise en page du site et la fera évoluer, sans compter l’ajout de contenu. Si ils veulent du qualitatif, penser à payer un community manager qui fera la mise en avant des pubs et de la sortie du comic et des rappelle…

Et non « plus facilement à ses quarante qu’à ses toqués ».

Jim

Même si je bosse essentiellement dans, on va dire, d’autres secteurs de l’édition numérique, de manière générale je confirme que oui, le numérique a aussi sa part de coût, mais comme dit Jim, c’est sans commune mesure avec l’imprimerie.

D’autant que, sauf erreur de ma part, ce n’est pas comme s’ils allaient ouvrir un site spécial « DC Digital First », si ? Les titres vont être envoyés sur des plateformes (ComiXology et autres) et ce sont elles qui assureront le gros du taff. Les coûts de stockage, c’est aussi elles que ça regarde, du coup (et sans nier que ça existe, car c’est souvent un paramètre sous-estimé, je ne pense pas non plus que ça rivalise avec les coûts de stockage papier). Pour le reste, DC a déjà son site Internet. Déjà des équipes pour s’occuper du design, de l’ajout de contenu, déjà sans doute plusieurs community managers…

DC ajoute trois nouveaux titres à son offre « Digital First » :

Titans Together

From beyond the Unknown

Ghosts

Un petit aperçu des numéros de Superman, Wonder Woman et Batman dispos cette semaine :

DC annonce un titre anthologique Harley Quinn pour la collection Digital First :

harley-quinn-black-white-red

DC announced it is launching a new Digital First comic starring Harley Quinn. Titled Harley Quinn: Black + White + Red , the digital comic will publish each Friday and run for 14 chapters. Inspired by Batman: Black & White , this new Harley Quinn title is an anthology of standalone stories by a rotating team of all-star creators.

Instead of being presented in the traditional black and white format, Harley Quinn: Black + White + Red will also add the color red in unique ways throughout each story. Talent contributing to the comic include Harley Quinn co-creator Paul Dini; the team of Amanda Conner, Jimmy Palmiotti, and Chad Hardin; Saladin Ahmed and Javier Rodriguez; Tim Seeley and Juan Ferreyra; Erica Henderson, Daniel Kibblesmith and more. The series will also mark the DC writing debuts of Mirka Andolfo ( DC Comics: Bombshells ), Dani ( The Low , Low Woods ), Joe Quinones ( Dial H for Hero ), and Riley Rossmo ( Martian Manhunter ).

Noir & blanc & rouge ?
Merci Grendel.

Ah ?
Moi, ça me faisait penser à Captain America - Red, White & Blue : ce sont les trois couleurs de son costume.

Tori.

Je pensais plus au style graphique, que Matt Wagner a appliqué dans son premier Grendel et qui a été repris dans les oeuvres ultérieures sur le premier personnage (du noir, du blanc, du rouge).

C’est un ensemble de références : le logo détourne la série Black & White consacrée à Batman il y a une vingtaine d’années, par exemple.

Jim

Un chouette labo ce Digital First, non?

De ce que je vois, je dirais bof, pour moi c’est visiblement un ensemble de titre peu vendeur qui ne trouve plus leur place dans la politique d’impression de DC.