DCEASED : DEAD PLANET #1-4 (Tom Taylor / Trevor Hairsine)

DC Comics a officialisé la suite de la saga DCeased : le scénariste Tom Taylor et le dessinateur Trevor Hairsine seront de retour en juin pour un second volet intitulé Dead Planet.

Ci-dessous, une première couverture par David Finch et un premier aperçu :

dceased-2-dead-planet-new-justice-league

Source : ww.cbr.com

Intéressant.

Nouvel aperçu :

La publication débutera le 30 juin.

Le premier volume vaut le coup? Je me tâte en VF (et j’aime ça).

Oui, j’ai beaucoup aimé ! Ma dernière lecture coup de coeur.

J’ai craqué, c’est dans mes prochaines résa.
Pas le scénar du siècle mais c’est quand même éprouvant de voir nos SH préférés dans un tel caca.
J’ai mis le nez dans le spin-off qui n’est pas mauvais non plus.

J’ai plutôt confiance en Tom Taylor, qui est assez doué pour les ambiances épiques. C’est juste le sujet qui ne m’intéresse pas.

Jim

Frédo, c’est bon de te lire sur le forum!!!

Tom Taylor, j’aime beaucoup.
Son Earth-2 surtout. Il faut lire aussi ses One-shots sur Batman.

Et son Suicide Squad également!

Pourquoi je pose la question, en fait?

J’aime aussi énormément son Star Wars - Invasion.
La montée épique de la vague d’assaut des Yuuzhan Vong, c’est quelque chose.

Jim

J’avoue que la lecture m’a laissé de marbre malgré une partie graphique du tonnerre. Globalement, Taylor ressort les dernières idées de sa boite à réserve Injustice/Earth 2. Il re-dynamite un univers pour articuler, petit à petit, les successeurs des célèbres héros de DC face à une catastrophe assez connu des aficionados de la culture pop. C’est un Elseworld de plus où il a les coudées franches, peut-être trop.

Dans le même genre de « destructuration », j’ai grandement préféré ce qu’il a fait avec Injustice parce qu’il répond à un travail de commande justement. Il a un sujet difficile à vendre aux lecteurs de longue date mais parvient à intéresser en déployant une connaissance assez pointue de l’univers. C’est là dessus qu’il brille.
Là, au contraire, il a un sujet facile qui rend le projet, le gonflement des enjeux, les pertes, assez insipides à la lecture.

Je n’ai jamais lu Injustice. Je vais profiter de la promo de Juin d’Urban pour tester le tome 1.

Nouvel aperçu :

Tom Taylor revient sur DCeased… enfin, il « revient ». Avec DCeased : Unkillables en trois parties et actuellement DCeased : Hope At World’s End, l’auteur n’a jamais cessé d’écrire sur cet Elseworld zombie, de sorte que ce « retour » de la saga principale n’est pas autant un événement qu’on aurait pu l’imaginer.
Cela ne gêne pas la lecture, mais coupe un peu l’élan. On retrouve ici les personnages principaux cinq ans après DCeased, avec donc cinq années des survivants sur une autre planète, Earth-2, et une nouvelle Justice League, constituée autour de Superman (Jon), Batman (Damian), Wonder Woman (Cassie, en retrait), Green Lantern (Dinah, excellente) et Green Arrow (très bien animé). Qui découvrent un appel à l’aide de Cyborg, qui a survécu mais uniquement sous la forme… d’une tête.
Bon, ils décident d’aller l’aider, et ça se passe mal ; évidemment. Très clairement, le « choc » n’en est plus un, car tout lecteur de DCeased (voire Tom Taylor, hein, coucou Suicide Squad) sait que tout peut arriver, et souvent le pire. Adieu donc un personnage à savoir Green Arrow, clairement identifié dès le début comme sacrifié avec un final choquant à savoir Dinah qui utilise l’arme de Diana pour… tenter de tuer Diana-zombie, mais blesse voire tue aussi Jon, qui pense qu’il y a un vaccin.
La lecture est bonne, les personnages sont bien animés, c’est un plaisir de replonger ici, notamment par des caractérisations idéales et des dialogues super (Jon qui demande à Lois de ne plus l’appeler Superman, elle qui lui dit qu’elle le fera s’il arrête de mériter ce nom). Trevor Hairsine livre de très belles planches, avec des dessins aussi beaux qu’intenses et adaptés.
C’est bien, oui. C’est même super, en fait, de revenir ici. Mais le « choc » n’y est plus, et c’est quand même un peu « attendu ». Genre, ouais, c’est un piège et ça se passe mal ; bah évidemment, en fait. Ce n’est pas gênant, en soi, mais la surprise n’est plus là… pour le moment, peut-être.

Je suis toujours motivé, impliqué et j’apprécie ce que je lis. Mais le choc est moins là. Pour l’instant.

Un aperçu du #2 :

The sequel to the bestselling miniseries continues! The Justice League is trapped on Earth, and they’ve discovered that life still survives on this dead planet! Survival is precarious, though-and with billions of infected still roaming the surface, death lies around every corner. But it isn’t just the anti-living our heroes have to worry about, because John Constantine, Swamp Thing, and Zatanna are about to discover another evil growing…

Written by Tom Taylor
Pencils Trevor Hairsine
Inks Gigi Baldassini
Colored by Rain Beredo
Cover by David Finch, Steve Firchow
Release Date: August 4, 2020

Source : www.aiptcomics.com

C’est bien, encore.
Tom Taylor ne suit pas immédiatement le cliffhanger du #1, où Jon/Superman est blessé par l’épée de Diana dans un combat. On voit en effet comment le Shadowpact s’est construit avec les survivants sur Terre de la première mini-série et de DCeased : Unkillables, avec également des pertes terribles. La nouvelle JLA rejoint finalement le jardin de Poison Ivy, avec quelques magiciens qui vont s’occuper de lui. On apprend que Cassandra/Wonder Woman sort avec Damian/Batman, tandis que John Constantine suit la demande de Swamp Thing et va chercher des survivants en Australie. Mais son Shadowpact est attaqué par un Plastic Man zombie, et plusieurs meurent…
Tom Taylor tape fort, encore, et n’hésite à sacrifier personne. Arsenal tombe dès les premières pages, plusieurs membres du Shadowpact aussi, et l’auteur continue de bien écrire ses personnages. On a un peu moins de « punchlines » que dans le #1, mais ça fonctionne bien.
Bon, la recette DCeased commence à être bien connue et appréciée, la « surprise » n’est plus là mais ça reste très agréable. Je reste circonspect devant le « vaccin » évoqué par Cyborg, je continue de penser que c’est un piège, mais à voir.
Trevor Hairsine illustre tout ça efficacement et joliment, dans ce style bien marqué, entre belles planches et passages gores. Il donne aussi une allure épique, presque mythologique, à l’ensemble, et c’est agréable.

Vivement la suite.

DCEASED: DEAD PLANET #3

Written by: Tom Taylor.

Art by: Trevor Hairsine, Gigi Baldassini.

Covers by: David Finch, Francesco Mattina, Yasmine Putri.

Description: A mysterious second « garden » has been located on the other side of the planet, and John Constantine and Swamp Thing lead a mission to investigate…but what they discover will fundamentally change everything! The road to « Earth War » begins!

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Sept. 1.

Source :ww.comicscontinuum.com

C’est bien fait ; mais l’effet de surprise n’est plus là.
Tom Taylor déroule tranquillement son intrigue, mais avec moins de chocs, moins de rebondissements, moins de surprises que dans la première mini-série, ou Unkillables.
Là, il maîtrise ses personnages, il montre la survie de certains membres du Shadowpact, qui découvrent un repaire de super-riches, égocentriques et manipulateurs, en Australie. La rencontre se passe mal, Swamp Thing s’emporte en voyant que les super-riches (Max Lord, le Pingouin, etc.) abusent de Floronic Man pour leurs besoins végétaux. Jon a survécu, se rapproche de Mary Marvel, alors que Damian est un Batman plus ouvert. John Constantine monte un plan pour trouver l’Equation de Vie, en récupérant un Mister Miracle traumatisé par la mort de Big Barda.
Tout est sympa’, hein. Tout est bien écrit, fluide. Gore quand cela semble nécessaire, calme et posé pour interroger les relations de ces personnages vieillis de cinq ans. Bon, ce gap se sent surtout pour la jeune Justice League, parce que le Shadowpact ne donne pas de signe réel de vieillissement.
Mais… il n’y a pas de surprise, en fait. Tout est bien, simple, fluide ; mais « attendu ». Il n’y a pas de gros choc, même les personnages sont « dans leurs rôles ». Jon est « évidemment » un jeune Superman parfait. Damian est « évidemment » un Batman qui assure, partout, pour tout. John Constantine a « évidemment » un plan.
Oh, Trevor Hairsine livre de belles planches, qui fonctionnent dans l’ensemble et donnent de bonnes choses. Tout est bon, en fait. Tout est beau et bon.
Mais sans surprise. Sans choc. Sans suspense.
Sans ce « petit plus » qui a fait le charme de DCeased… et son succès.

DCEASED: DEAD PLANET #4

Written by: Tom Taylor.

Art by: Trevor Hairsine, Gigi Baldassini.

Covers by: David Finch, Francesco Mattina.

Description: Time is running out for the Justice League to unlock the Anti-Life cure as they face a deadly new threat on Earth – in addition to the billions of the undead! Their final desperate attempt at finding the cure will take them off-planet for the greatest heist in the history of New Genesis!

Pages: 32.

Price: $4.99.

In stores: Oct. 6.