DCEASED : UNKILLABLES (Tom Taylor / Karl Mostert)

dceased-unkillables

Dceased : unkillables

Un virus issu de l’équation Anti-Vie, l’arme fatale de Darkseid, a contaminé l’humanité, la plongeant dans une folie cannibale.

Les héros se retrouvent décontenancés et peinent à se réunir pour contrer cette épidémie. De leur côté, les super-criminels sont également dépassés et le jeu de la survie du plus fort commence au sein de cette communauté où tous les coups sont permis !

INFOS

SCÉNARISTE : TAYLOR TOM - DESSINATEUR : MOSTERT KARL
  • Public : 12+
  • Collection : DC Deluxe
  • Date de sortie : 10 juillet 2020
  • Pagination : 136 pages

Un bon complément, mais le tarif doit être bas.

C’est à 15.5

Ah quand même.

C’est exactement ce que je me suis dit en relisant DCased et Unkillables dans la foulée. Ce type d’histoire n’est pas vraiment ma viande préférée en matière de comics et pourtant, le genre agrémenté de la sauce DCU mitonnée par Tom Taylor est épicée.

La mention portera sur deux éléments. Les dialogues sont punchy et drôles. La seconde porte sur l’assemblage de cette équipe improbable (j’ai adoré lire Gordon et Slade parlaient). Même le petit Quitely (Karl « Hot Dog with » Mostert) est pas mal.

Récit surprenant. Vivement la suite.

J’ai un avis bien plus positif et emballé, pour ce récit que je trouve intense et touchant. :slight_smile:
Plus ici : https://topcomics.fr/dceased-unkillables-review-critique-avis-un-emouvant-et-intense-affrontement-entre-supervilains-et-zombies

Eh beh… Intense et touchant… J’ai l’impression qu’on n’a pas lu la même chose… J’irai lire ton billet après le taff ^^

Je suis curieux de ton retour. :slight_smile:
Où est ton âme. :stuck_out_tongue:

Avec un titre de BD pareil ? Pinaise !

Surement avec mes chats a priori. J’ai lu ta critique et j’avoue que je ne suis pas d’accord avec toi pour le coup. Du moins, sur la direction du titre.

Perso utiliser des supers vilains pour en faire des pseudo héros avec des actes qui sont en continuité du premier volume (ou là on suit les heros pur le coup), je t’avoue que je n’en vois pas l’intérêt.
Si toi, tu as été touché, moi j’ai trouvé ça gnangnan. Si Taylor utilise des figures de vilains, j’aurais aimé qu’il fasse des trucs dégueulasses ou pleins de vices, un truc qui me surprenne et qui ose en fait.

Mais non, c’est terriblement classique au final, Deathstroke aurait pu être un wolverine ou un Batman, ça serait pareil. Je ne l’ai pas trouvé très inspiré le pépère Taylor…

Tu remarques aussi que Tom Taylor utilise essentiellement des anti-héros. :slight_smile:
Plutôt que « super-vilains », on devrait parler d’anti-héros pour Unkillables, clairement.

Vandal Savage est bien le seul vrai « salaud », et il a un destin spécifique. Même Bane n’est pas toujours un « pur » super-vilain, il a eu des histoires où il était même proche de l’héroïsme.
Idem pour Deathstroke.

C’est sûr qu’on n’a pas ici un récit sur le Joker, ou sur Dollmaker, le super-vilain glauque introduit au début du New 52, où on aurait sûrement pu avoir quelque chose de proche de Crossed.
Ce n’était pas le projet de Tom Taylor et DC ici, clairement.

Maintenant, on voit quand même des personnages qui ne pensent qu’à « leurs » proches, et qui s’ouvrent au contact d’enfants. Des enfants qu’ils forment pour tuer.
C’est sûr, ce n’est pas du hardcore super-vilain, mais ni Batman, ni même Wolverine n’auraient fait ça. :wink: