DC's LEGENDS OF TOMORROW (Saisons 1-5)

Série renouvelée pour une 3ème saison.

Après George Lucas, l’équipage du Waverider rencontre le créateur de la Terre du Milieu !
Le comédien Jack Turner incarne J.R.R. Tolkien dans le prochain épisode de Legends of Tomorrow (diffusion U.S. le 21/03).

Premier aperçu de la saison 3 :

https://www.youtube.com/watch?v=qwGNep39atY

C’est maintenant officiel : l’acteur Matt Ryan reprendra une nouvelle fois le rôle de John Constantine dans deux épisodes de la saison 3 de DC’s Legends of Tomorrow.
Après l’annulation de la série Constantine au bout de sa première saison, le personnage avait rejoint l’Arrowverse dans un épisode de la saison 4 de Arrow. Sa présence est consolidée par le futur dessin animé Constantine (qui fait partie de la continuité des séries super-héroïques de la CW) et sa rencontre prochaine avec les Légendes.

À noter que Matt Ryan avait également prêté sa voix à John Constantine dans le long métrage d’animation Justice League Dark.

La chaîne CSTAR diffusera la saison 2 à partir du mardi 24 octobre à 20h50.

La série a repris, j’ai beaucoup aimé ce premier épisode, ou clairement le côté loser est mis à mort en avant. Les légendes sont des losers, ils arrivent à peine à réussir leur mission, souvent ne se rendent même pas compte combien ils sont mauvais, et le plus souvent foire tout.

Depuis la saison 2, la série ne se prend plus au sérieux et cette épisode le prouve encore et du coup c’est fun à regarder.

Les Légendes reviendront en février 2018…avec John Constantine à bord du Waverider !

Série renouvelée pour une 4ème saison.

Le nouveau teaser de la saison 4 :

Qu’ils meurent.
Tous.

ça nous fera de l’espace télévisuel !

Rhô, mais non. C’est devenu regardable, voire même rafraîchissant par rapport à Arrow et — c’est plus triste à dire — Flash, à partir du moment où ils ont arrêté d’essayer de faire semblant, et assumé que c’était du nanard. C’est pas qu’ils ont arrêté de faire de la m****, c’est qu’ils ont intégré ça explicitement dans le scénario : “les personnages font de la m**** et ce qui leur arrive est de toute façon ridicule”.

Et ça, c’était sans doute pas la solution idéale, mais autant j’avais moi aussi des envies de meurtre au début de la saison 2, autant quand j’ai repris la série à la saison 3 je me suis bêtement éclaté sans plus d’arrières-pensées devant les aventures de Jules César à la plage, des Vikings adorateurs de la peluche de Noël, ou encore devant l’épisode avec Billy Zane en P.T. Barnum, où chaque intervention successive de l’équipe fait empirer le problème jusqu’à ce que la “solution” consiste à prendre en otage leur agent de liaison auprès du Bureau du Temps et à lui faire assumer la responsabilité de tout le bouzin devant ses supérieurs.

Pour être tout à fait honnête, la suite de la saison ne tient pas intégralement cette optique et essaie de relancer des éléments “sérieux” du côté des opposants, mais le fait que cet aspect “comédie” soit explicitement enclenché fait que ça passe beaucoup mieux.

Je n’y arrive pas.
Déjà, parce que je dois être trop attaché aux personnages de base : j’aime beaucoup la noblesse mélancolique de Captain Cold ; les Rogues me plaisent ; je suis un grand et vrai fan d’Atom, sûrement un des personnages ayant subi le plus de drames sans que le monde des comics en tienne compte ; j’ai adoré la série Firestorm avec Jason ; et je suis réellement fan des Hawks, et de leur noblesse. Et les voir comme ça… non. Juste, non.
Et, aussi… je ne suis pas fan des nanars. C’est rigolo, hein, ça fonctionne, c’est fun, j’ai même vu en salles Turkish Star Wars, mais… je ne cours pas après ; je n’ai pas envie de regarder, sauf entre potes ou dans une occasion spéciale. Alors, du nanar sur des héros que j’aime… pouah, non !

Je comprends. Maintenant que j’y repense il est fort possible que le fait de ne plus voir les “Hawks” aussi mal traités, étant donné que comme Captain Cold ils ont quitté la série après la saison 1, aide peut-être un peu aussi pour moi maintenant. Je n’ai pas l’attachement originel que tu décris au casting qui reste. Ce que tu dis d’Atom, par exemple, j’avoue que je ne sais même pas à quoi tu peux faire référence — d’ailleurs, je suis preneur d’un éclairage si tu veux le fournir, sinon je chercherai.

Le seul perso sur lequel je pourrais faire une comparaison comics/série télé dans la même veine que toi, c’est Constantine, mais dans son cas, la série à son nom a déjà été une telle occasion manquée, alors qu’en plus l’acteur fait une incarnation tout à fait potable du perso, que le revoir réutilisé de façon pas trop indigente, ça me suffit apparemment. En plus il y a une scène où il joue à D&D, et ça… c’est juste la conclusion d’épisode la plus cool de l’année, désolé. :sweat_smile:

Ensuite, c’est pas tant que je sois fan des nanars sur le principe, hein. Dans l’absolu, la série tient déjà du navet dans ses premières saisons, et ça m’a gonflé. C’est juste que le tournant vers la comédie assumée, plutôt qu’involontaire, fait, je trouve, passer la pilule. Il y aurait des choses autrement plus classieuses et épiques et mieux pensées à faire avec de tels personnages et un tel concept, je n’en disconviens pas, mais dans son approche particulière la saison 3 a réussi à m’intéresser et à me donner plus de plaisir que les saisons d’Arrow et Flash au même moment, dont le sérieux mortel et plombant contraste désagréablement avec le caractère pauvre et mal foutu du fond.

Je suis comme tonton.

Je peux vous comprendre ; mais ça ne prend pas sur moi. :wink:

Pour Atom, je l’aime beaucoup car, s’il est l’un des premiers membres de la JL (le septième, le second à rejoindre le groupe après les cinq fondateurs), s’il a fait partie de ceux ayant lancé le Silver Age, il est très peu connu et mésestimé ; alors qu’il dispose de pouvoirs extraordinaires (il ne peut pas que rapetisser, il modifie sa masse et sa densité, lui permettant de voler, de se donner une super-force, ou même de changer la masse d’autrui), qu’il est potentiellement bad-ass, on l’oublie.
En outre, il a été l’un des premiers héros à subir les affres de la vie de couple (sa femme Jean Loring le trompe avec son collègue), il a alors émigré dans un micro-village d’extraterrestres jaunes et minuscules où il a joué à Conan (Sword of the Atom) pour vaincre le tyran et avoir la princesse. Mais et le village et ses habitants ont été anéantis par du Napalm, et il a ensuite découvert que tout ça a été organisé par la CIA, qui voulait le faire sortir de ce village d’Amérique du Sud pour briser sa vie et le reprendre comme agent spécial (ce qu’il fut avant), pour utiliser ses pouvoirs contre l’URSS.
On peut rajouter du coup une grosse culpabilité, exacerbée quand son ami d’enfance Adam Cray se fait passer pour lui dans le Suicide Squad tandis que Ray Palmer enquête sur le groupe… mais Adam meurt, en pleine action.
Atom est ensuite rajeuni par Extant, et mène les Teen Titans, à l’époque où le groupe était composé d’ados hybrides aliens ; il perdra son élève (qui reviendra, mais bon), puis retrouvera son âge normal.
Arrive alors Identity Crisis, où son ex-femme Jean Loring organise un complot pour le récupérer… mais tue, alors, leur amie Sue Dibny, Digger Harkness et Jack Drake ; avec Atom qui comprend que tout vient de lui. Il fuit alors dans le Multivers, mais le trio Donna Troy/Jason Todd/Kyle Rayner le retrouve, et il doit abandonner une vie idyllique dans un Univers où Jean n’était pas folle pour les suivre ; ce monde sera anéanti durant Countdown, il perdra son Eden.
Enfin, son ancien élève Ryan Choi meurt dans son costume, et Ray n’arrive pas à le venger face à Deathstroke. Et, récemment, on lui a rajouté un frère aîné, mort jeune, favori du père, qui ne s’en est jamais remis et est devenu un légume, avec Atom tentant d’être digne d’un fantôme.

Voilà !
Voilà l’ampleur du “drama” d’Atom… qui, malgré tout ça, s’acharne ; se bat ; garde le sourire ; va de l’avant ; est curieux et avide de science ; croit en la suite ; est le “bon côté” du duo si pertinent avec Hawkman.
Bref, malgré tous ces drames, Atom demeure le type sympa, gentil, le scientifique toujours curieux et disponible ; alors que, franchement, il a “bouffé de la merde”, et d’autres ont pété un câble pour moins que ça !