Deadman Wonderland - Manga

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

C’est un peu le principe du film Gamer sauf que les detenus ne sont pas controlé par quelqu’un.
Je l’ai feuilleté hier mais je n’ai pas osé l’acheter, je vais attendre de voir les scores des tomes suivant vu que tu ne donnes qu’un 6 au 2.

Ce manga est une bombe.
Le premier tome est entrainant et le 2ème, bien que partant sur un “tout autre” chemin, le reste.
Le 2ème tome fait découvrir le coté caché de l’envers du décors de cette prison(compliqué non ?), et, bien que moins rythmé d’action il reste bon, presque autant que le tome 1, de par les nouvelles découvertes qui font que ce manga n’est pas seulement qu’une vision futuriste des prisons.

Ayant déjà lu auparavant le manga sur Internet (bien avant sa sortie en France, quand le tome 2 n’était même pas encore sorti au japon) je regrette juste le mot “pic-vert” qui est, je trouve, lourd à dire (les versions que j’ai lu disaient toutes “pivert” qui reste tout de même plus fluide.) Le reste des noms des personnages étant globalement respecté.

Personnellement cet univers mi-réel mi-informatique de certain moments du tome 2 m’ont fait rêver. (et j’arrête le spoil, qui n’en est pas vraiment un…)

Plus lourd à dire ? Ça tombe mal vu que ce sont 2 orthographes d’un même mot qui se prononce de la même manière dans les 2 cas…

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Bon ben je dois être le seul à m’être un peu emmerdé en le lisant…ça se laisse lire mais il n’y a rien de bien génial là-dedans. J’ai bien aimé le début de la course des chiens avec les mecs qui se faisaient découper mais c’est bien tout. Y a plein de mystères, certes, mais ça ne suffit pas pour rendre un titre intéressant. Et les touches d’humour disséminées ici ou là et parfois au plus mauvais moment (genre pendant la course avec les dessins mosaïqués), ça dénote un peu dans ce soi-disant univers carcéral où les mecs jouent leur vie tout le temps… J’espère que le second tome sera plus intéressant. Pour les dessins, je les trouve beaucoup trop rond pour le récit. Un dessin plus adulte aurait été mieux adapté… Là, on sait que l’on est dans un pur shônen et que tout va bien se passer pour notre héros et ses “camarades”. D’ailleurs, le simple fait que les potes de notre héros meurent après moins de 10 pages fait que leur mort ne nous touche absolument pas, et c’est bien dommage (et ce ne sont pas les flashbacks qui suivent qui arrangent la chose. Bref, pas emballé par ce premier volume. Un 6/10, pas plus.

Eh bien, une fois n’est pas coutume, je ne suis pas du même avis qu’Ivan (je me demandais si c’était encore possible :mrgreen: ).

J’ai grandement apprécié ce premier tome (le 2ème de la même manière d’ailleurs). Les auteurs nous embarquent très vite dans cette prison atypique à l’ambiance pour le moins dérangeante voire sordide. Les dessins sont, je trouve, bien adaptés au récit, l’auteur me semble doué pour retranscrire les émotions à travers ses personnages (surtout les plus tarés d’entre eux). Aucun moment d’ennui ne vient plomber le récit jusqu’ici, le tout se révélant fort passionnant.

Gros coup de coeur pour moi que ce Deadman Wonderland et meilleur sortie shonen de l’année pour l’instant.

8/10.

Bon, comme pour le premier tome en fait. ça se lit, mais sans plus. Les pseudo-mystères très classiques, notre héros faiblard mais tellement trop fort de la mort qui tue, le secteur fantôme… ça manque cruellement d’originalité tout ça. J’arrête les frais ici, j’ai nettement mieux à lire.

un manga qui démarre bien!!! une idée intéressante qui peut aller très loin!!! de nouveaux se même schéma classique : un ados se retrouve confronter a une situation inconnue lui permettant de découvrir qu’il a des pouvoirs, découvertes de ceux-ci, etc, etc

ce qui rend ce manga accrocheur c’est l’univers. cette prison transformée en parc d’attraction, les scénes parfois assez gore, des personnages mystérieux,…

parfois on l’impression que l’auteur se dépêche notamment au début de l’histoire: tout se passe très vite voir trop vite. Pour moi, il manque le temps où l’on présente plus clairement le personnage principal avant la découverte des pouvoirs mais bon ce n’est que personnel!!!

en tout cas je le conseille vivement!!!

Très décu par ce deuxième tome, si le tome 3 ne remonte pas le niveau cette série sera terminé pour moi.

Idem, ainsi que du même avis que Ivan. Très classique et fouillis pour moi.
J’attends le 3eme, l’idée des combats me plait un peu plus, en espérant un scénario un peu plus poussé.

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Le tome 5 est l’un des plus révélateurs et aussi l’un des plus mouvementés.

Nos héros passent à l’action, on découvre la sombre histoire d’un des personnages et on peut voir le “vrai” visage d’un des nouveaux personnages (qui va surement avoir une grande importance dans le suite).

La suite s’annonce tout aussi passionnante que les tomes précédents, bien qu’elle va devenir beaucoup plus noire.

Par contre, je doute que l’intrigue changera. Certes, avec ce qu’il vient de se passer, certaines choses vont changer mais la ligne est quand même suivie.

Oui je parlais surtout de Ganta qui ne s’échappe pas finalement, les autres oui et le nouveau perso qui veut connaître le goût de Ganta. Faut voir si les autres vont revenir et si Ganta va quand même tenter de s’échapper dans la foulée.

il est juste génial vivement la suite pour découvrir qui est ce nouveau personnage et comment le pouvoir de ganta va évoluer!!

DEADMAN WONDERLAND 3-5 : ils sont tous plus tarés les uns que les autres ! Et c’est une bonne chose dans un sens. Ici, on ne perd pas de temps avec des paroles, on agit et on le fait dans le sang ! C’est quasiment que du bon, la pression est là à tout instant. Il manque encore des explications mais on se contentera de ça. Seul défaut pour justifier la folie de chaque personnage, l’excuse trouvée par l’auteur se trouve dans une « expérience » relationnelle ratée. Je veux bien qu’on soit déçu par l’homme mais que ce soit une justification automatique c’est un peu facile.

Depuis les 4 premiers tomes, j’ai eu dû mal à accrocher à DW, mais enfin les choses s’accélèrent et le pouvoir de Ganta devient intéressant, la suite risque d’être intéréssante.