Deadpool hors-serie #1-5

[quote]DEADPOOL HORS SÉRIE 1

Quatre aventures sont au programme de ce premier HORS SÉRIE ! Deadpool va croiser la route de Thor, Daredevil, Luke Cage et Madcap avant d’enfiler le costume de Spidey et affronter le Caméléon. Puis, Deadpool voyage au Wakanda et fait face à Hitler ! Par Acker, Blacker, Hastings, Duggan, Posehn, Shaner, Camagni et Koblish.

irrégulier, 5,50 EUR, 112 pages

(Contient les épisodes US Deadpool Annual 1-2 ; Deadpool (2013) 20, 26)

SORTIE LE 17 OCTOBRE[/quote]

Salut, pensez-vous que panini va rééditer ces épisodes dans le formal marvel now ?

Pour les épisodes 20 et 26, très certainement. Pour les annuals, c’est moins sûr…

Ahh…Je compte suivre la série en librairie, et ça m’embête un peu d’avoir des doublons…
Merci quand même pour la réponse rapide :slight_smile:

Chtite précision : c’est moins sûr, mais c’est possible…si Panini suit les TPB U.S. (et ça doit être le cas), le premier annual serait dispo dans le 5ème album librairie.

Le 5ème ? Il faudra être patient 8)

Deadpool #20 et 26 : Duggan et Posehn nous proposent dans ces deux numéros un nouveau voyage dans l’histoire des comics et je dois dire que je ne m’en lasse pas…surtout que ce n’est pas qu’un simple gimmick et qu’un fil rouge se dessine connectant ces voyages temporels à ce que nous concoctent les deux compères mois après mois. C’est aussi intrigant que délirant et superbement servi aux dessins par un Scott Koblish qui s’adapte à chaque ambiance, à chaque époque et dont les expérimentations graphiques sont un vrai plaisir à admirer et à décortiquer (à ce titre, l’épisode 100% Kirby est un régal).

Annuals 1 et 2 : J’ai préféré le premier annual qui nous dévoile toute la surprenante vérité sur l’une des voix intérieures que se trimbalait 'Pool dans le run de Way. Ce numéro spécial ne lésine pas sur les situations saugrenues et certaines sont à mourir de rire. Les dialogues de Acker & Blacker s’enchaînent avec une redoutable efficacité et le tout est joliment dessiné par un Evan Shaner dont le style me rappelle celui de Chris Samnee, ce qui n’est pas pour me déplaire.
On doit le second annual au duo responsable du Longshot publié récemment dans X-Men Universe. Ils livrent ici un travail plus digeste que sur cette mini, mais tout de même moins percutant que les trois histoires précédentes.

Le premier annual est excellent de bonnes idées et de bonnes barre de rire. Mention spéciale à thor.
Sinon j’ai bien rigolé avec l’épisode sur hitler, le coup du suicide m’a beaucoup fait rire.

[quote=“Panini Comics France”]NEWS !
En février, deuxième numéro de DEADPOOL HORS SERIE avec les épisodes 29 à 33 de la série régulière !
#OriginalSin Découvrez l’un des secrets du passé du Mercenaire Disert… et non, ce n’est pas son duo avec Dazzler ![/quote]

[quote=“Le Doc”]Deadpool #20 et 26 : Duggan et Posehn nous proposent dans ces deux numéros un nouveau voyage dans l’histoire des comics et je dois dire que je ne m’en lasse pas…surtout que ce n’est pas qu’un simple gimmick et qu’un fil rouge se dessine connectant ces voyages temporels à ce que nous concoctent les deux compères mois après mois. C’est aussi intrigant que délirant et superbement servi aux dessins par un Scott Koblish qui s’adapte à chaque ambiance, à chaque époque et dont les expérimentations graphiques sont un vrai plaisir à admirer et à décortiquer (à ce titre, l’épisode 100% Kirby est un régal).

Annuals 1 et 2 : J’ai préféré le premier annual qui nous dévoile toute la surprenante vérité sur l’une des voix intérieures que se trimbalait 'Pool dans le run de Way. Ce numéro spécial ne lésine pas sur les situations saugrenues et certaines sont à mourir de rire. Les dialogues de Acker & Blacker s’enchaînent avec une redoutable efficacité et le tout est joliment dessiné par un Evan Shaner dont le style me rappelle celui de Chris Samnee, ce qui n’est pas pour me déplaire.
On doit le second annual au duo responsable du Longshot publié récemment dans X-Men Universe. Ils livrent ici un travail plus digeste que sur cette mini, mais tout de même moins percutant que les trois histoires précédentes.[/quote]

Entièrement d’accord avec toi, sur tout. Même si je te trouve très sympa avec le second annual !

[quote]DEADPOOL HORS SÉRIE 2 : ORIGINAL SIN

Original Sin continue ici !

Retrouvez cinq épisodes de la série Deadpool liés à Original Sin. Des secrets vont être révélés, des vampires seront de la partie et Deadpool va (encore) voyager dans le temps ! Par les scénaristes habituels, Gerry Duggan et Brian Posehn, accompagnés de John Lucas aux dessins.

irrégulier, 5,50 EUR, 112 pages
(Contient les épisodes US Deadpool (2013) 29-33)

SORTIE LE 17 MARS[/quote]

Note : À lire avant Deadpool 11, qui sort le même jour.

Je suis un chouïa (mais vraiment un chouïa) partagé sur le style de John Lucas, qui dessine l’arc proposé dans ce hors-série. J’en ai bien aimé l’aspect cartoony, qui se traduit notamment par une exagération des formes et de la violence et des cases hyper dynamiques. Mais du coup, j’ai trouvé que ça rendait un peu moins bien dans les instants un peu plus dramatiques (Hawthorne et Koblish arrivent à mieux gérer ces différents aspects du titre).
Et Lucas a quand même un peu de mal à dessiner les persos ados : Nova, Evan et Quentin Quire ont pris un sacré coup de vieux.
Mais à part cette petite réserve, ces cinq épisodes liés à Original Sin s’enchaînent à un rythme de dingue et sont une nouvelle fois bourrés d’idées toutes plus fofolles les unes que les autres (et j’ai adoré le gag avec Banner^^)…

Je pense comme toi si ce n’est que j’ai pas aimé John Lucas. Le problème est qu’on ne sent pas du tout la dramatique de certaines scènes ou la tension (genre quand Deadpool met le gros coup de pression à la fin, on ne sent pas du tout la tension) mais sinon j’ai bien aimé l’arc, je finis le rai et j’enchaîne sur le DP 11 ^^

[quote=“Le Doc”]Je suis un chouïa (mais vraiment un chouïa) partagé sur le style de John Lucas, qui dessine l’arc proposé dans ce hors-série. J’en ai bien aimé l’aspect cartoony, qui se traduit notamment par une exagération des formes et de la violence et des cases hyper dynamiques. Mais du coup, j’ai trouvé que ça rendait un peu moins bien dans les instants un peu plus dramatiques (Hawthorne et Koblish arrivent à mieux gérer ces différents aspects du titre).
Et Lucas a quand même un peu de mal à dessiner les persos ados : Nova, Evan et Quentin Quire ont pris un sacré coup de vieux.
Mais à part cette petite réserve, ces cinq épisodes liés à Original Sin s’enchaînent à un rythme de dingue et sont une nouvelle fois bourrés d’idées toutes plus fofolles les unes que les autres (et j’ai adoré le gag avec Banner^^)…[/quote]

Globalement du même avis que toi ! ça se lit vraiment avec beaucoup de plaisir ce deadpool ! Beaucoup de rythme, de la densité, du gag, de la dérision et du drame, et les auteurs prouvent même qu’ils connaissent la continuité !

[quote]DEADPOOL HORS SÉRIE 3 : DEADPOOL VS X-FORCE
bimestriel, 5,50 EUR, 96 pages

Plongez une nouvelle fois dans le passé du mercenaire disert et découvrez la vérité sur la première rencontre entre Cable et Deadpool dans Deadpool vs. X-Force ! Par Swierczynski et Larraz.

(Contient les épisodes US Deadpool vs. X-Force 1-4 ; Girl Comics (2010) #2(V))

SORTIE LE 15 MAI[/quote]

[size=200]LE SUJET SUR LA V.O.[/size]

Complètement hystéro, cette mini-série.
Malgré les chouettes dessins de Larraz, un gros bordel qui devient rapidement saoûlant et dont les tentatives d’humour de Swircz…Swierzyn…euh, truc…tombent le plus souvent à plat.
On est loin de la qualité des virées temporelles de Duggan, Posehn et Koblish sur la série solo. Là, ça fait exercice de style un peu forcé…

Je crois que les auteurs actuels de la série principale ont créé un canon sur le perso que beaucoup veulent copier … avec plus ou moins de bonheur !

Alors c’est marrant, parce que j’ai plutôt bien aimé ce truc fait sans prétention (peut être parce que n’annonçais pas du bon :wink: ). J’ai lu ça d’une traite, assez rapidement, bien happé par les superbes dessins énergiques de Larraz. L’intrigue, on s’en fout (surtout que les paradoxes temporels, l’auteur en fait bien ce qu’il veut), les dialogues sont moins bons que ceux de Duggan & Posehn mais j’ai trouvé qu’il s’en sortait pas si mal que ça, notamment si tu compares avec ceux qui ont accompagné les auteurs de la série lors du mariage de Deadpool. Y a quand même quelques exploitations rigolotes (j’ai beaucoup aimé la dernière page ! Laughing ).

Parmi toutes les mini-séries oubliables autour de Deadpool, j’estime avoir lu largement bien plus indigeste que ça !

Tout comme Soy, j’ai apprécié cette lecture. Ca fonctionne bien je trouve et ça a le luxe de se placer dans la continuité du 616.

Y’a pas mal de choses qui sont bien faites au niveau de Wade, l’aspect quarième mur est utilisé à bon escient. Et ça rend la lecture d’autnt plus sympathique. Par contre, j’ai jamais fait attention à Pepe larraz. Y’a un bon petit niveua là ma foi…

Franchement, à 5€, faut le prendre le syeuxw fermés… Même pour un débutant !

Sérieux, la continuité dans ce genre d’histoire, on s’en fout et c’est bien anecdotique (d’ailleurs, l’auteur fait en sorte que ça le soit), surtout que les règles de gestion des voyages dans le temps sont bien malmenées !