Death Note

Le Death Note, un cahier permettant de donner la mort de la façon souhaitée à n’importe quelle personne dont on écrit le nom et dont on connait le visage.
C’est grâce à ce cahier particulier que notre héros ou plutôt anti-héro Light Yagami va se trouver un objectif des plus nobles: débarrasser le monde de la criminalité.
Bon, il faut savoir que ce dernier n’est pas un ange et va donc user de ce cahier pour tuer un maximum de personnes que lui-même juge mauvaise et ainsi créer un monde où les gens biens pourront vivre en paix et sur lequel il pourra régner en tant que nouveau Dieu (et oui, il est un peu mégalo notre brave héros :mrgreen: ).

Voilà en gros une petite présentation du manga le plus possédé des membres pour les rares personnes du forum qui ne connaissent pas encore ce titre. Ayant assisté et participer aux réactions concernant la critique de SDK, je me suis dit que ça serait intéressant de faire de même pour DN, car oui, malgré qu’il se soit également très bien vendu dans nos vertes contrées, on ne peut pas dire qu’il fasse l’unanimité parmi ces détenteurs.

Je vais donc séparer ma critique en 2 parties, car selon moi (et je suis pas le seul) le niveau n’est pas du tout le même d’une à l’autre.

La première, jusqu’au tome 7 est clairement la meilleure et reflète toutes les qualités de ce titre. Nous avons ici droit à un duel entre notre gentil héros Light et un super détective connus sous le nom de L. Ces 2 personnages aux opinions opposées se ressemblent pourtant sur de nombreux points. En effet, non content de ne posséder que 250 de QI chacun, ils sont également tous les 2 bons en sport (cf le match de tennis digne d’un Federer-Nadal), ont un certain charme (pour L, faut chercher un peu plus mais bon) et sont prêt à tout pour arriver à leurs fins. Celle de Light étant la création d’un monde nouveau où ses détracteurs ne seront plus là pour l’emmerder etc…(voir au dessus), celles de L étant d’arrêter kira (surnom de Light). Ces personnages ont beau être charismatiques, ils peuvent énerver du fait qu’ils sont trop parfait, surtout Light qui, au fil des tomes, va perdre son humanité. En effet, notre brave héros n’aime personne à part lui-même, il feint toutes ces émotions, utilise les personnes à sa guise (trop naïves pour s’en rendre compte), même sa famille. Cet aspect peut aussi être vu comme une qualité par certains puisqu’il est totalement différent des héros de shonen habituels , naifs, gentil, prêts à aider leur prochain… . L, quant à lui, est largement plus attachant, notamment à cause de certaines manies qui le rendent humain (sa façon de s’assoir par exemple).
Ce duel de stratège auquel nous assistons tout le long de ces sept premiers tomes va nous tenir en haleine jusqu’à la fin et il est difficile de prévoir qui en sortira vainqueur. Le scénario est bien construit et le suspense est toujours présent, un des gros point fort du titre.
Du côté des personnages secondaires, il y a à boire et à manger, autant le dieu de la mort Ryuk accompagnant Light, est un personnage intéressant (a laissé tombé son death note uniquement parce qu’il s’ennuyait, mange des pommes à longueur de journées, n’a rien à faire de la vie de Light et ne l’aidera sous aucun prétexte) autant le personnage de Misa est exaspérant. Celle-ci jouant le rôle de cruche qui va aider/se sacrifier pour Light non pas parce qu’elle partage sa vue du monde mais pour ses beaux yeux, elle ne se rendra jamais compte que notre bon héros l’utilise encore et encore pour arriver à ses fins.
Le dessin, quant à lui, est très beau (Obata oblige) et le design des perso, nottament celui de L et de Ryuk est très réussi.

La deuxième partie, quant à elle, est moins réjouissante, car si les dessins sont toujours aussi beaux, on ne peut pas en dire autant du reste. Le design de certains perso est, selon moi, bien moi réussi et, de ce côté-là, la palme revient à Near, un gamin qui fait des puzzle à longueur de journée, qui joue avec des mini-figurines représentant les personnages et qui remplace L dans l’enquête visant à capturer kira. Autant L était un personnage charismatique autant Near m’a vraiment énervé.
La présence de Mello, par contre, est la bienvenue car, de par son caractère, oriente certains tomes vers plus d’action et dynamise ainsi le tout ce qui ne fait pas de mal car, il faut bien le dire, certains tomes sont très lourds à lire. Les explications sur les différentes pensées, stratégies, déductions faites par Light et Near sont parfois indigeste et il est clairement déconseillé de lire plusieurs tomes de Death note à la suite. On arriverait à se demander si nous ne sommes pas des imbéciles finis…
Cette partie ressemble finalement à la première mais en moins bien, des persos moins bons, l’histoire devient redondante, récit de plus en plus lourd. Bref, les défauts de la première partie sont ici beaucoup plus visibles.

Au final, on a droit à une série qui aurait gagner à ne faire que 7 tomes mais qui reste selon moi un bon shonen, original qui a déjà inspiré d’autres manga malgré sa jeunesse (j’en veux pour preuve la sortie de Lost Brain chez kurokawa).

Je vais arrêter là pour le moment, j’espère en faire réagir plus d’un même si cette série a déjà beaucoup fait parler d’elle sur le forum.
Allez-y, je suis prêt à recevoir vos tirs de barrage!

Autant, le nombre important de dialogues dans un manga ne me dérange absolument pas, mais là, avoir 4 cases sur 5 d’explications par page, ca devient vraiment agaçant. Donc lire à la suite plusieurs tomes devient vite indigeste. Après en avoir lu 2 ou 3 de suite, j’ai arrêté la série pendant deux bons mois, avant de la reprendre, plus par curiosité, que par envie.

Comme quasiment les trois-quarts des lecteurs, j’ai vraiment aimé la première partie (du 1 au 7), alors que la seconde m’a paru beaucoup plus…fade. Les personnages sont moins charismatiques et surtout, le schéma se répète. L dégageait une certaine aura, que Near et Mello ne dégagent pas, à mon sens.

Donc en résumé, j’ai trouvé, et je trouve, que Death Note est une série sympathique, mais l’angouement qu’il y a eu autour de cette série, me paraît quelque peu exagéré.

Au final, on est donc assez d’accord même si personnellement, je suis assez coulant pour cette série pour laquelle je mets un bon 7 sur 10. Ce serait intéressant d’avoir l’avis de quelqu’un qui n’a aimé aucune des 2 parties (quoi? qu’entends-je? The Voice? :mrgreen: ).

Ouaip, je lui ai d’ailleurs mis un petit 7/10 :mrgreen:

ahah j’etais sur qu’on allait parler de moi

bon je posterais sans doute mon avis dessus demain
mais globalement je ne ferais que répéter ce que j’ai déjà dit bien des fois
mais je promet je ferais l’effort de le faire (juste pour faire chier Nil :p)

Désolé si je te force un peu la main mais à dire à vrai, je comptais sur toi pour déchainer les passions comme tu sais si bien le faire ( mode lèche-botte :mrgreen: ).
Il faut dire que mon topic est assez mort, je n’ai sans doute pas fait le bon choix dans la série à critiquer tellement on en a déjà parler. Bah, la prochaine fois, je choisirais une série moi connue histoire que ça serve à la populariser un peu.

T’as 80 visionnages de ton topic pour 5 posts, donc on ne peut pas vraiment dire qu’il est mort :wink:

Je trouve surtout qu’il n’y a pas grand chose à en dire de cette série, le principal est rdit par nyappypowa. Je vais essayer de faire ma version.

D’abord, j’ai commencé Death Note en scan (et oui je lis du scan, et le scan c’est mal, ne faites pas ce que je fais^^). Un ami me l’avait conseillé en me disant que c’était original. Donc je m’y suis mis, et effectivement ça me plaisait bien. Un tordu qui doit se battre contre un autre tordu (perso je les trouve plus tordu que possédant un QI de 250…).

En gros, un peu une confrontation à la Blue Heaven, mais la violence en moins et la psychologie en plus. Les premiers tomes étaient en plus vraiment prenants. Entre les enquêtes du FBI, la lente découverte du personnage de L (finalement assez décevant de voir encore une fois un “gamin”), et puis les méthodes de camouflage de Light, on assiste à un jeu du chat et de la souris assez amusant.

Vient la perturbatrice Misa, qui sera vite relayée au second plan et servira de personnage fourre-tout à qui on fait faire n’importe quoi et qui sert de fan-service pour les accros à la mode gothique… Bref, une partie un peu plus chiante, et au dénouement pas forcément marquant.

Ensuite l’histoire avec l’entreprise qui fait entrer en scène un 3° possesseur du Death Note. Avec la fin qu’on lui connaît, j’ai vraiment aimé cette partie, bien de plans tortueux, on commence à partir dans de la logique ultra-ultra-poussée où des millions de phrases pleuvent pour qu’on puisse comprendre le fil de l’histoire, mais ça me captivait bien, et j’ai aimé cette fin. Qui aurait dû en être une.

Car la suite était tellement naze que je m’étais arrêté en scan. Je l’ai relu lors de sa parution par Kana, et c’est vraiment naze^^
Besoin que je développe? Disons qu’on en arrive à un roman photo, des scènes vraiment nulles (l’histoire avec le missile), des nouveaux persos nazes, et un final naze, car on en arrive un peu à du SDK :

  • et non j’avais prévu ton coup et j’avais ça en réserves…
  • Mais moi aussi sombre crétin, prends ça…
  • han, mais tu n’avais pas vu venir celle-là…
    -et toi celle-là, tu l’as vu?.. bref comme ça trèèèèèès longtemps, trop même.

Du coup, un bon zéro, arrondi à 2 pour le papier et l’encre…

Au final, 8,5/10 pour les 7 premiers tomes, 2 pour les 5 suivants, ce qui nous donne : 5,8 => 6/10 pour la totalité de la série

Effectivement, j’avais pas fait attention au nombre de visionnages. Ma critique devait être tellement bien foutue que presque personne n’a osé posté son avis :mrgreen:

[quote=“Asimov”]
Je trouve surtout qu’il n’y a pas grand chose à en dire de cette série, le principal est rdit par nyappypowa. Je vais essayer de faire ma version.

D’abord, j’ai commencé Death Note en scan (et oui je lis du scan, et le scan c’est mal, ne faites pas ce que je fais^^). Un ami me l’avait conseillé en me disant que c’était original. Donc je m’y suis mis, et effectivement ça me plaisait bien. Un tordu qui doit se battre contre un autre tordu (perso je les trouve plus tordu que possédant un QI de 250…). [/quote]

Ils font quand même tous les 2 le maximum au concours d’entrée de l’université machintruc mais bon, on peut vraiment dire qu’ils sont tordus également.

[quote=“Asimov”]
Ensuite l’histoire avec l’entreprise qui fait entrer en scène un 3° possesseur du Death Note. Avec la fin qu’on lui connaît, j’ai vraiment aimé cette partie, bien de plans tortueux, on commence à partir dans de la logique ultra-ultra-poussée où des millions de phrases pleuvent pour qu’on puisse comprendre le fil de l’histoire, mais ça me captivait bien, et j’ai aimé cette fin. Qui aurait dû en être une. [/quote]

Donc à partir du moment où Light décide de se se déposséder du Death Note pour tromper tout le monde. Une très bonne partie qui rend Light un peu plus humain car nous permet de le voir tel qu’il aurait sans-doute été sans être tombé sur le death note.

[quote=“Asimov”]
Car la suite était tellement naze que je m’étais arrêté en scan. Je l’ai relu lors de sa parution par Kana, et c’est vraiment naze^^
Besoin que je développe? Disons qu’on en arrive à un roman photo, des scènes vraiment nulles (l’histoire avec le missile), des nouveaux persos nazes, et un final naze, car on en arrive un peu à du SDK :

  • et non j’avais prévu ton coup et j’avais ça en réserves…
  • Mais moi aussi sombre crétin, prends ça…
  • han, mais tu n’avais pas vu venir celle-là…
    -et toi celle-là, tu l’as vu?.. bref comme ça trèèèèèès longtemps, trop même.

Du coup, un bon zéro, arrondi à 2 pour le papier et l’encre…

Au final, 8,5/10 pour les 7 premiers tomes, 2 pour les 5 suivants, ce qui nous donne : 5,8 => 6/10 pour la totalité de la série[/quote]

Comme quoi, je suis vraiment gentil avec cette deuxième partie dans laquelle je trouve quelque passages intéressants (enlèvement de Takada par Mello et un ou 2 autres dont je ne me souviens plus).

Salut !

J’ai enfin acheté et lu Death Note… Autant j’ai super accroché sur les sept premiers volume que le reste m’a laissé sur ma faim. Franchement, j’aurais preferé apprendre que L a simulé sa mort plutot que de voir 2 substitues qui sn loin d’avoir son charisme. Certes, il fallait que l’histoire progresse mais je pense qu’il y avait possibilité pour plus grand, avec des incurtions de plusieurs dieux de la mort, d’autre tueur qui apparaissent…etc…

Enfin, je n’aime pas la fin du manga… Non pas que j’adhere aux idées de Light. Mais je trouve qu’il se fait avoir trop betement. J’aurais preferé un affrontement autre que ce blabla devant un Near que je trouve personnellement ridicule (quitte à me faire hair… :mrgreen: )

Pour ma part j’ai énormément adoré Death Note et comme la plupart particulierement le début avec L pour toutes les intrigues et puis le charisme de ces deux personnages qui se livre une lutte sans merci.
Pour la suite je serait moins critique car j’ai adoré Mello il a un caractère que j’adore donc j’y ais tout de suite accorché :smiley:
Mais je n’en dirait pas autant de Near XD Bien qu’interressant il est sur qu’il n’arrive pas a la cheville de L, Kira ou encore Mello.
J’aimait encore bien Misa mais vers la fin, la voir aussi conne est assez lourd en effet, mais je trouve qu’elle mettait une touche féminine où dans ce manga il y a beaucoup de mec quand on regarde XD
Les dieu de la mort sont superbes, surtout Ryuk et Rem, j’adore leur style et les détails.

Pour la fin avec Light je croit qu’on nous avait servis un personnage tellement original et qui a conquis tout le monde que de mettre en scène sa mort était dur et n’a pas été assez travaillée et nous a déçu.
Pour la mise en scène de la mort de Light, je l’ai préférée dans l’anime car il y a quelque chose en plus ^.^
La deuxième partie du manga avec Near et Mello manque cruellement de nouvelles idées et il y a un trop de paroles, je me souviens en avoir tellement marre que j’ai du bien passer 1 ou 2 phrase par ci par là.

Donc en bref pour moi un manga parfait dans son début et malheureusement pas assez exploités ni travaillé pour la deuxième partie mais qui malgré sa ma énormément plu =D

Bonjour ( ca fait bien longtemps que je n’ai fait de tours sur ce forum.

Pour Death Note, je suis en pleine lecture, j’attaque le tome 8 , donc je viens de passer dans la partie “du futur” … j’adore ce manga. J’ai parcouru vos avis et apparemment, paradoxalement, il n’a pas autant la côte que je le pensais.

alors : - le graphisme me plait, plutôt moderne et bien mis en place, en relation avec l’histoire et l’époque … (seul bémol pour le personnage de Ryuk qui est très moche, enfin mal dessiné)

      - l'histoire me captive, avec un scénario comportant une multitude de rebondissements ... de revirements ... d'intelligence ... 
      - des personnages très intéressants: les combats entre l et kira , la fausse naïveté de Missa, le sens de la justice de Yagami ... permettent un cocktail détonnant.

      - une remise en question de notre société... il y a un côté philosophique dans une grande partie des répliques de chaque personnage.

Voilà rebonjour à tous les membres de MS !!

Si tu lis bien les différents avis sur le titre, tu te rendras compte que ceux-ci divergent à partir du tome 8 (donc après la mort de L). N’hésite donc pas à revenir donner ton avis sur Death Note quand tu auras fini sa lecture. :wink:

Comme tout le monde, la première partie j’ai adoré et la deuxième nettement moins mais sans pour autant mettre un 2 comme Asimov. Moi je mettrai plus 8.5 à la première partie et 5 à la seconde. En faite, la première est tellement énormissime qu’on ne peut être que déçu de la seconde partie.
Mon plus grand regret est non pas la fin de Yukiteru mais plutôt de ne pas avoir une suite des aventures de Ryuk dans le monde des shinigami. Ca aurait pu faire une très bonne série à la sauce des cross-over pour les séries TV (A moins que je l’ai raté et alors là honte à moi :blush: )

[quote=“FlashTortue”]
Mon plus grand regret est non pas la fin de Yukiteru mais plutôt de ne pas avoir une suite des aventures de Ryuk dans le monde des shinigami. [/quote]

Toi, tu viens de lire Mirai Nikki :mrgreen:

Tient, moi c’est l’inverse. Je trouve le graphisme assez banal (pas laid, mais pas non plus à tomber par terre), mais alors Ryuk, je le trouve vraiment bien. Je trouve que son graphisme le met en valeur et correspond bien à son caractère, sa façon de se déplacer…

[quote=“nyappypowa”]

Tient, moi c’est l’inverse. Je trouve le graphisme assez banal (pas laid, mais pas non plus à tomber par terre), mais alors Ryuk, je le trouve vraiment bien. Je trouve que son graphisme le met en valeur et correspond bien à son caractère, sa façon de se déplacer…[/quote]

Eh bien je trouve que la touche graphique d’Obata est tout simplement remarquable sur ce death note. Même encore maintenant, je pense qu’Obata reste l’un des meilleurs mangakas quand il s’agit de dessins et de charact-design. Personnellement, je pense qu’avec Death Note sa patte graphique a énormément apporté à la série.

pour ma part je trouve justement que le dessin d’obata n’apporte absolument rien à la série
d’ailleurs je trouve que le dessin n’apporte tout simplement rien du tout …
Le dessin en est réduit a une utilisation tellement primaire qu’il n’a finalement aucune utilité (si ce n’est booster les ventes de la série)
Disons que pour le coup, rien ne sert de faire une bande dessinée si le dessin ne sert que d’illustration…
Dans une BD, le dessin n’est pas qu’une illustration, c’est aussi un vecteur de messages, de sentiments et autres , et personnellement, voir les deux bellâtres se la péter et faire des rictus de satisfaction en permanence … c’est passablement répétitif et surtout franchement lassant et inutile …
Death note est une série qui ne perdrait que très peu de son message si elle n’était pas illustrée , c’est pour cette raison que j’ai du mal a prendre en considération les arguments des gens qui prennent pour exemple le graphisme de cette série comme qualité
d’autant plus que le graphisme d’obata manque, selon moi cruellement de personnalité , et je préférais à l’époque de rampou (bien que ce manga soit très mauvais) et du début de Hikaru no go , ou il était bien plus expressif et dynamique (et ce ne sont pas les pathétique scènes de combat de blue dragon qui me feront penser le contraire)

mais ceci est un des nombreux défauts que je reproche à death note …

En fait, on a une vision totalement différente. Moi je pense qu’il rend les scènes moins lourdes grâce à son graphisme, faut quand même se rendre compte que death note c’est avant tout des gros pavés de textes parsemés d’actions de temps en temps. Et honnêtement, je ne pense pas que j’aurai accroché avec un autre style graphique.

PS : Par contre, je trouve que les expressions sont très bien représentées, comme quoi les gouts et les couleurs ne se discutent pas.

Pareil , je ne parvient pas bien a me l’expliquer mais malgré que son style de dessins d’un point de vue technique ce soit amélioré il y’a perdu en personnalité et en relief. Le trait c’est affinée (presque trop) et les personnages des derniers mangas d’Obata ont plus tendance a tiré sur la caricature visuelle que sur une personnalité réelle comme ça peut être le cas dans Hikaru no Go ou le style plus en rondeur et simplicité servé d’avantage le manga à sa lecture .

Je n’ai pas lu les prédédante oeuvre d’Obata donc je ne pourrais pas dire niveau dessin si c’est moins bien mais c’est vrai que les dessins manque parfois de quelque chose mais je les trouve quand même remarquable XD
Particulièrement, comme évoqués plus tot, par Ryuk sa personnalité est vraiment bien représentée.
Pareil pour L et Light.
Bref comme dit plus haut, chacun son avis.