DEATH OF DOCTOR STRANGE : LES NUMÉROS SPÉCIAUX (collectif)

La publication de la mini-série Death of Doctor Strange de Jed McKay et Lee Garbett sera bien évidemment accompagnée par la sortie de plusieurs one-shots.

Marvel a révélé les deux premiers : Avengers par Alex Paknadel et Ryan Bodenheim

PfAj5ciJsbBSP3FCMeW2qR

Earth’s weakest heroes! With Doctor Strange gone, the Avengers are the only ones who can stop a rampaging Juggernaut-like monster from wrecking all of Manhattan! But what does this mystical creature want? And how does the magic-skeptical Iron Man hold the answer?

et Strange Academy par Skottie Young et Mike del Mundo.

StrangeAcademy-DeathofDoctor-Strange

  • Strange Academy is closed until the events surrounding Dr. Strange’s death are resolved, so the students go back to their parents!
  • Iric and Alvi’s mom happens to be the Enchantress, so you know this isn’t going to go smoothly. We’re going to learn that the apple doesn’t fall far from the tree and more than just one realm is in trouble.
  • All this and more!

Le troisième one-shot lié à la mini-série Death of Doctor Strange réunira Spider-Man et Black Cat. Par Jed MacKay et Marcelo Ferreira.
Sortie en novembre.

ddnmZ5beVVYNTUJoKrw55h

White Fox aura aussi son one-shot lié à Death of Doctor Strange. Sortie en novembre.

DRSDEATHWHITEFOX2021001-COV-1

  • ALYSSA WONG (W) • ANDIE TONG (A) • Cover by R1c0
  • VARIANT COVER BY PEACH MOMOKO
  • VARIANT COVER BY INHYUK LEE
  • LAST OF HER KIND! LAST HOPE FOR EARTH!
  • AMI HAN is the last of the mystical shape-shifting KUMIHO. As the WHITE FOX, she’s defended Earth from every threat and proven herself again and again alongside the Agents of Atlas and Tiger Division. But the DEATH OF DOCTOR STRANGE will test her like never before. Something (or someone) is murdering innocents and the only suspect who fits the profile is White Fox! She’ll have to clear her name and uncover the dark secrets from her mysterious origin while the very planet is under siege. Ami can have the answers she so desperately seeks, or she can save her friends. Guest-starring SWORD MASTER and TIGER DIVISION!
  • 40 PGS./ONE-SHOT/Rated T+ …$4.99

La valse des one-shots liés à la Mort du Docteur Strange continue avec l’annonce du numéro spécial X-Men/Black Knight.

Par Si Spurrier et Bob Quinn. Sortie en décembre.

3PqCfZYgDeNxQ6ytNqLpiQ

AH ! :smiley:

Bon, Si Spurrier c’est yeah, Bob Quinn c’est moins ça, mais cool !

Strange-Academy-Presents-Death-of-Doctor-Strange-cover

Written by Skottie Young
Art by Mike del Mundo
Colored by Mike del Mundo & Marco D’Alfonso
Lettered by VC’s Clayton Cowles

Strange Academy is closed until the events surrounding Dr. Strange’s death are resolved, so the students go back to their parents! Iric and Alvi’s mom happens to be the Enchantress, so you know this isn’t going to go smoothly. We’re going to learn that the apple doesn’t fall far from the tree and more than just one realm is in trouble. All this and more!

Strange-Academy-Presents-Death-of-Doctor-Strange-preview-page-2

Strange-Academy-Presents-Death-of-Doctor-Strange-preview-page-3

Strange-Academy-Presents-Death-of-Doctor-Strange-preview-page-4

Death of Doctor Strange Avengersc

EARTH’S WEAKEST HEROES! With Doctor Strange gone, the Avengers are the only ones who can stop a rampaging Juggernaut-like monster from wrecking all of Manhattan! But what does this mystical creature want? And how does the magic-skeptical Iron Man hold the answer?

Written by
Alex Paknadel
Art by
Ryan Bodenheim
Cover by
Steve Skroce

Genres
Superhero
About Book
Page Count
32 Pages
Print Release Date
November 3 2021

Death of Doctor Strange Avengers1

Death of Doctor Strange Avengers2

Death of Doctor Strange Avengers3

Oh, la très belle surprise !
Les inconnus (pour moi) Alex Paknadel et Ryan Bodenheim proposent un très beau numéro, tie-in à Death of Doctor Strange. Ils se concentrent sur les Avengers, particulièrement Iron Man / Captain America / Thor / Captain Marvel, durablement touchés par leurs défaites violentes face aux Three Mothers dans Death of Doctor Strange #2. Tony est particulièrement crispé par les événements, alors que la barrière magique du Sorcier Suprême est tombée et que plusieurs invasions magiques continuent, notamment parce que les grandes entités fuient devant les Three Mothers.
On a ainsi un épisode où Tony est troublé, hanté, alors que les autres gèrent une étonnante invasion de créatures proches du Fléau… et c’est Iron Man, après un passage dans le Nexus des Réalités de Man-Thing, qui comprend que ces créatures sont créées / pilotées par une jeune fille issue de la dimension de Cyttorak, où elle contrôle sa magie alors que Cyttorak s’est enfuit ; son monde a été anéanti par les Three Mothers, et cette jeune fille veut « laisser une trace » sur Terre de sa civilisation détruite. Avec, en plus, un bon dialogue Tony/Stephen en flashback, lors de la constitution des Illuminati.
C’est top, purée ! Alex Pakanadel livre un épisode extrêmement maîtrisé, que ça soit dans la narration, la gestion des rebondissements et surtout la caractérisation. Bon, les trois autres Avengers sont un peu survolés, mais Iron Man est vraiment bien écrit. Le fond du récit est d’ailleurs très bien, très fin, avec une émotion mélancolique très bien intégrée.
Je suis « sur le cul » devant un aussi bon numéro, en outre bien dessiné par Ryan Bodenheim. Ce dernier propose des planches classiques mais solides, assez dynamiques, et quand même de beaux dessins.

Purée, ça fait plaisir un épisode réussi, un bon tie-in, et une très belle surprise émouvante !

Oh, très réussi !
Skottie Young poursuit sa très bonne gestion de Strange Academy, avec ici un lien évident suite au décès de Dr Strange. Les étudiants sont renvoyés chez eux, mais la disparition de Stephen provoque une difficulté pour les jumeaux d’Asgard, enfants d’une Enchanteresse qui… avait « offert » son premier-né à un sorcier, en échange d’un artefact magique ! Dr Strange avait sauvé l’enfant, protégé tant que Stephen vivait.
Iric est ainsi enlevé, Alvi demande l’aide de sa mère, et tous deux filent dans Weirdworld pour sauver le premier. Un récit réussi, donc, notamment sur la gestion du lien Alvi / Enchanteresse, qui s’explique plus sur son absence durant leur enfance. C’est plus fin qu’on ne peut y penser initialement, c’est fluide, délirant comme Weirdworld peut l’être, et l’ensemble fonctionne bien.
Bon, c’est surtout la caractérisation qui fonctionne, et c’est cool. Mike Del Mundo illustre l’ensemble dans son style : je n’aime pas vraiment, mais ça s’adapte bien à l’ambiance de Weirdworld, et c’est solide dans le genre.
En parallèle, Skottie Young scénarise des tranches de vie des élèves relocalisés chez eux, et c’est autant touchant que réussi. Niko Henricho illustre avec intensité le segment Dessy dans les Limbes, touchant. Peach Momoko dessine le passage sur Emily et Catbeast, gentil sans plus. Humberto Ramos gère German, tout en espagnol. Alessandro Capuccio illustre la noirceur qui entoure Calvin, dans une planche glaçante. Skottie Young gère entièrement l’humour sur Gus, alors que C.F. Villa offre un moment classique sur Howie et Heidi, qui ne m’avaient pas marqué dans Strange Academy. David Baldeon livre une superbe double-page silencieuse sur Toth, alors que Luciano Vecchio livre un beau d’émotion entre un Mindless-One et Doyle. Enfin, Natacha Bustos a un trait classique sur Zoé, que j’ai envie de découvrir plus.

Un épisode dense, bien réussi, d’abord par un beau focus sur les Asgardiens, ensuite par plusieurs planches uniques sur les élèves, où Skottie Young confirme qu’il est bien un scénariste inspiré, efficace et émouvant. Bravo !

deathspiderman1a

THE DEATH OF DOCTOR STRANGE: SPIDER-MAN #1

Written by: Jed MacKay.

Art by: Marcelo Ferreira.

Covers by: Greg Land, Roge Antonio.

Description: This ain’t Ben Reilly’s first rodeo as Spider-Man, but he’s never had to deal with the death of the Sorcerer Supreme and what it does to New York City. Part of Strange’s will and testament was to ask Spidey to deal with particular problems… Is Ben up to it? Black Cat isn’t a big Ben fan, so is she riding shotgun because she owes Strange to keep an eye on Ben, or to sabotage Ben?

Pages: 40.

Price: $4.99.

In stores: December 1.

deathspiderman12

deathspiderman13

deathwhitefox1a

THE DEATH OF DOCTOR STRANGE: WHITE FOX #1

Written by: Alyssa Wong.

Art by: Andie Tong.

Covers by: Rico, InHyuk Lee, Peach Momoko.

Description: Last of her kind! Last hope for earth! Ami Han is the last of the mystical shape-shifting Kumiho. As the White Fox, she’s defended Earth from every threat and proven herself again and again alongside the Agents of Atlas and Tiger Division. But the Death of Doctor Strange will test her like never before. Something (or someone) is murdering innocents and the only suspect who fits the profile is White Fox! She’ll have to clear her name and uncover the dark secrets from her mysterious origin while the very planet is under siege. Ami can have the answers she so desperately seeks, or she can save her friends. Guest-starring Sword Master and Tiger Division.

Pages: 40.

Price: $4.99.

In stores: December 1.

deathwhitefox12

deathwhitefox13

C’est Captain Pepsi le mec dans la dernière case ?

La version coréenne oué

Le Pepsi en collant.

Il s’appelle Taegukgi (en hangul : 태극기) qui est le nom du drapeau coréen (comme si un super-héros britannique s’appelait Union Jack… Euh, attendez une minute… :wink: ).

Quant à Captain Pepsi, je ne sais pas s’il existe, mais il y a eu un jeu vidéo (sur Playstation, je crois, et au Japon uniquement, il me semble) avec pour personnage principal Pepsiman…

Tori.

Très sympathique.
Jed MacKay, déjà scénariste de la saga principale et de Black Cat, s’occupe ici du tie-in sur Ben Reilly / Spider-Man… en duo avec Felicia Hardy. Tous deux se retrouvent autour du lit d’hôpital de Peter Parker, alors que la mort de Stephen Strange déclenche un message magique automatique où le Docteur demande à Spider-Man de gérer quelques problèmes en ville, déclenchés par sa mort.
Felicia impose son aide à Ben, qu’elle bat froid comme remplaçant de Peter, et ils partent alors pour un tour de New York, en gérant des menaces plus ou moins agressives. Jusqu’à une mission finale touchante, confirmant le grand coeur de Stephen, alors que Felicia « valide » Ben comme Spider-Man, au moins temporairement.
Et c’est bien.
Jed MacKay ne révolutionne rien, mais gère bien ses personnages. Felicia et Ben qui gèrent en s’engueulant, c’est classique mais efficace, et l’auteur écrit bien ce Ben Reilly. Bien mieux, en tout cas, que dans l’Amazing actuel. L’ensemble est fluide, dynamique, réjouissant et assez touchant ; ça manque presque de neige, pour bien faire conte de Noël.
Marcelo Ferreira a un style un peu dur et gras, mais ses planches sont correctes et ont une bonne narration. Ca fait bien le job.

Un beau petit one-shot, un tie-in mignon et pertinent, qui respecte ses personnages.

Sympathique, mais cela sonne presque comme un prélude à autre chose.
Alyssa Wong utilise ici White Fox, super-héroïne coréenne avec donc un focus sur les personnages asiatiques. On croise la Tiger Division qui protège Seoul des démons libérés par la mort de Dr Strange, mais aussi les Agents of Atlas. White Fox, donc, est une Kumiho, un esprit capable de se transformer en grande louve blanche. Ses parents et son clan ont été massacrés par des Humains, et elle est la dernière Kumiho… mais un Kumiho semble être apparu. Sword Master, des Agents of Atlas, l’aide à enquêter alors qu’elle se confie. Il s’avère que cet autre Kumiho avait été corrompu jadis et enfermé par un Sorcier Suprême, et donc libéré. Mais la bagarre tourne mal car l’épée de Sword Master est brisée, le perso’ est jetée dans le vide. White Fox bat l’ennemi, mais l’événement provoque la résurgence des troupes du dieu maléfique que l’épée de Sword Master est destinée à bloquer. Tada !
Et c’est agréable.
J’admets que je connais peu mais j’aime bien les super-héros asiatiques de Marvel, et j’aime bien les retrouver parfois. Le focus sur White Fox ici est bon, sa relation d’amitié et de duo avec Sword Master est agréable, même si ça ne révolutionne rien. La menace est basique mais fait le job, et l’ensemble est fluide et pertinent.
Par contre, je ne peux m’empêcher de me dire que tout ça sert moins Death of Doctor Strange que la future série Iron Fist, car un teaser montrait Danny Rand abandonner le costume dans une poubelle, à proximité de laquelle on voit des bouts de l’épée brisée de Sword Master. Ce teaser, cette future série, cet événement ici avec cet élément qui casse devant nos yeux ? Belles coïncidences.
Bon, après, ça ne gêne pas un récit correct mais pas exceptionnel, qui fait le job. Andie Tong bénéficie de l’aide de Luciano Vecchio, leurs styles sont un peu différents mais le graphisme reste correct, agréable.

Ca manque peut-être d’une forme de poésie qu’on peut attendre d’un récit sur le versant asiatique de Marvel, mais c’est agréable et cohérent, en plus d’être un possible prélude à autre chose.
Pas mal.

deathblade1c

THE DEATH OF DOCTOR STRANGE: BLADE #1

Written by: Danny Lore.

Art by: Dylan Burnett.

Cover by: Bosslogic.

Description: A long time ago, Doctor Strange destroyed every vampire in the world with one spell, including Dracula. Now, with Strange dead, Dracula’s Vampire Nation celebrates! That doesn’t sit too well with Strange’s old friend, and new Vampire Nation sheriff, Blade the Vampire Hunter! But what happens when interlopers from another dimension invade the vamp’s territory and put all the bloodsuckers’ lives at risk? Will Blade do his duty to protect them? Or will he help make sure the vamps stay wiped out this time?

Pages: 40.

Price: $4.99.

In stores: December 8.

deathblade12

deathblade13

deathblade14

Sympa’.
Danny Lore propose un nouveau numéro spécial lié à Death of Doctor Strange, mais en profite surtout pour s’intéresser à la Nation Vampire de Dracula à Tchernobyl, concept créé et évoqué dans les Avengers de Jason Aaron sans être réellement creusé. Cet épisode sur Blade, en lien apparent avec la mort du Sorcier Suprême, lui permet de montrer un peu du quotidien de Blade comme Shérif de la Nation Vampire, et c’est autant une bonne chose sur l’idée que la réalisation.
Oh, bien sûr, il n’y a rien d’exceptionnel, avec ici le prétexte d’une invasion d’une dimension magique, pour créer un lien avec Death of Doctor Strange. Danny Lore propose un vampire psychique, mais surfe surtout sur l’organisation de la Nation Vampire, avec un Dracula en dirigeant manipulateur, utilisant Blade comme croquemitaine mais aussi arme contre des éléments gênants de son conseil.
L’ensemble est solide. Danny Lore n’invente rien fondamentalement, mais il nourrit la Nation Vampire avec des éléments classiques, mais qui manquaient jusque-là. Il est agréable d’avoir ainsi un peu de « matière » sur ce principe fun mais trop peu utilisé, et Blade en Shérif fonctionne bien, malgré une voix-off un rien trop présente. Dracula est aussi bien écrit.
Dylan Burnett a un style cartoony qui surprend mais fonctionne bien avec les postures exagérées des vampires, et son Blade est bon. Il fait bien le job, et l’ambiance n’est pas glauque mais reste poisseuse. C’est réussi.

Un bon one-shot, moins sur la saga mortelle de Stephen mais plus sur la Nation Vampire, ce qui me va très bien.

ELSA AND THE FAMILY BLOODSTONE!

Who better to defend Earth from magical invaders than monster hunter ELSA BLOODSTONE?! Elsa is the best there is at what she does – tough, skilled and clever enough to handle any problem…except her brother, CULLEN. They have issues, and they’ll have to put them aside not only to protect Earth but also to welcome the latest addition to the Bloodstone clan: their long-lost SISTER! Her awesome set of powers and unique Blood gem have placed a target on her back, and the worst horrors from beyond this realm are on the hunt.

Written by Tini Howard
Art by Ig Guara
Color by Dijjo Lima
Letters by Joe Caramagna
Cover by David Nakayama
Variant by Maria Wolf & Mike Spicer
Release Date: January 12, 2022