Débat : renouvellement du lectorat


(Blackiruah) #721

Franchement je ne vois pas l’intérêt d’un éditeur de faire d’abord un arc en kiosque puis ensuite le même en librairie. Si on arrive dans ce genre de décision, c’est du tout vu : le kiosque disparaitra sauf pour les séries en marge peut être


(artemus dada) #722

Ben parce que les gens qui achètent de la librairie ne sont pas les mêmes qui achèteront du kiosque (dans la version que je propose).
Comme c’est déjà le cas.

Ensuite vu les différentes collections et gammes de prix qui vont avec pour le même contenu (librairie) chez Panini par exemple, il me semble qu’on retrouve déjà plusieurs éditions différentes (d’un même contenu).
Donc pourquoi pas en version kiosque ?
Voir en version numérique (mais à des prix beaucoup plus bas qu’actuellement et en téléchargement et non pas en lecture comme c’est le cas aujourd’hui).

Non, rien n’est vu dans ce domaine, tout reste à faire. On est au 21ème siècle, proposons de “nouvelles formes”.


(KabFC) #723

Excuse moi Blackie je vais être cash, mais ton raisonnement est complètement con et fondé sur rien.

Tu ne vois peut-être pas l’utilité, mais toujours est-il que certaines personnes reste attaché au côté fascicule que ce soit en France ou en VO d’ailleurs. Le système est le même.

Il y a des gens qui aiment le côté revue anthologie et qui ne veulent pas claquer des milles et des cents dans des formats prestiges qui ne changeront rien à la qualité de l’histoire.

Le kiosque à mon avis n’est pas prêt de disparaitre. Surtout que ce système est en place depuis bientôt 20 ans. Voir même 20 ans (j’ai un doute) donc je ne le vois pas disparaitre.


(Blackiruah) #724

[quote=“KabFC”]Excuse moi Blackie je vais être cash, mais ton raisonnement est complètement con.

Tu ne vois peut-être pas l’utilité, mais toujours est-il que certaines personnes reste attaché au côté fascicule que ce soit en France ou en VF d’ailleurs. Le système est le même.

Il y a des gens qui aiment le côté revue anthologie et qui ne veulent pas claquer des milles et des cents dans des formats prestiges qui ne changeront rien à la qualité de l’histoire.

Le kiosque à mon avis n’est pas prêt de disparaitre. Surtout que ce système est en place depuis bientôt 20 ans. Voir même 20 ans (j’ai un doute) donc je ne le vois pas disparaitre.[/quote]

Et je l’espère bien mais allez plus loin alors dans la proposition d’Artie, et je vais prendre l’exemple qui parlera le plus avec la série Batman.

Tu as un “TPB” version kiosque donc les 6 premiers numéros à 5€ allez même 6€. Le volume sera dispo dans tous les kiosques, comicshops mais aussi dans les FNAC (à vélizy tu as les kiosques par exemple) et tous les sites en ligne.

Maintenant il fait quoi ton public ? Je rappelle qu’aujourd’hui il y a la franco belge mais aussi le manga, donc lui dire hey tu peux faire du Batman à 6€. Vous croyez qu’il n’ira pas ?

Résultat ton kiosque se vendra bien mais du coup tu te coupes d’une partie (et j’espère une grande dans ce contexte) du marché librairie qui ne verra plus l’intérêt de racheter le volume cartonné de Batman puisque le principal problème du kiosque, c’est le fait qu’il ne soit dispo qu’un mois et qu’il propose un chapitre de chaque de plusieurs séries comme évoqué par Artie.

Dans ce contexte tu perds l’équilibre actuel, et je ne vois pas pourquoi ils devraient se limiter en kiosque. Tu propose ce format souple en librairie partout et beaucoup plus tard (genre 1/2 ans) tu proposes le format cartonnée. Et donc inutile de se fatiguer tous les soucis du kiosque qui imposent certaines difficultés des discussion avec un éditeur.


(Oncle Hermes) #725

Il me semble qu’il y a un facteur que vous n’avez pas pris en compte dans ces deux pages de débat, c’est, pour le dire gentiment, la très grande variabilité de la disponibilité de l’offre en kiosque selon où on se trouve en France (et même dans des grandes villes…). Entre les fermetures de marchands de journaux par centaines chaque année, et le fait que l’offre comics peut être très diversement représentée dans chaque point de vente, ça n’est pas forcément facile partout d’acquérir ce genre de choses selon où on se trouve. Ayant un peu bourlingué à travers la France ces deux dernières années pour des raisons de reprise d’études puis de boulot, je peux déjà témoigner à ma petite échelle de la disparité de l’offre.

  • Et je n’ai nulle part autant galéré à mettre la main sur les titres qui m’intéressaient qu’à Marseille (2e ville de France, toussa toussa) ; j’y habite pourtant en centre-ville : les trois quarts du temps, je me fournis en sorties “kiosque” chez un libraire spécialisé, ce qui est déjà une anomalie en soi, quand encore, pour certains titres moins en vue que d’autres, je n’en suis pas réduit à attendre de faire un saut à Paris pour d’autres raisons. -

(artemus dada) #726

Moi aussi j’ai pas mal bougé ces 30 dernières années, et j’ai pu à chaque fois acheter du “kiosque”.
Cela dit lorsque je parle de “kiosque” il ne s’agit pas de l’endroit où on trouve les revues mais du format/prix.
Qu’on les trouve en supermarché, chez un libraire ou ailleurs n’a pas - pour moi - d’importance.

Non je ne crois pas.
Une (grande ?) partie des acheteurs tient au format cartonné “dur” avec une frise, etc. Et ceux-là, je doute qu’il achète du kiosque (je parle du format). Voir les collection “Marvel Hachette” et le matériel qu’il propose et qui n’a (presque) rien d’inédit ; mais qui est dans un format librairie … vendu en “kiosque”

Pour la disponibilité aucun libraire ne peut stocker ad vitam aeternam, il y aura aussi un roulement de ce côté-là.

Mais je crois bien que j’ai déjà eu cette discussion avec les mêmes arguments, sans que ça avance d’un iota pour autant.
Pour être fixé il faudrait qu’un éditeur se lance avec l’envie que ça marche et de façon assez longue.


(Lord-of-babylon) #727

[quote=“artemus dada”]

Oui mais une “découverte” qui se traduit par la lecture obligatoire d’une série qu’on n’aime pas sur plusieurs mois (années), ça ne me paraît pas être une si bonne manne que ça.[/quote]

Sauf si tu aimes la série. Pourquoi pars-tu du principe qu’il y aurait un rejet automatique ?

Là non plus, rien n’empêche alors le lecteur intéressé de lire plusieurs “V.I”.

Tout à fait. Ceci dis vu qu’on est déjà face à des gens qui peuvent trouver compliqué d’aller en kiosque au lieu d’acheter un livre sur amazon, j’imagine que le fait d’acheter plusieurs revues pour une même histoires doit être compliqué et passé pour une sorte de “pousse à l’achat”. Après J’aimais beaucoup les VI aussi mais c’est un format qui m’apparait trop fragile sur la durée. Il suffit que la série soit moins populaire pour qu’un arrêt se fasse là où inclue dans une revue elle peut être soutenue par d’autres.

Mais je pense que ce que tu propose est une voie médiane qui vaut le coup d’être tenté. Je la rapproche assez du mook qui semble avoir trouvé son lectorat en kiosque. Après je pense qu’il y a une problématique lié aux spécificités des univers partagés mais bon.


(artemus dada) #728

Non je ne parle pas de “rejet automatique”. Mais si c’est le cas, on achète une revue (anthologique) sans en lire forcément la totalité. Ça n’a dès lors plus rien d’une bonne affaire.

Là encore il ne s’agit pas de “kiosque” dans le sens de l’endroit où on le trouve (surtout que des kiosques à proprement parler, il n’y en a plus bézef ) mais de format. Idem pour “V.I” (entre guillemets), je ne parle pas du format popularisé par SEMIC mais d’un format qui correspondrait aux “hors-séries” de Panini ou Urban.

Ce dernier éditeur fait d’ailleurs un sacré boulot en proposant la Justice League de Giffen & DeMatteis, ou encore le Manhunter de Simonson dans un format “kiosque”.

Est-ce pour autant que les irréductibles de la librairie (en tant que format) se sont, ou vont, se jeter sur ces numéros ?

J’ai du mal à voir en quoi, puisque les U.S.A. vendent encore des comic books (là encore il s’agit du format, le floppy), et le format que je propose n’en est qu’une extrapolation. Rien de plus.
Qui pourrait cohabiter avec des formats dit “librairies”, comme ça se fait aux Etats-Unis.


(KabFC) #729

[quote=“artemus dada”]
J’ai du mal à voir en quoi, puisque les U.S.A. vendent encore des comic books (là encore il s’agit du format, le floppy), et le format que je propose n’en est qu’une extrapolation. Rien de plus.
Qui pourrait cohabiter avec des formats “librairies” comme ça se fait aux Etats-Unis.[/quote]

Je pense que le marché français ne pourrais pas absorber autant de série que les US à cause de la concurrence, cela veut dire fermer des séries. Ce qui avec l’anthologie permet d’avoir des titres que tu n’aurais pas forcément eu dans ce format.

Mais je reconnais que dans le principe l’idée est très bonne. Même si le crossover permanent est un problème.


(artemus dada) #730

[quote=“KabFC”]

Je pense que le marché français ne pourrais pas absorber autant de série que les US à cause de la concurrence, cela veut dire fermer des séries. Ce qui avec l’anthologie permet d’avoir des titres que tu n’aurais pas forcément eu dans ce format.[/quote]

Je ne vois pas l’intérêt d’avoir des séries que je ne lis pas (et de payer pour elles en achetant des revues anthologiques qui mes les proposent).

Et je n’ai jamais dit de publier la totalité des catalogues des éditeurs américains. Ce que ne fait aucuns éditeurs français d’ailleurs.

Oui, je suis aussi de cet avis.

Non il *suffit *(façon de parler puisque ça demande de l’organisation) de faire un travail d’éditeur et pas de “publieur”.
En outre, rien n’empêche alors de faire des numéros spéciaux *event *ou crossover ; au contraire on aurait tout à y gagner de regrouper ce type de numéros.
C’est d’ailleurs comme ça que **Standoff ** (Pour en savoir +) aurait dû être publié comme je l’avais alors relevé.


(Blackiruah) #731

Personnellement, je pense que ce genre de publication aura pour effet de voir disparaitre les petites séries en marge très peu vendeuses et donc un recentrement vers les grosses séries.

Avec ce genre de publication comment tu gères l’univers Spider man (je caricature pour la suite) :
Amazing spider man va bien vendre
Spider man aussi surement
Spider Man 2099 fera un bide
Donc en gros première fournée 2 mois sur 3 tu fais un gros bide , tu essaies une deuxieme fois pour un résultat encore pire et donc tu décides d’arrêter de faire le SM 2099. Et ainsi de suite.

Je sais plus où j’avais lu ça mais dans un kiosque panini, un édito disait que ce genre de répartition permet justement de faire vivre pleins de séries en marge.


(artemus dada) #732

De les faire vivre pour quoi ?

Si les séries ne me plaisent pas, je ne vais pas les lire sous prétexte qu’elles sont dans une revue. Si le ratio séries intéressantes/série décevantes est en ma défaveur je n’achète pas la revue (anthologique). Idem si c’est un hors-série type V.I.
Mais par contre dans le format actuel je passe mon tour presque à chaque fois.

De les faire vivre pour qui ?

Mais si l’idée c’est de proposer des séries juste pour remplir des revues, il ne faut rien changer.

Bien entendu je ne parle que de mon cas, non pas parce qu’il est plus représentatif qu’un autre, mais parce que je le connais.

Finalement en ce moment (un moment qui dure depuis déjà pas mal d’années) je ne lis que très peu de revues vendues par Panini et Urban à cause de leurs revues qui regroupent des séries qui ne m’intéressent pas, avec celles qui m’intéressent (plus rares).

(Je parle de séries pour faire simple, mais évidemment ce sont les auteurs qui motivent mes choix)

Mais j’en lirais plus, si elles avaient le format dont je parle.

Ensuite il y a aussi un équilibre à obtenir (et à chercher), les séries qui marchent le mieux aident à maintenir celles qui marchent moins bien.
C’est comme ça que ça se passe dans l’édition si j’en crois par exemple Gilles Dumay qui dirige la collection Lune d’encre de Denoël.

Reste que celles qui ne marchent pas disparaissent ; ce qui n’est pas plus mal. Elles laissent ainsi un peu de place dans les rayons.


• On peut aussi, avec la proposition des “hors-séries/V.I” mettre en place des abonnements.
Et pourquoi pas via des librairies ou des presses, de façon à entretenir des commerces de proximité tout en proposant des prix attractifs.

Avec un “réseaux” de lecteurs sur des termes plus ou moins longs de manière à viabiliser les revues.


(KabFC) #733

[quote=“artemus dada”]Je ne vois pas l’intérêt d’avoir des séries que je ne lis pas (et de payer pour elles en achetant des revues anthologiques qui mes les proposent).

Et je n’ai jamais dit de publier la totalité des catalogues des éditeurs américains. Ce que ne fait aucuns éditeurs français d’ailleurs.
[/quote]

Oui mais avec de revues par séries, je ne vois pas le marché français capable de supporter rien que ce qui sort en kiosque en anthologie.

[quote=“artemus dada”]Non il *suffit *(façon de parler puisque ça demande de l’organisation) de faire un travail d’éditeur et pas de “publieur”.
En outre, rien n’empêche alors de faire des numéros spéciaux *event *ou crossover ; au contraire on aurait tout à y gagner de regrouper ce type de numéros.
[/quote]

Mouais ça veut dire acheter un truc supplémentaire pour lire ta série, ce dont se plaignent déjà les forumers.


(artemus dada) #734

[quote=“KabFC”]…]
Mouais ça veut dire acheter un truc supplémentaire pour lire ta série, ce dont se plaignent déjà les forumers.[/quote]

Justement non.

Soit tu veux lire le crossover en question et alors il est évident que tu achètes ce numéro “spécial” dans la continuité de la série que tu lis et qui est “impactée” par ledit crossover.
Soit tu sautes ce crossover.

Mais tu n’achètes rien en plus, mais seulement ce que tu veux lire. C’est bien plus souple et modulable.

Oui, genre estimation au doigt mouillé : je vois mal Donald Trump devenir président des U.S.A. ?

La question est la suivante : est-on en train de réfléchir à améliorer les choses avec des idées, ou à entériner ce qui existe déjà ?

Mais pour répondre à ton impression, vu le nombre de collections chez Panini (par exemple) qui publie plusieurs fois les mêmes choses j’ai l’impression que c’est possible.

Et vu le nombre de nouveaux éditeurs qui propose du matériel U.S il y a semble-t-il du potentiel. Reste à éduquer les lecteurs en leur apprenant que la qualité d’une histoire ne dépend pas de son emballage. (Mais là je doute que les éditeurs le fassent puisqu’ils semblent tirer plus d’avantages à vendre du “cartonné” que du “souple”).


(とり) #735

Artie, quand, sur quatre séries d’une publication, il y en a trois qui ne t’intéressent pas (et que, par conséquent, tu n’achètes pas la revue), n’as-tu pas pensé que, peut-être, c’était la série qui t’intéressait qui n’intéressait pas les autres, et qu’elle n’était publiée en français que parce que présente dans ce système d’anthologies ?
Enfin, je dis ça, mais je suis dans le même cas que toi : en format kiosque, je n’achète pratiquement que des hors-séries (et des récits complets), hormis la revue Star Wars (et anciennement, Marvel classic)… Mais c’est aussi que les séries ne m’intéressent pas (alors qu’en librairie, je me retrouve bien plus dans l’offre… qui est plus large, il faut dire).

Tori.


(artemus dada) #736

C’est une question sérieuse ?

Parce que si c’est le cas, je crois qu’accorder un peu de jugeote à tes interlocuteurs ne ferait pas de mal (une forme de courtoisie). Et pour le coup au moins autant que je t’en accorde a priori.
(Cela dit ton crédit vient de dramatiquement baisser)

Mais je vais mettre ça sur le compte d’une imparfaite compréhension de ma part, et je vais me prêter au jeu.

Donc, en quoi ta question apporte-t-elle du grain à moudre aux propositions que je fais ?

Quel bénéfice, une série que j’aime, publiée avec trois séries que je n’aime pas dans un magazine que je n’achète pas, m’apporte le système de publication actuel ?

[quote] Enfin, je dis ça, mais je suis dans le même cas que toi : en format kiosque, je n’achète pratiquement que des hors-séries (et des récits complets), hormis la revue Star Wars (et anciennement, Marvel classic)… Mais c’est aussi que les séries ne m’intéressent pas (alors qu’en librairie, je me retrouve bien plus dans l’offre… qui est plus large, il faut dire).

Tori.[/quote]

Je réitère donc ma réponse quelle est ta question ?


Je suis parti d’une citation (ironique) du Doc : “(parce que lire 4 ou 5 séries différentes dans la même revue, c’est chiant)” pour développer des idées afin de re-dynamiser (selon mes propres envies) le format kiosque, puisque Lord voulait " remettre une pièce dans la machine".

L’idée c’est de faire des propositions :

• 1 revue = 1 série
• 4, 5 ou 6 numéros U.S/revue française
• Numéros spéciaux pour les events & les crossover
• Abonnement, mais possible via les points presse, librairies, etc.

Mais à chaque fois qu’il y a des propositions (qui ne sont que des vœux pieux, des expériences de pensée presque) on se heurte à ceux qui ne veulent rien changer, ceux qui par esprit de contradiction disent autre chose, quelques soient les propositions, quitte à se contredire eux-mêmes, etc..

Résultat j’en viens à répondre à quelqu’un - toi - qui me demande si je crois que ce que j’aime est universellement partagé.

Pour convenir que tu fais comme moi.

C’est carrément loufoque. :laughing:


(Fab) #737

pour moi aussi Arty mais Tonton a raison tu n’en trouves pas partout et pas toujours l’intégralité des titres (quand je suis dans le 22 c’est plus compliqué). et oui partout ce n’est pas Paris ce qui est souvent oublié dans certains commentaires ici


(Blackiruah) #738

[quote=“artemus dada”]

C’est une question sérieuse ?[/quote]

[quote=“artemus dada”]Résultat j’en viens à répondre à quelqu’un - toi - qui me demande si je crois que ce que j’aime est universellement partagé.

Pour convenir que tu fais comme moi.

C’est carrément loufoque. :laughing:[/quote]

Eh beh, tu prends la mouche bien vite Artie…

Je pense que sa remarque signifie que si la seule série que tu aimes parmi les 4 ne marche pas , eh bien dans ton système, ta série ne sera plus publiée contrairement aux 3 autres


(artemus dada) #739

[quote=“Blackiruah”]…]

Je pense que sa remarque signifie que si la seule série que tu aimes parmi les 4 ne marche pas , eh bien dans ton système, ta série ne sera plus publiée contrairement aux 3 autres[/quote]

:laughing: Ah oui, merci pour l’explication de texte.

Et puisque tu sembles en verve, quelle est la différence entre 1 série publiée que je ne lis pas car elle l’est en compagnie de 3 autres que je n’apprécie pas (dans la même revue), et une série que je ne lis parce qu’elle n’est pas publiée (dans une seule revue) ?

Oui en effet, je me demande bien pourquoi. :unamused: :laughing:

Pas plus tard qu’il y a une semaine je me disais que les forums décidément, ne me réussissaient pas ou plus, et bêtement je retombe dans mes travers en faisant des commentaires.

C’est vraiment trop bête. Cela dit après une douzaine d’années de participation c’est dur de s’arrêter d’un coup ; mais cette discussion me motive pour essayer encore.

Promis je limite mes commentaires, pour - petit à petit - doucement m’évanouir dans le cyberespace … et si vous voyez que je manque à mes engagements je compte sur vous pour me les rappeler,

Il y a aussi eu de bons moments, je ne les oublie pas (et vous non plus je ne vous oublierai pas). (D’ailleurs je continuerai à vous lire)

Hasta la vista, et “merci pour ce(s) moment(s)”. :wink:


(Blackiruah) #740

[quote=“artemus dada”]
Et puisque tu sembles en verve, quelle est la différence entre 1 série publiée que je ne lis pas car elle l’est en compagnie de 3 autres que je n’apprécie pas (dans la même revue), et une série que je ne lis parce qu’elle n’est pas publiée (dans une seule revue) ?[/quote]

La dif est que dans un cas tu auras au moins la possibilité de la découvrir dans son ensemble que tu y aies jeté un oeil ou pas. (J’entends par là que tu pourras toujours les retrouver d’occaz)