Débat : renouvellement du lectorat


(KabFC) #822

avec plaisir

Je me suis fait un mur avec ça, ca coute pas cher et dans le couloir ça ne prend pas de place.


(FC powaaaa) #823

Et tu peux les enquiller les uns sur les autres ?

Ouais, j’ai vu !


(KabFC) #824

ouep il y a même des crochets pour les faire bien tenir ensemble qui se éclipse. Non vraiment je vais prendre que ça moi, très très pratique, par contre en termes de profondeur, c’est bien pour du comics formats standard pas du franco-belge.


(Blackiruah) #825

Je reviens sur le débat mais le fait de ne pas avoir de place vous fait arrêter de lire ? PErso, je stocke dans des box, et je pense de plus en plus au numérique (mais je n’y arrive toujours po…)


(Fab) #826

ça ne me fait pas arrêter de lire mais ça me fait être plus sélectif. Couplé avec le bon et gros fond des médiathèques locales, le gain de place et l’économie réalisée font que je prends de moins en moins de choses sur lesquelles je suis hésitant à la base


(ginevra) #827

Comme Blackiruah, je pense au numérique, mais j’ai du mal à lâcher le papier…
Du coup j’ai fait le même choix que Barney-stinson : moins d’achats et plus de médiathèques.

Merci à tous de vos réponses.
ginevra


(Jean-Marc Lainé) #828

Ce qui me fait arrêter de lire (ou en tout cas ralentir sérieusement) c’est la qualité générale. J’ai été complétive, omnivore, inconditionnel. Alors bon, c’est bien, c’est sympa, mais au bout d’un certain temps, le goût de la bouse finit par s’installer dans le palais. Donc je préfère être sélectif. Il y a des auteurs que je le lis plus du tout, par exemple. Et même s’ils œuvrent sur des personnages qui m’intéressent, je fais un détour.
Après, j’ai aussi plein de trucs sur mes étagères que je n’ai pas lus ou dont j’ai un souvenir flou (sans doute que je n’ai fait que feuilleter…). Donc bon, je peux lire longtemps sans avoir besoin de racheter d’autres trucs.

jim


(FC powaaaa) #829

Moi, c’est le boulot qui me fait ralentir ma cadence !
Du coup, j’empile, j’ensile et j’attends une guerre pour avoir le temps de tout lire !


(Lord-of-babylon) #830

Article intéressant qui a le mérite de poser clairement une problématique que beaucoup soulignent depuis un moment. Il est juste dommage que l’auteur passe quasiment sous silence le travail des éditeurs pour adapter l’offre au public durant les années 2000 (qui par de nombreux aspect est représentatif des dérives du secteur de manière général, notamment le prix d’une BD). Cela reste néanmoins une bonne base de réflexion.

A titre personnel, je crois, par contre, que les films ont une influence positive sur les ventes, le blocage vient surtout de la faible variété des lieux de ventes et de l’hermétisme ressenti face à l’offre.

La vrai problématique se trouve surtout dans la guerre des prix concernant les licences comme le souligne l’article et cela, à terme, va être très dangereux.


(KabFC) #831

Je pense que c’est surtout l’overdose de communication sur le sujet qui va gaver le publique.

Et puis si on doit parler de la surdose de comics mensuel pourquoi ne parle t’on pas de celles de la BD tout court, on est sur un marché ou ca doit bien faire 10 ans que j’entends des gens dire (a mon avis à juste titre) qu’il y a trop de nouveautés.

Il suffit de voir en 2006 on avait 4130 sorties et sur 2016 5 305 livres. En 10 ans le marché à pris 1200 livres environ c’et beaucoup trop et ça ne vient pas que du comics. (Surtout que cet article ne prends pas en compte à mon avis les comics publiés chez Denoël Graphics, les éditions Ca&La, Rackham…)

Le pire c’est si on regarde à 17 ans en 2000 1137 BD sont parus. soit 4 000 de moins que maintenant et ce dont on ne parle pas encore une fois dans cet article c’est que la part du gâteau n’a pas changé, les parts deviennent juste plus petite encore, laissant avant de pauvres éditeurs surtout des auteurs sur le carreau.


(FC powaaaa) #832

Financé par la mairie de Paris ?

La taille du gâteau, plutôt !


(KabFC) #833

arf, ben vive moi pour le coup. J’ai corrigé.


(FC powaaaa) #834

Cela dit, je n’ai pas lu l’article et je m’attendais à ce genre d’absence !
ça fait des années et des années que ce genre d’éditeurs existent et on les oublie toujours dans les comic books.


(Lord-of-babylon) #835

Overdose ?


(KabFC) #836

euh ben oui. trop de communication tue la communication et l’envie du produit.

Les articles fleurissent sur le nombre de films comics qui sortent par an. si on regarde, ca représente pas grand chose.

Selon cinétraffic il serait sortit 1685 films en 2016. Les films issus de comics cette année là c’est 6 films. Ca représente 0,35% de la production, pourtant on parle du trop plein de films d’encapés, etc.etc.

Mais 0,35% c’est rien peanuts. Par contre la communication autour de ces films est tellement importante qu’on a l’impression qu’ils sont partout et c’est ce qui va user le produit à mon avis. Donc oui overdose.

Parce que la communication des comics en lib, elle, elle n’a pas changée. Mais du coup la perception de l’ensemble du produit comics à changé à cause de cette communication à l’extrême d’un autre média.


(FC powaaaa) #837

Je ne suis pas si sûr que ça qu’elle soit plus importante que d’autres films d’action par exemple.
Je pense que c’est tellement marqué, tellement récent dans le paysage cinématographique, que ça donne l’impression que ça prend beaucoup de place, alors que ça prend la place d’autres, tout simplement !
Je pense que c’est surtout un problème de perception !


(Jean-Marc Lainé) #838

Récent, ça fait quand même quinze ans, voire plus.
Et puis, je pense qu’il n’est pas facile d’évaluer l’impact de l’audiovisuel sur la perception du genre. Je viens de finir le bouquin de Jérôme Wicky sur Go Nagai, et il explique très bien, dans sa troisième partie, comment la perception des dessins animés a déformé la perception de la culture pop japonaise.

Jim


(FC powaaaa) #839

Pas l’explosion des comic books en film. Du temps des premiers Spidey et X-Men, t’en avait deux ou trois maxi par an, non ? Pour moi, la véritable explosion démarre réellement avec Iron Man I !


(Jean-Marc Lainé) #840

Ouais, enfin, c’est une accélération, qui à mon sens plafonne depuis deux trois ans.
Il est clair que le succès de Marvel Studios a relancé la machine pour eux, mais aussi pour la concurrence (bien refroidie après Green Lantern). Mais la courbe s’est tassée.

Jim


(FC powaaaa) #841

D’où le côté “perception” que j’évoque !