DELILAH DIRK ET LE SHILLING DU ROI (Tony Cliff)

[quote]Delilah Dirk et le Shilling du Roi

de Tony Cliff

Après avoir été faussement accusés d’espionnage par l’infâme Merrick, major de l’armée britannique, Delilah Dirk et maître Selim prennent le bateau pour l’Angleterre afin d’y laver leur nom (et botter les fesses du major, tant qu’ils y sont). Mais une fois chez elle, Delilah doit affronter un adversaire bien plus redoutable que toute l’armée anglaise : sa mère.

Album: 272 pages
Editeur : Akileos
Langue : Français
ISBN-10: 2355742634
ISBN-13: 978-2355742637

SORTIE LE 7 JUILLET[/quote]

c’est la suite des 2 tomes déjà parus?

Ouaip…et Akileos va aussi rééditer ces deux tomes en un seul volume le même jour.

impec,plus qu’à rajouter à ma petite liste d’achat de juillet

apparemment sortie décalée au 1er septembre

Delilah Dirk et le shilling du roi sortira le 15 septembre.

youtube.com/watch?v=WEj4QuOm0iQ

Pour les parisiens l’auteur sera en dédicace aujourd’hui au comptoir de la BD de 16 à 19h. Il reste des places.

Comptoir de la BD
103 Boulevard Jean Jaurès, 92100 Boulogne-Billancourt
01 41 10 89 89

Arf… Si j’avais su avant je serais venu… (Et je t’aurais fait la pub…)

j’espère réussir à avoir une dédicace à Quai des Bulles ce week-end

J’ai donc lu ce second volume dans la foulée du premier.
C’est très bon aussi, même si je crois avoir préféré le premier.
Dans celui-ci, j’ai senti quelques longueurs, sans doute liées à l’idée de voyage, mais en partie aussi associées au retour dans la famille. Et cette partie m’a moins emballé justement parce qu’on commence à voir avec précision la véritable existence de l’héroïne. Or, celle-ci, dans la première aventure, est entourée d’un mystère confinant au mythe, précédée par sa réputation. En éclairant ses “origines”, on rationalise un brin, et ça change la perception : je suis sans doute plus sensible à un personnage plus légendaire, en fait.
C’est également plus bavard, m’a-t-il semblé, et certaines tirades, même si très élégamment lettrées, étouffent un peu des scènes.
Mais ça reste tout de même très enlevé, les scènes d’action sont formidables (mais la baston sur le port est parfois confuse, moins bien chorégraphiée que celles du tome précédent voir que l’empoignade dans la rivière au début de celui-ci), et toute la caractérisation visuelle (mimiques, langage corporel) est de très haut niveau.
Bref, une excellent série.
Quelle belle découverte, pour ma part.

Jim

et si vous avez la chance de voir Tony Cliff en salon, faut pas hésiter.
en plus de faire de chouettes dédicaces il est super sympa et bourré d’humour