DENVER & OTHER STORIES (Palmiotti, Gray / Noto, Brito)

[quote]Denver & other stories

Scénariste : Jimmy Palmiotti
Scénariste : Justin Gray
Dessinateur et Coloriste : Phil Noto
Dessinateur et Coloriste : Pier Brito

Genres: Sci-fi,Thriller-Policier
Collection: Comics
Format : 173 x 265 mm
160 pages
Façonnage: Cartonné
EAN/ISBN : 9782344009512
Prix: 16.95 €

A paraître le 26.08.2015
Série en cours (1 tome prévu)

Refuge de l’humanité. Repaire du crime.

Dans un futur proche, une météorite a changé la face du monde. Après une terrible montée des eaux, il ne reste aux USA plus qu’une seule ville à la surface : Denver, Colorado. Max Flynn, membre des garde-côtes censés contrôler la bordure de la ville, y mène une vie routinière. Jusqu’au jour où sa femme va se faire enlever, le propulsant au cœur d’une terrible machination…

Jimmy Palmiotti et Justin Gray signent un polar noir et tendu sur fond de récit d’anticipation, quelque part entre Blade Runner, Soleil Vert et le mauvais esprit des productions de Quentin Tarantino.

Également au menu de Denver & Other stories : Trigger Girl 6, un thriller d’espionnage façon Nikita mâtiné de SF, et une histoire courte inédite ![/quote]

Le site de l’éditeur : glenatbd.com/bd/denver-other-stories-9782344009512.htm

C’était pas annoncé, ça ?
Encore du Gray/Palmiotti, ça sent le filon …

Vendre la lesssive ça requiert une capacité de manipulation de la vérité qui me fascinera toujours

Bon j’aime bien ce que fait Glénat depuis la reprise de la collection mais faudrait peut-être pas prendre des vessies pour des lanternes quand même.

La couverture c’est une couv variant d’Amanda Conner pour Painkiller Jane. Soit la série dont on n’aura qu’un court extrait (10 pages) dans l’album. Quel rapport avec Denver ? A part le même scénariste, rien. Alors perso je pense que la couverture est une tentative maligne pour se rapprocher d’Harley Quinn. C’est malin mais c’est dommage.

Dommage parce qu’il y a un peu erreur sur la marchandise et que le lecteur peut se sentir floué et au final c’est les deux autres histoires qui trinquent. Parce qu’en fait on à la un recueil d’histoire de Palmiotti et notamment Denver. Je comprend pas l’éditeur n’a pas axé sur cela, enfin si je comprend bien mais c’est con.

Denver c’est un one-shot excellent sinon. Un polar bien construit dans un cadre SF rappelant Blade Runner ou Soleil Vert. C’est vraiment bien fichu et j’aurais bien voulu en avoir plus. Pareil pour Trigger girl 6, l’autre série, bien que Noto alterne entre le jolie et le bien moche.

Donc voila j’aime bien Glénat mais ce genre de truc je trouve ça con. Tous le monde est perdant dans l’affaire.

[quote=“Lord-of-babylon”]

Donc voila j’aime bien Glénat mais ce genre de truc je trouve ça con. Tous le monde est perdant dans l’affaire.[/quote]

Sauf Glénat si ça vend !

Je sais pas. D’un côté je rejoins totalement l’avis de Lord of Babylon, et de l’autre je me dis qu’aucune des deux histoires (je mets de côté Jane) n’aurait pu faire l’objet d’un recueil à part. Trop court, peu vendeur… J’ai aimé les histoires, peut-être un peu moins Triggergirl qui est quand même bien concon sur la fin, mais je n’aurais sans doute pas acheté chacune indépendamment.
A noter que Glénat va sans doute réitérer, puisque l’image choisie pour annoncer Sex & Violence en fin de bouquin est l’illustration de couverture de Retrovirus, une autre production Paperfilms qui n’a rien à voir. Donc ça va sans doute encore faire fourre-tout.

Sans aller jusqu’à l’édition “à part” de chacune des histoire. Une présentation du style “Anthologie Jimmy Palmiotti” aurait autrement été plus honnête.

ça, c’est sûr ! Mais est-ce que cela aurait été vendeur ?

Moi j’ai une question. Si on sait pas que c’est une variant de Painkiller Jane, on est pas perdant non ?

Moi je le savais pas par exemple. Du coup je comprend pas trop le problème.

Entre nous, je suis pas convaincu que l’un ou l’autre puisse vendre beaucoup, j’espère que j’ai tort mais j’ai un peu peur que ce genre d’initiative attire peu de lecteurs peu importe le titre ou la couverture…

Surtout que Palmiotti n’est à mon humble avis pas un nom connu du grand publique comics

[quote=“KabFC”]Moi j’ai une question. Si on sait pas que c’est une variant de Painkiller Jane, on est pas perdant non ?

Moi je le savais pas par exemple. Du coup je comprend pas trop le problème.[/quote]

Si Painkiller Jane était un récit aussi important (en terme de volume) que les deux autres j’aurais, à la rigueur, pas trop trouvé ça dommageable. Mais là ce genre de montage me turlupine assez

Je le pense également et dans ce cas là je préfère une démarche plus claire qu’une espèce de gloubiboulga.

Tiens c’est une nouvelle variante ça, le “grand publique comics” :mrgreen:

Après oui Palmiotti c’est pas un nom vendeur mais après c’est aussi le travail d’un éditeur de mettre en avant les auteurs et de créer un cadre qui permettent, au moins, un début de reconnaissance. Urban y arrive bien avec certain auteurs même Panini. Après ils sont aidé par la popularité des séries sur lesquelles ils bossent. Ca crée une émulation. Mais bon Glénat met bien en avant Fraction pourquoi faire ainsi avec Palmiotti.

Le pire c’est que l’intérieur de l’ouvrage est bien foutu (en dehors de ce truc sans intérêt qu’est l’extrait de Painkiller Jane) avec deux bon récit, les couvertures, des bonus et une introduction intéressante de Palmiotti. Cela me rend encore plus perplexe face à la couverture et du résumé (relisez-le plus haut, c’est quand même assez incongru).

Mais c’est quoi une démarche plus claire, je ne comprends vraiment pas le soucis avec cet album ? :cry:

[quote=“Lord-of-babylon”]
Tiens c’est une nouvelle variante ça, le “grand publique comics” :mrgreen: [/quote]

Pas pour moi. Il y a à mon humble avis plusieurs niveaux. Le hardcore (celui qui va sur les forums comme nous), le fan qui achète pas mal de trucs et lis sans forcément aller tous le temps sur des forums, même s’il aime bien savoir un peu les news. Le grand publique celui qui achète quelques comics sans trop se poser de question, souvent les mêmes séries en kiosque (genre spidey et X-Men) et quelques albums, puis après le lecteur occasionnels, le type qui lit du comics sans savoir, le grand publique BD et le large publique (tout le monde).

Parce que Fraction à écrit les X-Men, des créosotais chez Marvel, ce qui n’est pas le cas de Palmiotti, certes il a créé les gardiens de la galaxie qu’on voit au ciné, mais c’est tout.

Je l’ai pourtant écrit dans mon premier message et j’ai même préciser ensuite : “Sans aller jusqu’à l’édition “à part” de chacune des histoire. Une présentation du style “Anthologie Jimmy Palmiotti” aurait autrement été plus honnête”. Tu y a même répondu ensuite, je ne peux pas être plus clair. Qu’ensuite ce sois moins “vendeur” ou que le lecteur de comics hardcore mais pas trop qui vit dans le Cantal s’en fiche c’est un autre débat. En l’état je trouve l’ouvrage mal fichu dans sa présentation et cela dessert les histoires qu’il propose.

d’accord :mrgreen:

“Créosotais” ?
Je croyais que c’était interdit ?

Ce n’est pas sale http://www.mad-movies.com/forums/public/style_emoticons/default/closedeyes.gif

C’est un peu poussiéreux quand même !

C’est quoi ?

dictionnaire.sensagent.com/cr%C3 … ais/fr-fr/

Ouh là ! Il doit y avoir une private joke que je n’ai pas saisi sans doute.