DES DIEUX ET DES HOMMES t.1-4 (Jean-Pierre Dionnet / collectif)

La critique par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

125985_c

Le dessin du récit long est superbe, dans le genre comics, avec une mise en valeur des pin-ups chère au dessinateur décédé.
Globalement un bon récit.
Je suis plus dubitatif sur le fond et la forme du court-métrage en bande dessinées qui complète le tome.

PlancheA_125985

L’autre récit, c’est celui de Mastantuono, ou je me trompe ? J’aime beaucoup cette histoire, mettant en scène de manière claire la fragilité de l’humain derrière le masque. D’une certaine manière, tant à cause du dessin que de la construction du récit, je préfère cette partie-là…

Jim

150549_c

Je l’aime bien, ce volume : le personnage central est assez fort, il incarne les tensions de la société américaine de l’époque (mais qui ont un caractère universel et atemporel, faut dire…), il pose la question du rôle du super-héros dans un monde en guerre et dans la société des hommes, mais également, en étant l’objet des convoitises de différents camps qui voient en lui un outil de propagande, il pose aussi la question de la représentation du héros dans une société de l’image en pleine construction.

PlancheA_150549

Vraiment, un très bon bouquin.

Jim

Milazzo et Snejberg ?
Ah la vache !
Je l’ai pas vu passer, ce tome, mais je vais surveiller !

Jim

Y a une itw de Dionnet dans le dernier Comic Box (sorti fin juin 2012). t’as dû louper ça Jim !
Itw intéressante d’ailleurs !

Roberto Badalzzini est mort ??? :confused:
[size=85]Merde…[/size] [size=50]C’est la série avec Joe Kubert, là…[/size] :frowning:

J’ai comme l’impression qu’il y a eu erreur de la part de Vedge, là (sa critique date de 2011, Zomb…et Baldazzini était à Angoulême cette année)…

Ouf ! Merci pour les précisions, Doc ! :slight_smile:
Bon content de savoir que Baldazzini se porte bien. :smiley:
[size=50]J’ai un peu cherché sans rien trouver qui ne corroborait cette mauvaise nouvelle, mais juste un peu du fait d’une connexion ultra-merdique en ce moment (la nuit ça va un peu mieux, à certaines heures, c’est même pas la peine de tenter).[/size]

J’ai lu le tome 1 sur avis de Jim et je trouve que c’est plus un tome 0 tant ça se lit vite. (très vite même). Pour ça, c’est décevant. Mais tu rentres bien dans l’univers sans avoir besoin d’explication supplémentaire (quoique j’étais quand même bien renseigné donc ça a dû aider) et du coup, je suis curieux de lire les autres tomes.

Pour le dessins, c’est moins moebusien que je le pensais. Mais pour les splash pages (y en a quand même quelques-unes), ça manque d’énergie !

j’ai totalement fait l’impasse sur cette série et c’est vrai que l’interview de Dionnet dans le CB m’a donné envie de m’y intéresser d’un peu plus près

Je te le déconseille fortement. J’ai lu seulement le tome 3, parce que Danijel Zezelj dessine l’album et pour tester la série suite à l’enthousiasme communicatif de Dionnet dans son interview, et j’ai trouvé ça sans intérêt, hormis le dessin superbe de Zezelj. J’hésite à développer parce que le scénario de cet album est mince et peu rythmé, au risque de gâcher la surprise à ceux qui voudraient tenter l’aventure. ça m’a suffit à me dissuader de prendre les autres, alors que j’adore le travail de Peter Snejberg aussi qui dessine le tome 4.

ça tombe bien, il en est de même pour le 1er tome ! :mrgreen:

la decompression touche nos contrés ? :mrgreen:

[quote=« Zombie »]

Roberto Badalzzini est mort ??? :confused:
[size=85]Merde…[/size] [size=50]C’est la série avec Joe Kubert, là…[/size] :frowning:[/quote]

Certains tomes comportent des « faux articles » qui développent l’univers de la série au travers de quelques textes. En l’occurrence, il y en a un qui évoque la « mort » de Badalzzini et la création d’un musée à son nom, je crois. Mais c’est fictif, dans le cadre de l’univers de la série.

[quote=« soyouz »]

ça tombe bien, il en est de même pour le 1er tome ! :mrgreen:[/quote]

En fait, il y a un twist dans cet album, qui fait évoluer les enjeux de l’histoire. C’est difficile de pointer ce qui ne m’a pas plus dans cet album sans le révéler, et si j’en parle, ça retire la seule surprise qu’offre l’album.

J’ai le quatrième, faudrait que je le lise.
Allez, je mets ça dans les trucs à faire.

Jim

Donc, finalement, il n’y aura que 4 tomes ? C’était pourtant autrement plus ambitieux !

Au-delà de l’aura du scénariste, de l’enthousiasme de l’éditeur ou d’autres considérations, force est de reconnaître que c’est une série d’one-shots (parfois avec deux histoires), dont l’équipe artistique change d’album en album. Ce qui peut s’avérer très « désarçonnant » pour les lecteurs.
Moi, j’ai pas aimé toutes les histoires, mais j’ai aimé sa volonté de faire des sortes de petites fables à chaque fois, de peindre un portrait d’un vaste monde par petites touches. J’aime bien cette approche. Certes, ça marche si la série est au long cours, et sur quatre albums seulement, c’est un peu court, mais bon, la tentative est belle, je trouve.
Cela m’évoque un peu la série de romans Wild Cards, initiée par George Martin : un vaste univers avec des tas de petits destins séparés qui composent un plus grand récit.

Jim