DES NŒUDS D'ACIER - Sandrine Collette (Denoël)

http://ecx.images-amazon.com/images/I/61O6B6ZcOlL.SY445.jpg

[quote]présentation de l’éditeur:
*La prison n’avait pas réussi à le briser.
Ces deux vieillards retirés du monde vont-ils y parvenir ?

Avril 2001. Dans la cave d’une ferme miteuse, au creux d’une vallée isolée couverte d’une forêt noire et dense, un homme est enchaîné. Il s’appelle Théo, il a quarante ans, il a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave.
Comment Théo a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n’a pourtant rien d’une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l’ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d’autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d’eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d’échapper à ses geôliers.
Mais qui pourrait sortir de ce huis clos sauvage d’où toute humanité a disparu ?*[/quote]

dispo en poche

http://ecx.images-amazon.com/images/I/415YNeudxFL.AA160.jpg

même si j’ai ressentis peu de choses pour le personnage de Théo,vu son passif,et que ses rapides soumission et manque de révolte diminuent en partie l’intensité du récit ,cela reste néanmoins un huis-clos efficace qui fait la part belle à la violence psychologique et physique,à la perte d’identité face à son tortionnaire