DETECTIVE COMICS #994-998 (Pete Tomasi / Doug Mahnke, Brad Walker)


(Le Doc) #1

DETECTIVE COMICS #994

(W) Peter J. Tomasi (A/CA) Doug Mahnke, Jaime Mendoza

Batman’s strangest case begins as the new creative team of writer Peter J. Tomasi and artist Doug Mahnke take over DETECTIVE COMICS!
Commissioner Gordon calls in the Dark Knight Detective when there’s a murder at the Gotham City Aquarium-staged to look exactly like Thomas and Martha Wayne’s crime scene, right down to the Playbill and pearls. How does this bizarre homicide tie into the shadowy monster that attacks Dr. Leslie Thompkins? This creature looks to wage a war on Batman-and it’s using Joker Gas to do it!

In Shops: Dec 12, 2018

SRP: $3.99

Source : www.hollywoodreporter.com


(Le Doc) #2

We’re not going back to the beginning per se, but this story is focused on attacking the foundations — the building blocks so to speak that made Bruce Wayne evolve into the Batman we know today. When the gods smiled down and put me in the position to be the lead writer on Detective Comics No. 1000, it was imperative to me to build the steps not to just what I hope is a great detective story, but a highly emotional arc to this once in a lifetime anniversary issue.

I looked at the story I wanted to lead into Detective No. 1000 in this way: To what end will Bruce go to uphold his sacred oath of protecting Gotham?

INTERVIEW DE PETE TOMASI :


(Le Doc) #3

La couverture de Detective Comics #1000 par Jim Lee :


(KabFC) #4

dieu que c’est moche.


(Le Doc) #5

La couverture complète et le communiqué officiel de Detective Comics #1000 :

LANDMARK DETECTIVE COMICS #1000 TO FEATURE POWERHOUSE LINEUP OF DC TALENT JUST IN TIME FOR BATMAN’S 80TH ANNIVERSARY CELEBRATION

Debuts New Batman Story Arc and Introduces a New Version of the super-villain Arkham Knight to DC’s Comic BOOK Continuity

Additional Original Stories from an All-Star Collection of Bat-Writers and Artists Including Neal Adams, Brian Michael Bendis, Greg Capullo, Becky Cloonan, Tony Daniel, Paul Dini, Warren Ellis, Geoff Johns, Kelley Jones, Joelle Jones, Tom King, Jim Lee, Kevin Smith, Scott Snyder, and More

A Series of Decades-Spanning Variant Covers by Comics’ Hottest Artists Pay Tribute to The Dark Knight and This Historic Issue #1000 Milestone

BURBANK, CA – (December 18, 2018) – As part of DC’s year-long global celebration of Batman’s 80thanniversary, DC is publishing a momentous 1,000th issue of DETECTIVE COMICS—the series that introduced the world’s most popular Super Hero and the title from which the DC brand was born. This must-have collector’s item debuts March 27, 2019 and includes all-new stories plus a wraparound cover from the powerhouse art team of fan-favorite artist Jim Lee, inker Scott Williams and colorist Alex Sinclair.

DETECTIVE COMICS #1000 is highlighted by an original story from the team of writer Peter J. Tomasi and artist Doug Mahnke that not only launches a new story arc but introduces a new version of the Arkham Knight to DC comics canon. Tomasi is no stranger to this character, having written his video game origins in 2015’s BATMAN: ARKHAM KNIGHT – GENESIS miniseries.

DETECTIVE COMICS #1000 also features a two-page spread spotlighting the current state of the Batman universe by Jason Fabok, plus a treasure trove of original stories from a who’s who of comic writers and artists, all honoring the milestone anniversary of The World’s Greatest Detective, including:

  • Kevin Smith and Jim Lee
  • Brian Michael Bendis and Alex Maleev
  • Warren Ellis and Becky Cloonan
  • Paul Dini and Dustin Nguyen
  • Denny O’Neil and Steve Epting (a sequel to O’Neil’s 1976 DETECTIVE COMICS story “There’s No Hope in Crime Alley”)
  • Christopher Priest and Neal Adams
  • Geoff Johns and Kelley Jones
  • Tom King, Tony Daniel and Joëlle Jones
  • Scott Snyder and Greg Capullo
  • James Tynion IV and Alvaro Martinez

“Batman is one of the most enduring characters in popular culture, and his debut in DETECTIVE COMICS represented a pivotal moment in comics and pioneered a new type of superhero that would appeal to every generation,” said DC Publisher Dan DiDio. “Batman continues to have an impact on entertainment worldwide and the 1,000th issue of DETECTIVE COMICS is a testament to the creative genius of Bob Kane and Bill Finger and is a fitting tribute to Batman on his 80th anniversary.”

To further celebrate the Caped Crusader’s 80-year legacy, DETECTIVE COMICS #1000 will offer an extensive retailer variant cover program. Hardcore collectors will want to get their hands on this series of variant covers showcasing the Dark Knight through various decades from iconic Batman artists such as Steve Rude, Michael Cho, Jim Steranko, Bernie Wrightson, Frank Miller, Tim Sale, Jock and Greg Capullo—plus an homage to Jerry Robinson’s cover of November 1942’s DETECTIVE COMICS #69 by Bruce Timm.

This 96-page oversize collector’s edition issue will be available at comics retailers and digitally on March 27, 2019, for $9.99. More details on the cross-company festivities for Batman’s 80th anniversary will be released in the coming months. Visit www.dccomics.com or the DC YouTube channel for the latest news and updates.

Source : www.dccomics.com


(Hush2 0) #6

Avant le milestone, j’ai apprécie le retour de Tomasi sur Batman où il décide de renouer avec le côté sombre enquête qu’il affectionne (Batman & Robin, par exemple).

L’histoire commence par un meurtre semblable au double homicide des Wayne. Qui s’amuse à cela? c’était tout le délire auquel nous convie cette équipe de choc. Mahnke est en grand forme et ça me rappeler son run avec Judd Winick, que j’avais apprécié également.
Si l’histoire est glauque, elle permet aussi de revoir un visage cher, celui du Dr Thompkins, toujours aussi jeune. :wink:
Le récit est très rythmé avec un Batman en jet-fusée et un monstre comme ennemi très jokerisant, dirons-nous.

Un début sage mais solide. :wink:


(Le Doc) #7

Les couvertures variantes de Detective Comics #1000 :

  • Les années 30 par Steve Rude

DETECTIVE_COMICS_1000_Var_1930s_RUDE

  • Les années 40 par Bruce Timm

DETECTIVE_COMICS_1000_Var_1940s_TIMM

  • Les années 50 par Michael Cho

DETECTIVE_COMICS_1000_Var_1950s_M_CHO

  • Les années 60 par Jim Steranko

DETECTIVE_COMICS_1000_Var_1960s_STERANKO

  • Les années 70 par Bernie Wrightson

DETECTIVE_COMICS_1000_Var_1970s_Wrightson

  • Les années 80 par Frank Miller

DETECTIVE_COMICS_1000_Var_1980s_Miller

  • Les années 90 par Tim Sale

DETECTIVE_COMICS_1000_Var_1990s_SALE

  • Les années 2000 par Jock

DETECTIVE_COMICS_1000_Var_2000s_JOCK

  • Et les années 2010 par Greg Capullo

DETECTIVE_COMICS_1000_Var_2010s_Capullo

Source : www.13thdimension.com


(Jim Lainé) #8

Bon, alors, j’achète la Bruce Timm ou la Frank Miller ?

Jim


(Le Doc) #9

Moi, j’ai un faible pour la Steve Rude et la Bruce Timm…


(KabFC) #10

La Steve Rudd, sinon je les trouves toutes moche.


(FC powaaaa) #11

Je suis un peu comme Jim et le Doc …


(Oncle Hermes) #12

Je suis sur la même ligne que le Doc. (Décidément Rudd remporte tous les suffrages, quand même.) J’ajouterais le Capullo, aussi.

Cho, j’aime bien le concept même si l’image finale en tant que telle ne fonctionne pas tout à fait.

Je suis moins convaincu que Jim par la couv’ de Timm, sans doute parce que le modèle d’origine est trop “écrasant”. Du coup c’est une des plus faibles du lot à mon goût.


(とり) #13

Pour moi, ce serait la Steve Rude, sans hésiter. J’aime bien celle de Berni Wrightson également, même s’il y avait d’autres illustrations de Batman par lui que j’aurais préférées.
Et je suis du même avis qu’Oncle Hermes concernant celle par Cho.

Tori.


(Blackiruah) #14

Timm ou rude


(Le Doc) #15

DETECTIVE COMICS #995

Written by: Peter J. Tomasi.

Art by: Doug Mahnke, Jaime Mendoza.

Covers by: Doug Mahnke, Jaime Mendoza, Mark Brooks.

Description: Alfred Pennyworth…attacked at the Wayne mansion! Who’s hunting those closest to Batman? The monstrous shadow creature plaguing Gotham City gains the upper hand when two of the Dark Knight’s most ardent allies fall prey to the violent vendetta. Will those tragedies send Batman over the edge? Good thing he’s on his way to Arkham Asylum-but will he investigate a murder, or get incarcerated in a padded cell?

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: January 2.

Source : www.comicscontinuum.com


(Hush2 0) #16

Oh purée l’épisode… J’espère juste qu’il s’agit d’un mauvais rêve pour mon Bats.

L’intrigue est très intense, très personnelle vis-à-vis de Bruce Wayne, la fin annonce qu’Arkham va se transformer en boucherie… Tout ça en 22 pages. C’est vite résumé mais la lecture se réalise à tambour battant!

Pressé de lire la suite.


(Ben Wawe) #17

En retard, j’ai lu le début de ce run de Tomasi & Mahnke.
Un lancement solide, sec et très professionnel ; une belle réussite, même si je suis curieux de savoir où ils veulent aller.
En prenant le temps de montrer une double analyse, par Batman et Gordon, d’un double meurtre clairement copié volontairement sur celui des Wayne, Tomasi permet de retrouver le Batman détective, qu’on oublie un peu trop souvent. Il démontre sa grande maîtrise du personnage et de son univers, même si j’ai tiqué sur le quasi aveu de Batman sur son identité, en présence de Gordon ; le doute est compréhensible, cette presque faute beaucoup moins.
Bon, c’est mineur, ça ne gêne en rien le grand plaisir de lecture ressenti en parcourant ces pages. Tomasi maîtrise l’univers et les personnages, et sait écrire un récit intense et dynamique : il le démontre encore ici, et c’est du bel ouvrage.
Idem pour Doug Mahnke, peut-être moins clair ou appliqué qu’à une certaine période, mais dont le trait demeure sûr, et la narration puissante. Une belle production, propre et efficace, pour un début très solide, qui donne envie de lire la suite !


(Ben Wawe) #18

Le pire survient : Batman perd quelqu’un de très proche, malgré une intense course contre la montre très émotionnelle, et manque de perdre un autre membre de son cercle très intime ; c’est beaucoup, trop même pour qu’il puisse garder son calme.
Peter Tomasi continue son intrigue, finalement fort classique mais très efficace. Il maîtrise complètement le personnage et son univers, et son talent lui permet d’écrire avec puissance et émotion des moments tragiques. Batman sent le sol s’ouvrir sous ses pieds, littéralement, et rien ne semble pouvoir l’aider ; sauf les pires des pires… s’il parvient à les faire parler.
Avec une narration dynamique, beaucoup de moments forts et touchants, l’auteur parvient à taper juste - mais au coeur. Ca fait mal pour les personnages, et ça fait peur pour la suite vu le compte à rebours jusqu’au #1000.
Je suis curieux de lire la suite, de ce récit solide et fort efficacement illustré par un Doug Mahnke un peu moins “clair” dans ses traits, mais avec toujours beaucoup d’énergie. Je le rapproche, un peu, de Sal Velluto sur Black Panther de Priest, avec néanmoins des couleurs plus inspirées ; pour moi, c’est un compliment.
Vivement la suite, même si elle s’annonce terrible.


(Le Doc) #19

DETECTIVE COMICS #996

(W) Peter J. Tomasi (A) Jaime Mendoza (A/CA) Doug Mahnke

In the catacombs under Paris, Henri Ducard is not going to sit and wait for the death that’s coming for everyone who helped to train Batman…he’s going to wrestle it to the ground and put a bullet between its eyes! Good plan-but what if it just gets right back up? Can even Batman save him then?

In Shops: Jan 16, 2019

SRP: $3.99

Source : www.dccomics.com


(Ben Wawe) #20

Peter Tomasi poursuit le compte-à-rebours jusqu’au #1.000, avec la poursuite de son intrigue. Celle-ci prend plus de sens, quand Batman comprend ce qu’il se passe - enfin, dans les grandes lignes. Un échange avec Damian le mène à Henri Ducard, puis à un autre ancien mentor… et un dernier, enfin, pour le cliffhanger. Un ensemble classique, mais efficace.
A nouveau, l’auteur démontre sa grande maîtrise de l’univers et des personnages : tout est fluide, tout est bon, tout est bien pensé, tout est intelligent. Les rappels à la première saga de l’auteur dans Batman and Robin sont bons, même si ça aurait été bien d’évoquer aussi la fille de Nobody, donc la petite-fille de Ducard, vu dans Robin Son of Batman. La relation Bruce/Damian demeure toujours la grande réussite de l’auteur, et j’espère qu’il mettra en place cette future discussion, pour aplanir leurs tensions.
Surtout, c’est agréable de voir que le mystère se dissipe, et si l’idée que “quelqu’un” s’acharne sur Bruce en voulant “anéantir” ceux qui l’ont formé n’est pas originale, elle est efficace. On va avoir un jeu de pistes, et ça paraît plus ouvert que Hush à l’époque (que j’aime bien). Je suis juste peu convaincu par la grosse bête polymorphe, mais faudra voir d’où ça vient.
Maintenant, je suis circonspect sur la dernière page qui, s’il y a du sens que ce personnage ait formé Bruce, si ça laisse penser que son héritier va intervenir (et ça me plaît), au fond me gêne sur le principe. Ce personnage surprise est mort depuis plus de quarante ans, ça avait du sens, et je ne vois pas ce que ça apporte de le ramener… ça me fait penser à un coup dans l’eau.
A voir la suite, mais c’est un petit bémol dans un ensemble de réussites. Doug Mahnke gère toujours aussi bien, c’est puissant et dynamique. Une bien belle reprise du titre !