Diabolic Garden - Manga

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Moi j’ai bien aimé le principe des plantes et les personnages comme Tsukase et Kanon =) ça change un peu de ce qu’on voit quand il y a des affaires de démons. En plus les dessins sont vraiment bien et soignés.

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Et encore, deux étoiles, t’es généreux, ça les mérite tout juste…

Bon, ben du coup je peux coller ici mon avis sur ce volume:

[quote]les critiques volume par volume, c’est pas dans mes habitudes, mais là, impossible de passer outre une telle déception:

Premièrement, le lecteur a une agréable surprise: l’auteure a en effet viré la pouffe(iasse) de service qu’était Kotone. Malheureusement, elle introduit immédiatement dans ce second tome une autre gourdasse pseudo-gothique tout aussi irritante dans son genre :neutral_face: Quant au nouveau personnage “principal”, il s’agit d’un démon qui était tout à fait secondaire dans le tome 1, et qui change de camp aussi vite qu’il avale du fromage. Si l’on se demande ce qui a pu motiver l’auteure à le faire revenir dans ce second tome, la décision de le coller avec les “gentils” et la façon d’amener ce retournement de situation donne le ton de ce tome, “ridicule”.

Le résumé du tome laissait entrevoir, enfin, le décollage de l’intrigue. Il n’en est rien. Oubliée, la chasse aux démons; oubliées, les plantes infernales; oubliées, tout simplement les quelques bonnes idées aperçues dans le tome 1 et qui permettaient à cette série de rester (avec peine) à la surface; désormais, elle coule totalement et rejoint les abysses mangaesques. Ichigo Shiraki a en effet décidé de consacrer ce volume à la musique! Ici, il va être question de monter un groupe de rock en avalant des cafards magiques pour savoir jouer. Tout ça pour s’infiltrer dans un concours pour coincer des… vampires! Au secours! :arrow_right:
On assiste donc pendant les trois quarts du tome à la mise en place de ce “groupe”, la composition de leur chanson à la noix de coco, tout ça pour finalement voir leur prestation zappée, résumée à une case montrant leur apparition sur scène. A quoi tout ce cirque sert-il alors? Ichigo Shiraki n’a même pas été au bout de son idée :unamused:

Et au final, tout ça pour quoi? Ben, absolument rien. On n’est pas plus avancés à la fin du tome qu’au début. Il n’y a pas de fil rouge dans Diabolic Garden, ce qui ne serait pas grave en soi si “quelque chose” parvenait à accrocher l’intérêt du lecteur à la place. Certes, comme vous pouvez vous en douter on a droit au dénouement de cette histoire de vampires et celles et ceux qui voudront stopper là la série profiteront, comme dans le premier volume, d’une “fin” convenable. Rien ou presque n’aura changé pour les personnages, bref, Diabolic Garden, ça ne sert qu’à étaler toujours plus de beaux gosses qui se ressemblent tous, dans une soupe tout aussi indigeste que ces fameux cafards.

Restent, effectivement, des dessins magnifiques. Si l’on ne se fie qu’à celà, on ne voit absolument pas qu’Ichigo Shiraki fait ses débuts avec cette série. :open_mouth:
Et, autre point fort de la série, Kanon bien sûr. Kanon, sa beauté, son air blasé, ses fringues sublimes, son caractère de râleur… tout un poème. Si seulement il ne s’était pas retrouvé dans cette série… :mrgreen:

5/20, pour ces deux points non négligeables :laughing: .
Ne reste plus qu’à espérer un artbook pour cette série, ou pour cette auteure, qui, malgré de très mauvais choix pour ce second tome, dessine vraiment bien, et a prouvé dans le tome 1 qu’elle pouvait avoir des idées sympas.[/quote]

Personnellement j’ai trouvé ce volume un peu fade … Certes les dessins sont plaisants mais rien de transcendant à mon avis. Je pense que pour un Shônen les combats ne sont pas vraiment présents et vite expédiés, le concept de se battre avec des plantes et bien trouvé c’est vrai mais ne m’a pas emballé plus que ça. On ne peut pas dire que je me suis ennuyée mais je n’ai pas pris de réel plaisir à lire ce volume . Même si j’ai le deuxième volume dans ma bibliothèque je pense attendre avant de le lire … Malgré tout le point positif de ce volume sont certes les personnages : stylés

J’adore les graphique de ce manga, le côté visuel est ce qu’il a de mieux. IL ressemble un peu à ceux de kuroshitsuji. L’histoire est bien, cependant j’ai eu plus de misère avec le passage du volume 1 au volume deux. En effet, dans le premier l’accent est mis sur Kotone, cependant le second est mis sur un petit démon mineur du premier. Alors on n’a pas le “temps” de s’attacher" vraiment à un personnage principale

Pour ma part j’ai trouvé ça assez sympa, n’étant pas un gros gros consommateur de mangas je ne peux pas vraiment faire une critique construite, mais je pense que Kotone reviendra dans le tome 3, du moins je l’espère, pourquoi je pense ça?
C’est parce que, du moins je le pense, elle s’est permis le plaisir (autosatisfaction donc) de faire un tome entier sur une de ses passions qui se trouve être le Visual Kei (Et non Visual Rock comme le dit Ki-Oon =P), à ce niveau là, intégrer Luna alors que Kotone était encore dans les parages aurait été difficile et c’est surement pour ça qu’elle a décidé de passer Geshtalt en personnage principal le temps du tome 2 (qui est assez imposant par rapport au premier XD), donc il y a fort à parier que Kotone reviendra, si ce n’est pas le cas ce serait vraiment bête, j’ai vraiment envi de savoir ce qu’il va lui arriver moi.
Bref, à mes yeux je trouve l’histoire assez original même si quelques points sentent le déjà vu, on a de très beaux dessins et un style assez particulier qui se fait tout de même remarquer en ce moment, bref j’espère beaucoup du tome 3 mais je pense que je serais un peu déçu.

Toujours un beau dessin, c’est bien le seul atout de cette série. Malgré qu’on retrouve les personnages des tomes 1 et 2, et que dans ce sens l’intrigue récupère une certaine cohérence, le fait qu’il n’y ait quasiment pas du tout d’action dans les deux histoires que contient ce tome le rend ennuyeux et inintéressant. C’est un manga qui aurait pu être original mais se révèle décevant, c’est dommage.

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Le graphisme est vraiment joli et les personnages sont intéressants/intrigants mais on reste sur sa faim. Un manque de cohérence et de développement de l’intrigue. Ces trois tomes résonnent plus comme un incipit ou une introduction. Les relations (amoureuses, fraternelles ou encore surnaturelles…) entre les personnages ne sont pas assez exploitées, on aimerait en savoir plus mais beaucoup de questions restent en suspens.
C’est dommage car au premier tome cela s’annonçait plutôt bien, mais le deuxième tome nous laisse un peu perplexe quant au troisième il a un petit goût de “bâclé”.

c’est domage que l’histoire n’est pas été un pu mieux suivie dans le dévelloppement car les dessins sont géniaux pour une première série, c’est bien soigné. J’adore les personnages mais aucun d’un n’est réellement développé. ils sont zappés les uns après les autres. on découvre à peine un personnage de l’histoire qu’on passe déjà au suivant…

Le tome de diabolic garden m’a énormément déçu, les dessins sont toujours aussi géniaux mais l’histoire n’a aucun sens.