DICTIONNAIRE DE LA MÉCHANCETÉ (Christophe Regina, Lucien Faggion)


(ginevra) #1

http://imageshack.com/a/img571/4858/kia8.png

[quote] Max Milo Editions - collection beaux livres
49,90 € - Nombre de pages: 384

« Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film. » Alfred Hitchcock

« Le crime assiège sans cesse l’homme le plus vertueux ; chaque instant qu’il vit, il est prêt à devenir la proie du méchant ou méchant lui-même. » Jean-Jacques Rousseau, La nouvelle Héloïse

Qu’est-ce que la méchanceté ? La philosophie, la sociologie, l’ont conceptualisée et l’ont déclinée sous ses multiples formes. La littérature, l’histoire, le cinéma, l’art dans toutes ses disciplines regorgent de personnages cruels et cyniques, à la fois fascinants et terrorisants. Mais personne jusque-là n’en a offert un panorama.

Le Dictionnaire de la méchanceté propose au lecteur, à travers 169 notices rédigées par 80 spécialistes des sciences humaines et sociales, une variété de portraits historiques (Catherine de Médicis, César Borgia, Marie Tudor…), fictifs (la Marquise de Merteuil, Tatie Danielle, Voldemort…) ou mythologiques (Médée, Circé, Mélusine…), ainsi qu’une redéfinition des concepts liés à la méchanceté (tyrannie, perversité, cruauté…).

Travail passionnant et accessible à tous, où l’iconographie classique rencontre le cinémascope et le dessin contemporain, Le Dictionnaire de la Méchanceté nous invite à une introspection globale, à une immersion dans les affres de la noirceur des âmes.[/quote]

Un gros livre (très gros livre de presque 2 kg) où nous grappillons des articles au hasard ou au choix. Selon nos propres connaissances et/ou intérêts, certains articles nous passionneront ou nous ennuieront… Comme ils ne font que quelques pages chacun, on sautera aisément à un autre article.

Les articles sont illustrés de photos de tableaux ou dessins ou extraits de films représentant les personnages ou les situations décrits. L’iconographie est plus délicate à trouver quand l’article concerne un sentiment ou une notion abstraite comme “ingratitude” ou “mauvaise conscience” par exemple.

Je débute ce livre et je reviendrai vous en parler quand j’aurai avancé ma lecture.


(Jean-Marc Lainé) #2

51PCGhDRToL

Ce dictionnaire propose de réunir des portraits de brutes et de mégères dans le but de s’interroger sur les causes et les raisons de cette perception négative. Pourquoi certaines figures évoquent-elles la méchanceté ? Que peut nous dire cette méchanceté dénoncée de nous-mêmes et de l’époque qui l’a engendrée ? Il s’agira de retracer les portraits de ceux et celles ayant marqué l’Histoire et la fiction par leur cruauté, leur perfidie, leur machiavélisme, leur art de la dissimulation ou de la manipulation. S’attarder sur la méchanceté et ses possibles, décliner les façons de la penser et de la vivre, de la subir ou de l’exercer, c’est s’intéresser à une facette peu valorisée de la sensibilité d’autant plus importante que chaque individu, de près ou de loin, est amené, un jour, à se montrer méchant. La méchanceté et ses manifestations, qu’elles soient conceptuelles ou biographiques, nous invitent donc à une introspection globale, à une immersion dans les affres de la noirceur des âmes dont la bouche n’est autre que celle de la méchanceté Le champ de cette entreprise est vaste et recouvre notamment : La Malice, le Machiavélisme, Orangina Rouge, Barbe Bleue, le cinéma d’Alfred Hitchcock, Marie-Antoinette, la Mauvaise conscience, Gilles de Rais, Harry Powell (La nuit du chasseur) Salomé-Hérodiade, Dracula, Tatie Danielle, Marie Tudor, la Perversité, la Mégère Grecque, Dark Vador, Mildred Ratched (Vol au-dessus d’un nid de coucou)…

Christophe Regina est historien et doctorant spécialisé dans l’histoire des femmes. Professeur d’histoire-géographie dans le secondaire entre 2005 et 2007, il enseigne aujourd’hui à l’université de Provence. Il est l’auteur de La violence des femmes (Max Milo, 2011).

Lucien Faggion est historien, Maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Provence Aix-Marseille I. Il est l’auteur, avec Christophe Regina de La violence, Regards croisés sur une réalité plurielle (CNRS Editions, 2010).

Broché: 381 pages
Editeur : Max Milo (7 novembre 2013)
Collection : L’inconnu
Langue : Français
ISBN-10: 2315004802
ISBN-13: 978-2315004805
Dimensions du produit: 23,6 x 4,1 x 27,2 cm


(Jean-Marc Lainé) #3

Alors ?
Bilan ?


(ginevra) #4

Désolée, Jim, depuis mon déménagement, je ne sais plus où je l’ai rangé… Je vais le rechercher.

ginevra


(ginevra) #5

Hélas, je ne l’ai pas retrouvé… Cela veut donc dire que je m’en suis séparé lors de mon déménagement… et aussi que ce livre ne m’intéressait pas plus que cela.

De mémoire, je l’avais trouvé un peu trop bavard et un peu difficile à lire car écrit un peu trop petit (eh oui, je vieillis).
Les illustrations dont je me rappelle étaient plutôt bien choisies.

C’est un livre à grapiller qui a trouvé une meilleure place dans la médiathèque de mon ancienne ville que dans ma bibliothèque personnelle.

Imagine, Jim, j’ai largué environ 1000 BD et 200 livres pour réduction de place de rangement… pour la plus grande joie des hôpitaux pédiatriques, des bibliothèques scolaires et de la médiathèque de mon ancien secteur.

ginevra


(Jean-Marc Lainé) #6

Les déménagements : un drame !

Merci pour le retour !

Jim