Divine Nanami - Manga

D’un côté, ça m’a fait penser à Fruits Basket : un shôjo au début rapide, avec une héroïne qui se retrouve à la rue et finit dans une maison un peu « spéciale », l’ambiance très nippone, beaucoup d’humour… Et ça s’arrête là. Ce n’est pas du tout la même histoire sinon, et l’héroïne a bien plus de caractère que Tohru ! J’ai trouvé le dessin très chouette, j’ai ri, et j’ai appris plein de trucs très spécifiques à la culture japonaise (chapeau au dossier de fin, d’ailleurs, bien utile pour mieux comprendre les dessous de la série). Très ancré dans le folklore nippon, joli, bourré d’humour et de personnages sympa, ce titre commence bien !

La critique par Den d Ice est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Ce premier tome m’a énormément plu, très léger, j’ai passé un agréable moment. J’apprécie l’humour du manga, et même si les dessins ne sont pas forcément fantastique, ils m’ont plu, et je suis impatiente de découvrir la suite de ce petit shôjo.

Nanami rencontre de nouveaux personnages. Ce qui lui arrive dans ce tome va l’obliger à resserrer ses liens avec Tomoe et à mieux prendre conscience de ce qu’elle désire ! J’ai adoré, car l’action est vraiment bien répartie entre les différents chapitres, sans changer de sujet à chaque fois et sans non plus faire de la redite ou du surplace. L’humour est toujours aussi présent et le style fait très shôjo, c’est un délice.

La critique par Den d Ice est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Ce tome reste aussi original que le premier, avec un changement de décor et le retour de Nanami au lycée. Deux nouveaux personnages hauts en couleurs et déjantés. Un vrai régal. Série très rafraichissante pour l’été.

Très bon 2e tome de Divine Nanami ! Evolution petit à petit dans l’histoire, les différents évênements qui ont lieu sont très bien répartis, les dessins sont beaux aussi, l’humour toujours présents … que dire à part que l’on attend vivement le 3e tome !

Que dire si ce n’est que j’adore, je ne m’en lasse pas j’adore les deux personnages principaux surtout l’héroïne qui pour une une fois n’est pas du tout niaise et possède un caractère bien trempé elle sait ce qu’elle veut en somme, dans ce tome j’ai beaucoup aimé lorsque Tomoé se retrouve dans la position où il doit confier sa vie a Nanami ce qui d’ailleurs ne lui plait pas du tout tant sa fierté en prend un coup surtout que c’est lui le protecteur de Nanami, mais d’un autre côté cet événement vas les faire se rapprocher beaucoup plus l’un de l’autre pour notre plus grand bonheur, et ce qui bien évidemment nous met l’eau à la bouche pour la suite des événements.

Encore beaucoup de plaisir à lire ce tome au style graphique et narratif très agréable. C’est léger, pas niais, et on rigole, on rigole, on rigole ! Le tout teinté de folkore japonais, ce manga a décidément tout pour être sympa. Dans ce volume, il y a une histoire développée sur plusieurs chapitres, et qui contient son petit suspens, et quelques autres plus courtes qui détendent l’atmosphère et permettent de rire tout en découvrant de nouveaux aspects de nos chers protagonistes. Tout est très bien dosé et permet une lecture agréable, dont on ne se lasse pas mais où on a toujours envie de la suite. Quelle bonne série !

La critique par Den d Ice est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

J’ai adoré ce tome. Lorsque j’ai commencé je pensait vraiment que ce serait une série qui avancerait pas trop avec 15 tomes remplie de différentes missions de déesse.
Au final on se centre beaucoup sur les personnages et l’histoire entre tomoé et nanami avance beaucoup plus vite que se que je ne pensais ce qui n’est pas pour me déplaire.
Et puis les personnage sont vraiment attachant je trouve, rien que les feux folets qui ne sont mêem pas vraiment mignon physiquement, c’est pas des bestiole “kawaii” comme dans beaucoup d’autre manga, mais de part leur personnalité ils sont vraiment mignons et attachants. J’aime bien aussi Kaname et son petit côté protecteur envers nanami ^^

Un nouveau personnage original et encore très encré dans le shintoïsme et donc la tradition japonaise. La narration est très simple, et les clé de compréhensions sont nombreuses et permettent que même les non initiés (comme moi) de rentrer dans cet univers. Bref un manga qui a encore de la ressource ;D

Un tome qui booste le côté sentimental sans oublier qu’on est avant tout dans une comédie fantastique ! Bien que présent, l’amour n’occupe pas toute la série, loin de là, il est surtout prétexte à une évolution psychologique des personnages qui les approfondit. Nanami va découvrir de nouveaux sentiments mais aussi, par la force des choses, devoir se frotter au danger pour sauver Tomoe. Et découvrir son passé et un secret qui lui permettra de mieux le comprendre, tout en mettant ses sentiments à rude à preuve. Dans tout cela, l’humour reste omniprésent tout en restant fluide à lire, quant au style il est de grande qualité, avec un dessin et une mise en page juste comme il faut. Le niveau de cette série ne diminue absolument pas !

La critique par Anonymous est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par Den d Ice est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Les tomes précédents montraient de nouveaux yôkai tout en développant lentement, les sentiments de Nanami pour Tomoe. Ce volume, pour notre plus grand bonheur, fait davantage la part belle à l’héroïne qui a décidé de s’investir dans la relance de la fréquentation de son temple. Entre l’aide de ses nouveaux amis, le fait de se rendre compte de sa nouvelle condition de déesse et de ses devoirs à remplir, et une certaine mise à l’épreuve dans sa relation avec Tomoe, elle a fort à faire ! Cette série reste un régal et a enfin décidé de mettre en avant l’héroïne en plus de son cadre, avec ses sentiments, son intériorité, ses prises de conscience… L’humour ne diminue pas d’un iota tandis que le style graphique reste d’une splendeur rare, particulièrement plaisant à l’œil. La lecture est un régal, cette série étant décidément à ne pas manquer !

Tu trouves à ce point? c’est tout de même loin de qualité de bride stories…

Il faut comparer ce qui est comparable. Les styles graphiques, tout comme les scénarii, peuvent être de genres différents.

Je ne voulais pas comparer je me pose juste la question sérieusement; si pour toi divine Nanami est : "d’une splendeur rare"
autrement dit d’une grande beauté. Premièrement je dis qu’il faut peut être pas exagérer et deuxièmement je site Bride story pour montrer que ce n’est pas rare des mangas aussi splendide :wink: (j’aurais pu en siter d’autres)

La critique par Sherryn est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary