DIX POUR CENT (Saisons 1-2)

Quatre agents de comédiens, aux personnalités hautes en couleur et aux vies personnelles compliquées, se battent au quotidien pour trouver les meilleurs rôles pour leurs prestigieux clients. Quand Camille, la fille illégitime de l’un d’entre eux, débarque à Paris pour chercher un boulot, cette dernière est alors plongée dans le quotidien mouvementé de l’agence et nous fait découvrir à travers son regard naïf les dessous de la célébrité.

[quote]CREATRICE

Fanny Herrero, d’après une idée originale de Dominique Besnehard, Michel Vereecken et Julien Messemackers

REALISATEURS

Cédric Klapisch, Lola Doillon et Antoine Garceau

SCENARISTES

Fanny Herrero, Quoc Dang Tran, Sabrina B. Karine, Nicolas Mercier, Camille Chamoux…

DISTRIBUTION

Camille Cottin, Thibault de Montalembert, Grégory Montel, Liliane Rovère, Fanny Sidney, Nicolas Maury…

INFOS

Série française
Année de production : 2015
Genre : Comédie, drame
Format : 6x52 mn[/quote]

Plutôt sympa à suivre ce petit “Entourage” à la française. Même si c’est quelques fois “trop mignon”, je vais suivre.

A voir sur la durée. :wink:

oui agréablement surpris,j’en serai la semaine prochaine

Et ce soir sur TF1, Alexandre Lamy, mec?

non ce soir c’est concert :wink:

sinon ça aurait été Ainsi soient-ils saison 3

[quote=“Hush”]Plutôt sympa à suivre ce petit “Entourage” à la française. Même si c’est quelques fois “trop mignon”, je vais suivre.

A voir sur la durée. :wink:[/quote]

Ouais, c’est très sympa, même si la réalisation est très passe-partout. Je connais pas “Entourage”, mais j’aime bien le principe.
Et certains interprètes sont vraiment très convaincants, l’excellente Camille Cottin (la “Connasse”) en tête.

Le premier épisode m’a semblé un peu faible par moments, la faute à une intrigue autour de Cécile de France à l’enjeu pas vraiment palpitant et qui tire en longueur. Le choc de fin d’épisode permet d’enclencher une dynamique électrisante, propice à pousser les personnages hors de leur zone de confort et à générer de vifs échanges dans le second épisode. En plus, la compétition entre Françoise Fabian et Line Renaud donne du relief à l’ensemble au travers de quelques belles séquences, notamment ce montage alterné jubilatoire où chacune des actrices lâche des indélicatesses à un tiers sur sa rivale. Sans oublier la veillée funèbre où les deux comédiennes se livrent à un duel d’ego avant de se rejoindre sentimentalement le temps d’une chanson, c’est à la fois drôle et émouvant. Pas de grosses idées côté réalisation, si ce n’est ce raccord subtil en début de premier épisode pour la séance photo et ce plan séquence dont le principe (la caméra suit un personnage dans son environnement professionnel pour décrire l’effervescence dans lequel il baigne au quotidien) est déjà très répandu dans diverses séries télévisées.

Les interprètes sont biens même si Camille Cottin survole l’ensemble du casting avec sa fougue professionnelle mêlée à une sensibilité à fleur de peau. Nicolas Maury tire également son épingle du jeu en dépit d’un temps de présence à l’écran plus réduit, sa diction travaillée et un soupçon précieuse faisant merveille.

Pas certain de regarder toute la saison mais je vais pousser au moins jusqu’au quatrième épisode, qui aura l’incandescente Audrey Fleurot en actrice invitée.

[quote=“Photonik”]

[quote=“Hush”]Plutôt sympa à suivre ce petit “Entourage” à la française. Même si c’est quelques fois “trop mignon”, je vais suivre.

A voir sur la durée. :wink:[/quote]

Ouais, c’est très sympa, même si la réalisation est très passe-partout. Je connais pas “Entourage”, mais j’aime bien le principe.
Et certains interprètes sont vraiment très convaincants, l’excellente Camille Cottin (la “Connasse”) en tête.[/quote]

Je serais curieux d’avoir ton ressenti sur la réalisation de l’adaptation de Coben sur tf1. :laughing:
J’ai tenu 5 minutes …

Ah ça, ça risque pas vu que j’ai déjà horreur de Coben sur le papier (j’en ai péniblement fini un, une horreur). Si la réalisation de cette adaptation est à l’avenant, non merci. :wink:

C’était pas si dégeu dans le fond (Alexandra Lamy, Elbé et compagnie assurent quand même) et le sens de l’intrigue (personnages mystérieux, le cliffhanger du deuxième épisode très très efficace, etc…). Par contre, la réa reste peu convaincante, j’en conviens.

Allez, arrête de grogner!!! :wink:

très attendu cet épisode :smiley:

Oh que oui.

Interview de l’actrice Audrey Fleurot et de Dominique Besnehard:

surtout de Dominique Besnehard

Une nouvelle fournée d’épisodes enlevés et drôles, avec les sublimes Audrey Fleurot et Laura Smet en actrices invitées. J’ai particulièrement apprécié de voir Audrey Fleurot en actrice sur le retour, irrésistible en mère dépassée au bord de l’épuisement qui se retrouve à faire la poule de luxe d’un milliardaire russe pour payer ses arriérés d’impôts (excellent de reprendre le coup de la phobie administrative).

Les scénaristes réussissent à maintenir un bon équilibre entre déboires professionnels et quiproquos personnels, avec des interprètes au diapason aussi à l’aise dans le registre comique (la visite “thérapeutique” de l’ex d’Andrea, franchement tordante, et le dîner glacial chez les Barneville) que dans un ton un peu plus tendu, par exemple dans ce début de troisième épisode bien senti avec cette succession de gros plans muets sur le casting principal en prélude à la réunion de crise. Les personnages plus périphériques s’intègrent subtilement aux intrigues, notamment les personnages de Steffi Celma et de Nicolas Maury qui prennent graduellement plus de place, et les scénaristes font à mon avis le choix judicieux de ne pas trop en faire sur le secret commun de Camille et Mathias, qui explosera bien à un moment on s’en doute; ç’aurait été inutile d’en faire des caisses à ce sujet en attendant.

Un show bien huilé et qui se révèle prenant sur la durée.

Perso ça ne prend pas. Manque de rythme, si c’est bien joué, c’est aussi très loin d’être juste dans les faits. Et oui, faudrait pas présenter la réalité non plus donc on tombe dans une espèce de gros mensonge destiné à flatter l’égo des acteurs qui s’incarnent eux même.
Alors après l’explication est simple, aucun acteur n’accepterait de se montrer tel qu’il est vraiment dans la vie mais pour qui connait, c’est pas juste que ça sonne faux mais ça sent surtout l’hypocrisie et le foutage de gueule.

Donc non, ça ne marche pas. Je suis resté encore 30 minutes hier dessus pour être sûr mais ça me suffit.

J’ai apprécié cette première saison, même s’il faut se méfier de la manière dont ça a été vendu car en vérité on ne voit pas tellement les stars. Les agents sont vraiment au premier plan, mais ce n’est pas plus mal, surtout que les épisodes développent pas mal d’intrigues secondaires (la paternité, le sort de l’agence…).

Globalement, j’ai trouvé que plus ça allait, mieux c’était : les deux premiers épisodes sont un peu mous, les deux derniers sont excellents (les clins d’oeil dans celui avec Julie Gayet sont savoureux), et au milieu il y a une montée en puissance (très bon numéro de Nathalie Baye et Laura Smet, prestation impeccable d’Audrey Fleurot).

Il y a du potentiel, surtout que côté réal’, c’est soigné, et qu’avec le succès de cette saison 1, d’autres vedettes vont être motivés pour se prêter au jeu.

Making of de la saison 2:

La diffusion de la deuxième saison commencera le mercredi 19 avril.

Teaser:

Promo de la saison 2: