DOCTOR WHO (2005) - saison 1-11


(とり) #941

Moi aussi…
Concernant les personnages qui meurent, il s’agissait souvent de personnages auxquels on avait moins le temps de s’attacher : ils mouraient plutôt dans la première moitié des épisodes… Ça joue probablement sur le ressenti.

Tori.


(FC powaaaa) #942

Oui, sûrement. Parce que même le médecin dans l’épisode précédent était attachant, et pourtant il est “parti” vite.


(Le Doc) #943

Pareil que ces messieurs. Un épisode 6 poignant, avec de très beaux moments. La tristesse qui se dégage notamment de cette race extraterrestre est palpable et j’ai trouvé leur dernier plan magnifique…


(victor newman) #944

Et la musique du générique de fin à ne pas oublier.


(とり) #945

J’ai vu l’épisode Kerblam…
Dans un épisode derrière lequel on sent bien les attaques contre Amazon, j’ai relevé deux noms de personnages : on a un Dan Cooper. Je ne sais pas si ça fait référence à la BD ou si c’est un hasard…
En revanche, je ne pense pas que le nom de Roger Wilco soit cité au hasard.
Mais ça ne parlera pas à tout le monde.
Sachez que c’est le nom du “héros” des jeux vidéo (pour ordinateurs) Space Quest, sortis entre le milieu des années 80 et le milieu des années 90… Plus d’info sur Wikipédia.

Tori.


(FC powaaaa) #946

Ce 7ème épisode du Docteur est vraiment sympa. Le genre de choses que j’attends de la série. Mais là, encore une fois, des morts (ça ne m’a jamais frappé à ce point, dans les saisons précédentes), et une critique de l’économie du moment pas piquée des hannetons (même si tellement facile à comprendre, qu’elle ne doit pas être si subtile).


(Le Doc) #947

Ouais, j’ai encore bien aimé le concept (l’“Amazon” de la galaxie), le sous-texte, le mystère, quelques scènes d’action plutôt bien fichues dans la limite du budget, et toujours cet équilibre réussi entre drame et humour.
Par contre, on arrive presque à la fin de la saison (plus que 3 épisodes) et je ne me fais toujours pas à ce nouveau T.A.R.D.I.S. (mais comme la bande ne reste jamais longtemps dedans)…


(とり) #948

Moi non plus… Mais on le voit peu.

Au passage, dans l’épisode 7, il y a un truc bizarre, dans les scènes à l’intérieur du TARDIS : Ryan fait dans le proloque quelque chose qu’il demande, dans l’épilogue, à Graham de ne pas pas faire…

Tori.


(Ben Wawe) #949

Je suis complètement en retard, et ça ne me gêne pas, mais je viens de finir le double-épisode final de la saison 10.
Bon sang. Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant aimé suivre une saison de Doctor Who… et, en fait, cela faisait longtemps que la série n’avait pas vraiment (à mon sens) eu un Docteur “digne” de ce nom.

Entendons-nous bien : Peter Capaldi est un acteur formidable, qui malheureusement n’a pas eu la chance d’avoir un Docteur bien écrit, ou du moins de manière constante. La saison 8 est une catastrophe, qui tape à côté, notamment en voulant fort un Docteur misanthrope, une cassure certes bienvenue dans l’idée avec Matt Smith, mais trop directe et extrême (oui, Missy est géniale, mais ça reste bien faible). La saison 9 s’est perdue avec trop de longueurs, et une gestion usante de Clara, même si le double-épisode final était, déjà, bon.
Cependant, rien ne vaut cette saison 10, qui dispose en Bill et Nardole de compagnons extrêmement bons et agréables, et surtout qui fonctionnent très bien avec le Docteur, qui a lui aussi enfin trouvé son équilibre, entre son côté vieux grognon et ce paladin de la gentillesse/kindness.

Hélas, tout n’est pas bon : les trois épisodes sur les Moines tirent trop en longueur, quelques épisodes ont de bonnes épisodes mais sont trop courts ou trop longs ; mais qu’importe.
L’ensemble de la saison se tient très bien, l’arc sur Missy est passionnant, Bill et Nardole fonctionnent excellemment bien je le rappelle, et j’ai beaucoup aimé que la “solution finale” aux problèmes de la fin ait été bien préparée au préalable ; oui, c’est du Deus Ex Machina, mais c’est malin, ça fait plaisir et ça soulage, donc ça me va.

Je ressors ravi de cette saison 10, où Peter Capaldi a enfin un Docteur, selon mes goûts et critères, et je trouve cette version d’une force incroyable, bien plus puissante que beaucoup d’autres ; le Docteur de cette saison est même en passe de détrôner le dixième, “mon” Docteur, et le onzième de la saison 6/début de la saison 7, la période la plus fun de Matt Smith.
J’ai hâte de voir l’épisode final, de Noël avec le premier Docteur, et d’embrayer sur la treizième. Allons-y!


(FC powaaaa) #950

Pinaise, tu me donnes envie, je ne l’ai pas vu cette saison 10.


(Ben Wawe) #951

Tu as vu / aimé les 8 & 9 ?


(FC powaaaa) #952

La 9, je l’ai trouvé pas mal.
(mais étonnamment, je préfère quand même largement la saison 11)


(とり) #953

Entièrement d’accord avec toi.
J’ai envie de re-regarder cette saison, tiens !

Tori.


(Ben Wawe) #954

La 9 est pas mal, oui, mais souffre d’histoires souvent étirées pour tenir la longueur, et d’une Clara arrivée en bout de course. La preuve, les meilleurs épisodes, les derniers, sont ceux où elle n’a aucun rôle ou aucun rôle actif.

Roh, quel beau compliment à quelqu’un qui laisse un avis. :slight_smile: Merci !


(FC powaaaa) #955

s11ep8 : pas mal du tout ce 8ème épisode du Docteur, avec un Cumming en roi Jacques plutôt excellent (et une bonne de Downtown en notable du secteur, c’est pas mal aussi). Le sous-texte me semble un peu plus subtile et “humain” que lors des épisodes précédents.
Bref, pour le moment, cette saison est très agréable.


(Valérian) #956

Et bien, de notre côté et à ce jour, la onzième saison est toujours une torture pour le coeur. Voir cette série, portail vers tous les possibles et surtout l’impossible, sombrer entre les mains de gens aussi incapables, quelle tristesse.


(Jim Lainé) #957

C’est un peu exagéré.
D’autant que la série remonte en qualité : l’épisode 8, consacré à la sorcellerie, est plutôt bien rythmé, avec quelques idées visuelles sympas, des dialogues marrants (ah, les “underlings”), un sous-texte pas trop préchi-précha, un méchant intéressant…
Selon moi, ça reste encore en deçà de ce que la période Davies avait proposé, mais ça commence à prendre corps. Enfin, m’écrierais-je, parce que ça prend son temps. Autant d’épisodes pour démarrer…

Jim


(Le Doc) #958

Pareil. Encore un bon épisode plein de qualités et un contexte qui permet au Docteur d’être cette fois véritablement confrontée à sa nouvelle identité féminine. Et Alan Cumming est en effet assez savoureux…


(FC powaaaa) #959

s11ep9 : épisode assez terre à terre (du coup, ma femme a bien aimé)
J’ai également bien aimé, même s’il a manqué de fun (mais le Docteur qui s’en sort avec sa rhétorique, comme dans l’épisode précédent, c’est pas mal).
Après, je trouve que la menace des mites a été un peu oubliée/expédiée et puis c’est tout sauf l’hiver en Norvège, contrairement à ce que dit l’épisode au début (ou alors, j’ai mal lu et/ou entendu).

Ah, et vous n’avez pas trouvé qu’il y avait un côté Beyonder, là-dedans ?


(Valérian) #960

Le dernier épisode en date était le meilleur de la saison, c’était très acceptable ! J’en suis le premier surpris mais ça réchauffe le coeur, même si nous restons bien loin des saisons précédentes. Davies et Moffat peuvent dormir sur leurs deux oreilles.
Jodie a confirmé rempiler pour la douzième saison.
Je trouve toujours que ce n’est pas ambitieux, les intrigues ne font ni rêver ni voyager ni cogiter (ah les heures passées sur les forums anglais à parler du Silence ou de la Terre volée…), mais c’était très correct.

AJOUT > Et quand on disait que Chibnall n’arrivait pas à tenir le rythme de dix épisodes par an (oui, il est lent ET médiocre), la BBC confirme qu’il n’y aura aucune saison en 2019. La série reviendra en 2020.