DONJONS & DRAGONS : LES LÉGENDES DE BALDUR'S GATE (Jim Zub / Max Dunbar)


(Le Doc) #1

SX360_QL80_TTD
*couverture à venir

DONJONS & DRAGONS : LES LEGENDES DE BALDUR’S GATE
Auteurs : Zub, Dunbar
Best of Fusion Comics, 136 pages, 18,00 €
Les années et les générations se sont succédées depuis que les héros ont sauvé la ville de Baldur’s Gate et les Royaumes Oubliés. Lorsqu’une nouvelle menace fait son apparition, la ville va devoir faire confiance à un groupe hétéroclite où l’on retrouve le ranger Minsc et son fameux hamster !
(Contient les épisodes US Dungeons & Dragons : Legends of Baldur’s Gate 1-5, inédits)
SORTIE LE 2 JANVIER


(Le Doc) #2

La couverture :


(Antekrist) #3

Je me rends pas compte à quel point c’est facile ou difficile de modifier un titre sur une couverture, en terme de graphisme. Mais je trouve dommage qu’il n’y ait pas une certaine cohérence entre les traductions des différents ouvrages d’une même gamme.
En l’occurrence, Baldur’s Gate, c’est la Porte de Baldur en français. Et éventuellement, traduire “dungeons” n’aurait pas été incohérent. Les titres en franglais, ça me bouscule un peu, même si c’est du pinaillage. C’est d’autant plus regrettable que tous les noms de la licence Donjons & Dragons existent en français (ex : Bruenor Battlehammer est devenu Bruenor Marteau-de-guerre). Alors c’est plus ou moins heureux, mais ça a le mérite d’exister.


(Oncle Hermes) #4

Traduire un titre sur une couverture, en termes de graphisme, ça n’a pas un niveau de difficulté “fixe”… Mais là, franchement, je doute que ça ait été la source du “problème” ici. Je pense surtout qu’outre son côté plus ramassé, donc plus percutant par rapport à la formulation française, il y a le pari que le nom anglais va renvoyer beaucoup plus directement dans l’esprit des lecteurs potentiels au jeu vidéo à succès Baldur’s Gate (dont le titre, lui, n’a pas été traduit), plutôt qu’à la version papier où la Porte de Baldur est une ville parmi d’autres dans une des régions des Royaumes Oubliés…

Pour le “Dungeons” de Dungeons / Donjons & Dragon, là effectivement on peine à trouver une justification sur le fond. (Certes “dungeons” et “donjons” sont des faux amis qui ne renvoient pas à la même chose, en réalité… mais tout le monde s’en fout et la version “Donjons & Dragons” est dans les mœurs rôlistes de longue date !) Sauf que… sur la forme, en revanche… si on regarde du côté des éditeurs français du jeu de rôle, c’est bien le même logo avec la formule anglaise qu’on retrouve (ça vaut pour l’édition en cours, avec la même présentation que pour la BD, mais aussi pour les précédentes). Donc je dirais que tout ça sent le “trademark”, avec tout simplement pas la possibilité légale de franciser pour Panini (ou pour Black Books, l’officine qui sort les manuels de JdR). De même que Panini ne va pas se mettre à vendre du “Merveille” là où on attend le logo Marvel, en somme.

Voilà. Sinon, à part ça, je trouve cette illustration de couverture sacrément classe. Dommage que le dessin à l’intérieur ne soit pas à la hauteur… (et le scénario c’est pas Byzance non plus).


(victor newman) #5

Je suis d’accord avec ce que dit notre tonton.

Sauf pour le dernier paragraphe.


(Oncle Hermes) #6

Parce que tu n’aimes pas la couv’ ou parce que tu as lu le contenu et apprécié ?


(victor newman) #7

Ah non j’aime bien la couverture. Après pour le reste, de ce que j’ai vu, ce n’est pas honteux.


(とり) #8

Moi, ce que je trouve bizarre dans le titre, c’est que “Les légendes de” ne soit pas détouré en noir comme l’est “Baldur’s Gate”… Non seulement on gagnerait en cohérence, mais on le lirait mieux, devant le fond blanc de la tête de dragon.

Pas sur les plus anciennes éditions, ou c’était “traduit”…

Tori.


(Blackiruah) #9

Oui mais c’était un autre temps


(とり) #10

Je répondais à Oncle_Hermes, qui disait :

Tori.


(Oncle Hermes) #11

Merci de la précision. Je n’avais pas pu vérifier pour les éditions les plus anciennes. En revanche ma remarque initiale reste valable pour les troisième, quatrième et maintenant cinquième éditions. :wink:


(Jim Lainé) #12

Vu la gueule du temps actuel, hein, y a matière à regretter…

Jim


(Jim Lainé) #13

Les amateurs de jeux de rôles seront sans doute curieux de connaître l’existence d’un “beau livre” sur Donjons & Dragons :

Jim