DOOMSDAY CLOCK #1-9 (Geoff Johns / Gary Frank)

(FC powaaaa) #141

je croyais que c’était fini …

(Le Doc) #142

La couverture du #9 :

(Hush2 0) #143

Il y a une chose sur laquelle je te rejoins, c’est qu’on avait presque oublié cette série prise en plein dans ses retards… Metal et Heroes in Crisis semblent prendre une sacrée place.

Niveau histoire, on avance enfin avec cette narration particulièrement lente et détaillée. On arrive dans la seconde partie. Allez, accélère!

(Le Doc) #144

DOOMSDAY CLOCK #8 (OF 12)

(W) Geoff Johns (A/CA) Gary Frank

The critical and commercial hit series by Geoff Johns and Gary Frank continues following the shocking revelations of last issue. As the truth behind Dr. Manhattan’s actions against the DC Universe are revealed, Ozymandias turns to the only being who can stop him: Superman.

In Shops: Dec 05, 2018

SRP: $4.99

Source : www.comicscontinuum.com

(Blackiruah) #145

:heart_eyes:

(Ben Wawe) #146

Soyons honnêtes : je n’ai pas adhéré à l’idée de Doomsday Clock, j’ai commencé à reculons, et je n’ai rien trouvé qui m’intéresse et surtout qui me plaise ; mais je continue, par curiosité.
Et ce numéro m’a plu, en fait. Il est agréable à lire, il est cohérent dans ses personnages, mais… bon sang, on est aux 2/3, et ça manque toujours autant de révélations, d’idées pertinentes, et surtout de moments “prenants”. J’ignore où veut aller Johns, mais sa maxi-série aura tapé bien loin de Watchmen, très clairement.
Cependant. Cependant, après s’être concentré bien (trop) longtemps sur les Watchmen, Johns livre ici un récit centré sur Superman, perdu au cœur de cet univers DC si (incohérent) troublé par rapport à la crise (incohérente) des Supermen, et de leur origine par les USA. Je demeure circonspect devant cette idée, qui ne fonctionne pas dans l’univers DC à mon avis, mais il est plaisant de retrouver Johns sur Superman, un personnage qu’il maîtrise.
Même sentiment pour Gary Frank, qui assure toujours et livre encore des planches superbes, notamment sur son Superman. L’ensemble est bon, cohérent, et c’est lu avec plaisir ; mais, bon sang, le fond reste quelque chose d’inepte et incohérent, mais surtout fort décevant.
Ce #8 est bon, oui. Dommage qu’il y ait si peu d’autres de ce genre, et dommage que ça soit perdu au cœur d’une intrigue qui me plaît si peu.

(Hush2 0) #147

J’ai aussi beaucoup aimé cet épisode. Il est rigolo de voir comment Johns va jouer avec les échelles temporelles car la JSA a bien oeuvré pendant la guerre. ça me plaît plus depuis que la série se concentrent sur les personnages DC avec les mystères sur la Légion et la JSA.

En parallèle, lire Superman prendre une décision politique me change des dernières aventures.

Mais finalement, on s’en fout un peu de Doomsday Clock. J’ai vraiment l’impression que Johns est hors jeu total désormais. Bref à voir…

Et comme le souligne B-W, nous sommes à l’épisode 8 et on est peu habitué à ce rythme lent et ZZZzzzZZzzzz…

(Le Doc) #148

Un petit aperçu du #10 :

(FC powaaaa) #149

Un grand classique, cette page !

(Hush2 0) #150

Mais ils sont jeunes, non?

Jay Garrick n’a pas de cheveux poivre et sel.

(Le Doc) #151

doomsday-clock-9-cover-b-vo

DOOMSDAY CLOCK #9 (OF 12)

(W) Geoff Johns (A/CA) Gary Frank

The critically acclaimed series by master storytellers Geoff Johns and Gary Frank reaches its most shocking chapter yet when the DC Universe collides with its greatest threat: Dr. Manhattan. But nothing is hidden from Manhattan, and the secrets of the past, present and future will rock the very foundation of the DC Universe.

In Shops: Mar 06, 2019

SRP: $4.99

(Ben Wawe) #152

Je l’avoue : j’ai été particulièrement dur dans mon appréciation de Doomsday Clock jusque-là. La faute à un rythme abominablement irrégulier de sortie, que je considère indigne d’une entreprise professionnelle comme DC ; mais aussi à une incapacité chronique de Geoff Johns de gérer les personnages Watchmen, car il se perd dans une volonté de “faire comme Moore”. Il n’y arrive pas, et ses propositions tapent souvent à côté… même s’il s’en sort, quand il n’écrit QUE les personnages DC, voire QUE ceux de Watchmen (même si ça fait “juste” fan-fiction, alors).
Et, ici, nous avons un numéro qu’on peut aisément résumer comme l’univers DC contre Dr Manhattan… et ça fonctionne mieux qu’avant, en fait. Bon, ça reste assez “simple”, on a une série de déclarations, d’arrivées et de baston - ce qui n’est pas le plus dur à réaliser, soyons honnêtes ; mais je dois l’avouer, Johns est bon ici, notamment dans les interactions entre Manhattan et les autres. La mini-série arrivant vers sa fin, le temps des révélations arrive ; même si je n’adhère pas à la conspiration Superman, parce que je considère que ça n’est pas dans l’ADN de DC, il faut aussi avouer que tout a du sens, et que tout finit par ressembler à quelque chose.
Ce #9 me laisse un meilleur sentiment que la majorité des autres épisodes : ça se lit bien, c’est cohérent et correct dans le projet. J’adhère toujours peu à ce crossover DC/Watchmen, je n’aime pas cette conspiration que je trouve lourde et mal amenée (“facile” dans les révélations, qui tombent comme ça, d’un coup) - mais la lecture fonctionne. J’ai apprécié lire ça, notamment parce que Gary Frank livre ici de très belles planches : il a toujours été bon, mais je suis “soulagé” de voir autre chose que des ambiances sombres. Le passage sur Mars (au passage pas du tout original par Johns, et finalement lourd ; mais bon, c’est de la fan-fic Watchmen) est très agréable, et Frank s’amuse à illustrer quasiment tous les héros actuels de DC (j’ai aimé voir les “originaux” des Watchmen, d’ailleurs).
Bref, je continue à ne pas soutenir Doomsday Clock, mais cette lecture est bonne ; c’est déjà ça !

(Hush2 0) #153

Ce que j’aime dans la série, c’est la filiation et l’héritage à travers les équipes JSA, JLA et Légion. La disparition de la première a provoqué un séisme digne du New 52, comme si le socle DC était branlant.

Le DCU a des fondations ancrées dans son histoire et la maxi-série le rappelle furieusement. Mais avions-nous besoin de tout cela pour s’en rappeler? :wink:

(Le Doc) #154

La sortie du #10 a été repoussée au 29 mai. Le #11 est maintenant prévu pour le 14 août.
Le douzième et dernier chapitre devrait sortir en fin d’année…enfin, peut-être…

(Blackiruah) #155

Une vaste blague ce truc…