EMPYRE #1-4

Ce n° 1 est pas mal, même si on devine très rapidement le véritable adversaire… mais bon.

Allez, je me suis fait plaisir. Je l’ai pris finalement et suivrai jusqu’au dernier volume.

N’hésite pas à partager ton avis ^^

Voici mon avis, j’ai été époustouflé… Scénario bien construit et bonne ambiance. Pour un premier volume, ça démarre fort. Vivement la suite. Franchement, j’étais emballé…

Après Empyre, ce sera King in Black, mais ce serait plus une suite des dernières précédentes séries de Venon donc dans celui du mois de juin, Venon 11, aurait un épilogue de Empyre…

Eh bien, un ami m’a dit… complètement l’inverse XD (sur son emballement) et vous le découvrirez bientot.

Oui, les goûts et les couleurs… :wink: - Mais franchement, j’ai été très surpris, j’ai vraiment accroché

Tu me fais hésiter. :grin: :thinking: :confounded:

Bon j’ai bien aimé ce premier tome avec ce parfum de crossover à l’ancienne qui n’est pas pour me déplaire.

Il rappelle aussi qu’un event peut naître et se construire à partir de l’histoire lointaine de son univers et non pas juste d’un run récent.

2 « J'aime »

Quoi ???

Quoi quoi ?

Un progressiste comme toi. Je suis surpris.

Et ça, c’est bien.

Jim

Oui comme c’est indiqué sur l’introduction de ce volume que « Les fans de longue date de souviendront certainement que l’un des premiers crossovers Marvel fut La guerre Krees/Skrulls, dans la série Avengers en 1971 et 1972 […] »

C’est un camouflet à tous ceux qui prétendent que la continuité est encombrante.

Jim

Sauf que ça réussi à aller de l’avant avec des éléments anciens de continuité (et d’autres plus récents). Il y a en effet un parfum à l’ancienne mais sans être rétrograde pour autant.

Tout a fait

Ewing et Slott parviennent souvent à faire ça dans leurs séries. Extirper des éléments d’un lointain passé pour les mettre à jour et en tirer du potentiel.

Jim

Ça permettra peut-être à certain d’jeuns ou youtubeurs de jeter un oeil du côté d’Englehart (les cotati dans Empyre, Wandavision bien plus influencé par la maxi-série avec Howell que par celle de Tom King ; d’ici à ce que soit l’indicateur d’une tendance mais c’est peut-être aller un peu vite en besogne).

Voilà.

C’est juste une question de dosage.