ETERNALS #1-4 (Kieron Gillen / Esad Ribic)

Ah. Ouais. Bien bien bien.

Ironique ou naïve la question ? On est clairement dans l’iconographie religieuse, c’est une nimbe (auréole) que les « saints » (c’est pas vraiment comme ça que je vois Trump ) portent sur les icônes, fresques etc.

Ironique :laughing:

Merciiiiii :rofl:

Je sais que c’est Soyouz mais quand meme faut pas abuser là :joy_cat: :joy_cat: :joy_cat:

J’ai des limites dans mes âneries.

Ah.
Je suis déception.

Jim

Après. … Peut être que mes limites vont au-delà de ton imagination.

Elles n’ont donc pas de bornes, tes limites ?

Jim

Fichtre … Ce serait donc ça ?!

Je recherche une image présentant les différents Eternals avec les noms des dieux qu’ils ont « inspiré »(Zuras=Zeux,Ikkaris=Icare,Sersi=Circe,Sprite=Peter Pan et Robin Goodfellow).

Est-ce que ça parle à quelqu’un?

Je donne un avis plus complet ici : Eternals n°1 : grand retour des Eternels, supérieurs aux dieux et superhéros Marvel ! - Top Comics

Written by: Kieron Gillen.

Art by: Esad Ribic.

Covers by: Esad Ribic, Jamie McKelvie, Todd Nauck.

Description: Thanos vs. Ikaris! In the heart of a city driven mad by time! Eternals live eternally. One is dead. They handle it well. No, they don’t. They handle it badly. Eternal revenge is a dish best served forever.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Feb. 10.

La bonne impression du #1 se poursuit.
Kieron Gillen est généreux dans l’action, les rebondissements, les avancées. On a bien sûr droit à Ikaris contre Thanos, avec de beaux moments de bravoure par Esad Ribic. Mais Ikaris peine, et Sprite créé une illusion pour que Thanos pense tuer Ikaris, afin que le duo s’enfuit. L’information est donnée aux autres Eternels de la présence de Thanos, mais Phastos révèle que la Grande Machine, également narratrice, est « cassée » : Zuras ne peut revenir, les résurrections sont bloquées. La division menace, Circé pose un peu les débats et réunit un conseil restreint car d’une part, sans la Grande Machine, la Terre devient inhabitable pour l’Humanité sous sept jours ; mais surtout, Thanos ne peut transiter dans les portails sans l’aide d’un Eternel… il y a donc un traître. En parallèle, Ikaris se rapproche de l’Humain qu’il a vu dans une vision du futur, alors que la Grande Machine rappelle qu’une tentative passée d’Ikaris d’influer sur le destin humain a causé des ravages.
Et c’est bien, oui. Le numéro est dense, intense. J’aime beaucoup la voix-off de la Grande Machine, j’aime beaucoup les interactions et les personnages. Par petites touches rapides, Kieron Gillen croque de très bons portraits. Les enjeux sont bien posés et énormes, l’enquête est lancée. Il y a de l’action, du suspense, des informations pertinentes sur l’Histoire des personnages, et le tout dans une ambiance SF mythologique que j’aime beaucoup.
Esad Ribic maîtrise ces poses épiques et mythologiques, et l’ensemble est très fluide et agréable.

Oui, le coup de coeur continue. Vivement la suite.

Quelqu’un peut s’éclairer sur le lien Thanos / Eternels ?
Thanos est un Titan, il a déjà rencontré les éternels ? Ou c’est là juste pour l’histoire ?

En fait, les Titans sont issus des Eternels : Mentor (père de Thanos) s’est brouillé avec son frère, Zuras qui dirige les Eternels de la Terre.
Mentor (A’lars, de son vrai nom) veut changer les habitudes des Eternels de la Terre, Zuras ne veut pas. Guerre civile, bagarre, et finalement A’lars est exilé. Il rejoint la lune de Titan, une ancienne colonie des Eternels qu’on croyait éteinte ; il y trouve une survivante, Sui’san. Ils fondent alors une nouvelle colonie, avec de nouveaux préceptes.
A’lars, Sui’san et ceux qui suivent prennent alors le nom de Titans, pour se différencier des Eternels de la Terre.

En soi, les Eternels de la Terre ne considèrent pas que Thanos est l’un des leurs, car il n’a pas été conçu selon les préceptes des Eternels de la Terre.
Mais c’est un cousin, quoi.

Je ne savais pas que c’était la même branche ! Merci Ben !

De rien. :slight_smile:
Gillen fournit des appendices très clairs dessus, en plus.

ETERNALS #3

(W) Kieron Gillen (A/CA) Esad Ribic (VCA) Todd Nauck
Rated T+
In Shops: Mar 10, 2021
SRP: $3.99

Journey to the heart of the DEVIANT CITY!
• Come berserk Lemuria, home of the Deviants, city of a 12 million species.
• An Eternal has been murdered by one of their own.
• And Sersi’s number one suspect is…Thena?!
• Plus, why is Ikaris so interested in the fate of a human boy ?

1 J'aime

L’enquête sur la mort de Zuras se poursuit avec un gros focus sur Thena, que je connais peu et sur laquelle Kieron Gillen s’attarde longuement. Je crois que son approche, où Thena est proche des Déviants, est cohérente, et j’aime beaucoup la relation de Thena avec les autres Eternels. Sprite est un bon ressort comique, alors que Circé m’étonne en étant très calme, posée, dirigiste. Ce n’est pas l’idée que j’avais d’elle, de mes souvenirs des Avengers de Bob Harras.
Bon, ça continue à beaucoup me plaire, même si c’est moins intense et dense ici, bien que l’auteur continue à fournir beaucoup d’éléments. Esad Ribic reste très bon, avec un style qui me plaît beaucoup et fonctionne à fond pour ces figures mythiques.

Vivement la suite.