EVENT LEVIATHAN #1-6 (Brian Michael Bendis / Alex Maleev)

Brian Bendis se lance dans la deuxième et dernière partie de sa saga Leviathan, avec un rythme toujours très lent et posé. L’événement est entièrement basé sur les dialogues, les échanges entre les personnages, avec l’action quasiment entièrement absente.
C’est une méthode. Ca ne me gêne pas quand Alex Maleev illustre ça, mais ça surprend chez DC ; ça fonctionne néanmoins.

Superman n’a pas pu empêcher Leviathan d’enlever Amanda Waller à Cuba, car Leviathan a utilisé une énergie « temporelle » qui a bloqué la super-vitesse de l’Homme d’Acier. Il l’explique aux détectives réunis dans la Batcave, avant d’en parler juste à Batman et Lois. Les autres détectives s’interrogent pourquoi Manhunter a été ciblée directement, alors qu’elle semble être une héroïne « secondaire ». Certains envisagent ça comme une manière de les diviser, mais Batgirl les appelle depuis le QG de Leviathan ; et révèle que toute la technologie et les troupes des ex ARGUS / DEO / Kobra / Spyral ont désormais entièrement rejoint Leviathan. Elle ne peut révéler l’identité de Leviathan, alors que Lois s’enfuit. Quelqu’un emploie Silencer pour espionner le Manoir Wayne, alors que Lois rejoint un autre groupe - les « Other Détectives », avec notamment Zatanna, Deathstroke, Elongated-Man, Bullock, Renee Montoya/Question et un autre non identifié (Constantine ?).

Encore un rythme lent et contemplatif, mais j’adhère. Je me demande si intituler ça Event Leviathan n’est pas une plaisanterie sincère, car la mini-série est anti-climatique et semble faire « tout » pour se déconnecter des formes habituelles des crossovers. Mais ça fonctionne.
Brian Bendis gère très bien ses dialogues et ses caractérisations. Les « piques » et l’humour à froid surprennent, parfois, mais l’ensemble se tient bien et rend les communications intenses. Le cliffhanger est surprenant mais grisant, et j’ai envie d’en savoir plus ; même si on « sent » que Event Leviathan n’est qu’une première pierre, et ne servira qu’à installer Leviathan et l’identité sous le masque.
Alex Maleev gère bien son job, avec des ambiances travaillées et une atmosphère troublante. Ca me plaît. Je continue d’adhérer, et d’être charmé par cet événement différent.

Complètement de ton avis. L’histoire aurait pu s’intégrer pleinement dans le mensuel « Action Comics ». Le mystère avance à pas de tortue alors que celui s’épaissit.

ça me plaît également. Dieu merci, c’est sur six épisodes.

Event Leviathan #5

(W) Brian Michael Bendis (A/CA) Alex Maleev
From the Eisner Award-winning team of writer Brian Michael Bendis and artist Alex Maleev, it’s the reveal of the biggest mystery of the summer. Who is Leviathan? And what is their true goal? You’re going to find out here! Plus, Lois Lane had a whole other team working this story the entire time, and-oh man!-someone found something!
In Shops: Oct 09, 2019
SRP: $3.99

Source : www.comicsbeat.com

L’étau se resserre sur la personne derrière Leviathan, mais Brian Michael Bendis joue avec ses lecteurs ; petit malin.
L’équipe de détectives de Lois confirme que tous les suspects de l’équipe de détectives de Batman ne sont pas Leviathan. Les détectives de Lois pensent que Samuel Lane est Leviathan, mais Lois en doute. Superman ne peut venir, Batman et son équipe écoutent via la voiture volée. Lois rejoint son père par un portail, son équipe arrive, les hommes de Leviathan attaquent ; Lois s’enfuit dans un portail, et son père meurt dans ses bras, après des derniers mots d’amour et la confirmation qu’il « croit » en Leviathan. Leviathan, d’ailleurs, bloque Superman avec sa nouvelle technologie, développée par Spyral pour stopper Jon Kent quand il deviendra pubère. L’équipe de Batman file dans une super-jeep, Damian lie Leviathan à la technologie du bâton de Manhunter, et Leviathan enlève son masque devant Superman. Talia intercepte l’équipe de Batman pour récupérer Damian.
On ne sait toujours pas qui est Leviathan, mais on peut s’en douter (cela semble être un précédent Manhunter). Bendis s’amuse à ménager le suspense, mais ça fonctionne sur moi. Les multiples interactions et dialogues sont bons, les personnages sont maîtrisés, la révélation sur la technologie anti-Superman est crédible mais marquante, et l’ensemble se lit très agréablement.
Cette saga n’a que peu de rebondissements « actifs », mais Bendis gère très bien les échanges entre les personnages, et créé une formidable ambiance d’espionnage et d’étouffement psychologiquement. C’est vraiment bon, et Alex Maleev illustre ça dans un style lourd qui convient très bien.
Je continue d’apprécier ; en sachant très bien que la « fin » ne révèlera que l’identité de Leviathan, qu’on reverra plus tard.

Il y avait un article en français sur un site qui expliquaient bien les Manhunters mais je ne le trouve plus…

Sinon,ça me rappelle aussi un bon dialogue dans l’Escadron des Etoiles entre deux Manhunters.

Un poil long, cet épisode. Dieu merci, ca ne durera pas douze épisodes…

Mais je sais qui sait désormais, je me demande comment je suis passé à côté. Surtout en lisant le dernier Legion Millenium.
En fait, Leviathan est juste le premier « bip-bip » remis au goût du jour. Je me demande comment je suis passé à côté… Tellement évident.

J’avoue, je ne suis pas encore sûr.
Tu as quelle idée ?

Pardon pour le délai. :wink:

Oui, c’est le premier Manhunter redesigné. Il ressemble trop et son caractère était vraiment très conservateur.

Par élimination, je le prends aussi ; mais je le connais trop peu.
Bon, quand même, si c’est ça, le machin se dégonfle, quand même…

Ben dans Millenium, on voit son logo… donc je pencherais pour lui.

Pas folichon mais why not.

(W) Brian Michael Bendis (A/CA) Alex Maleev
From the Eisner Award-winning team of superstar writer Brian Michael Bendis and groundbreaking artist Alex Maleev, the shocking conclusion to the biggest DC mystery of the year! Who is Leviathan? What do they want? How have they dismantled the most powerful secret agencies in the world? And what’s their next deadly move? The greatest detectives of the DC Universe descend on Leviathan, and all the answers are revealed! Don’t miss the shocking conclusion of this storyline!
In Shops: Nov 13, 2019
SRP: $3.99

Source : www.cbr.com

Brian Michael Bendis achève sa saga… sans en finir avec Leviathan. Comme on pouvait s’y attendre, la mini-série Event Leviathan n’a servi qu’à lancer le principe de l’organisation, et révéler l’identité de son meneur : Mark Shaw/Manhunter. La surprise n’en était plus une depuis le précédent numéro, mais j’ai apprécié quelques réactions d’étonnement des personnages sur cette annonce.
L’ensemble demeure solide et agréable. J’ai trouvé peut-être un peu de précipitation, alors que cet événement de discussion et d’enquête lente était maîtrisé jusque-là. Bendis veut aller vite, et bien, mais se marche un peu dessus. Il garde quand même essentiellement de bons moments, que ça soit la réaction de Lois à tout ça (dont la mort de son père), le discours de Leviathan (qui a un peu de sens, au moins), les interactions entre détectives, et notamment la discussion en langage des signes (une bonne idée).
Alex Maleev illustre ça dans son style, très efficace dans la discussion, un peu moins en présence de costumes colorés. En conclusion, Event Leviathan ne peut « valoir le coup » que pour sa révélation, mais… ça reste surtout un bon moment. Six épisodes au rythme lent, posé, basés sur des dialogues bien ficelés, et une illustration d’ensemble très efficace et maîtrisée.
C’était cool. Une bonne introduction pour un nouveau joueur majeur de l’univers DC.

C’est clair. C’est même à lire en TPB, j’ajouterais.
Mais la révélation sur le méchant est bien accompagné par le sort et le vœux de Sam Lane également.

Je te rejoins. Un bon moment et pour moi, un plaisir de retrouver le duo que j’avais apprécie sur Daredevil.

Et, finalement, Bendis nous créé une sorte de SHIELD des « méchants » chez DC, avec des ultra-spécialistes animés de « bonnes intentions mais avec de mauvaises méthodes ». Ca peut être très intéressant.