FANTASTIC FOUR #1-26 (Dan Slott / collectif)

Complètement.
Le début avec Pichelli, c’est une catastrophe graphique. Le scénario est très léger, et s’enfonce dans le gênant avec le story-arc sur Doom (tout-nu, vraiment ?). Ca commence à prendre un peu avec le mariage de Ben et la lune de miel, très classiques mais bon ça « faisait » Fantastic Four, au moins. La saga sur les origines ne m’a pas plue pour ce qu’elle veut raconter, mais la manière est correcte.
M’enfin, 25 épisodes pour se lancer, quand même…

Oui, pareil : je suis en train de lire « Point of Origins », et bon, c’est pas mal, mais c’est quand même cousu de fil blanc (Ben qui mène la révolte des laissés-pour-compte…) et qui commet encore l’erreur de vouloir « justifier » les origines : j’ai l’impression de relire du Straczsynski (au moins, d’ailleurs, la version Slott éclipse celle de JMS).
Là, je me dis que la série va peut-être aller quelque part. Le cliffhanger du #26 me plaît bien.

Jim

Bien vu, j’avais zappé le run de JMS.
Après, on reparlera de la conclusion de ce story-arc, mais ça m’a énormément énervé. Même si j’aime bien Sky.

Oui, enfin ! M’enfin, quoi qu’il arrive, j’attendais mieux de Slott.

Pareil. J’ai pas tout lu ses Iron Man, mais ce que j’ai lu m’a plu. Alors que c’est un personnage que je n’affectionne guère.
Et je me souviens que j’avais fait la razzia, chez Pulps, de TPB de Spider-Man (notamment la période Superior, et puis les quelques tomes juste avant), en prévision d’un long voyage en train, et j’ai dévoré tout ça, j’étais emballé. Je suis toujours sur ce souvenir, et j’avoue que je n’ai pas encore retrouvé le scénariste qui m’a tant emballé.

Jim

J’ai énormément aimé Tony Stark : Iron Man, même si les derniers numéros tirent un peu. Mais Iron Man 2020 est une abominable catastrophe, pour beaucoup à cause de Marvel qui a improvisé un event dessus, mais aussi à cause de Slott et Gage, qui n’ont rien fait de bien.

Sûrement le problème d’un retour précipité des Fantastic Four, relancés sans que Slott ait de vraies idées dessus. Tout « pue » l’improvisation constante, que ça soit les premiers numéros où l’un plagie honteusement la (très sympathique) série Marvel Two-in-One, puis le story-arc bidon sur Doom, etc.
Jusqu’à Empyre, j’ai l’impression qu’on a « la base » de ce qu’on attendrait d’un retour des F.F. : la pseudo menace cosmique, Doom, le mariage Alicia/Ben, le nouveau QG, un nouveau récit des origines pour « marquer »… le basique absolu, la feuille de route clichée.

Alors qu’il disait bien qu’il avait des tonnes de notes sur le sujet.

Oui, c’est le tournant.

Jim

C’est en effet fort laid de mentir.

Héhé.

Jim