FANTASTIC FOUR: RECKONING WAR #1 (Dan Slott / Carlos Pacheco, Rachael Stott)

ig_grid_02_fantasticfour_1

Avec une série tv She-Hulk (d’ici quelques mois) & un Fantastic Four #700 à l’horizon (d’ici 2023), il était plus que temps pour Dan Slott (Silver Surfer) d’enfin boucler la boucle concernant la principale arlésienne de sa carrière.

Mais d’abord, revoyons l’action au ralenti…

2004 : après quelques années passées chez DC, Dan « pas encore associé à Spider-Man » Slott entame son second passage chez Marvel sur les chapeaux de roues, en produisant un des meilleurs runs de She-Hulk (si ce n’est LE meilleur, #teamMallrat). Le scénariste tease à cette occasion une saga d’ampleur cosmique (propice à un event), notamment axée autour de Jennifer Walters et d’Uatu le gardien (revenu d’entre les morts l’année dernière). Un événement depuis repoussé aux calendes grecques (Slott ayant été pas mal occupé sur d’autres recoins de cet univers, en particulier son long run sur le tisseur). Mais ça c’était avant puisque Reckoning War a désormais une date de sortie précise.

Impatient de voir ça.

Jim

pareil

Team mallrat!!!

Hein !!! `Que… quoi… où ? (oui quand il l’a dit).

Empyre.

First mention of The Reckoning War.

December 2005.

E-ItchlXEAclYT5

Du temps où slott etait bon, pourquoi pas…

J’ai pas lu tous ses Iron Man, mais le début est sympa.
Je n’ai pas aimé sa reprise de Fantastic Four, et pourtant il tient bien ses personnages, ce qu’il a proposé dans Empyre m’a plutôt emballé.
Donc j’ai plutôt tendance à lui accorder une certaine confiance.

Jim

J ai plutôt tendance à discerner ewing dans empyre.

Mais au moins c est un nouveau titre

Oui, peut-être dans la mini centrale, mais ce qu’il fait dans les épisodes qui ouvrent et closent le récit est chouette, j’ai parcouru aussi les épisodes de la série mensuelle connectés au cross-over, et c’est sympa. J’ai plutôt confiance.
Enfin bon, on verra bien.

Jim

Ca s’améliore et ça devient franchement bon dès le #25, où j’aime à chaque épisode.

Ah bon ? Pourtant je l’ai lu et je m’en souviens pas.

Car le script de la mini-série centrale est du seul Ewing, tandis que les deux scénaristes se partagent les idées (ramener les Cotatis d’Englehart ça vient de Slott par exemple) et le « plot » aka l’intrigue.

Dans le one-shot conclusif Empyre: Fallout - Fantastic Four (avec le mot « reckoning » placé dans une réplique).

RCO019_1603337080

RCO020_1603337080

Puis ça continue du côté des FF sous la forme d’un sub-plot :

RCO032_1603280736

Merci. La planche me rappelle quelque chose effectivement.

Il ne manque plus que le cigare et Uatu sera en mode Nick Fury.

J’ai un peu de mal à croire que ce sera aussi bon que ce qu’il aurait pu faire à une époque. Je pense que les idées se sont dilués au fil des années. Il y a 20 ans, il disait quand même avoir du « mal à croire que personne n’y avait pensé avant lui », supposément sur le concept ou l’intrigue.

Faudrait quand même que j’essaie de relire complétement son Surfer d’Argent mais je ne trouve pas d’édition à un prix correcte.

Ainsi que le Gantelet et South Paw, j’imagine.

Bis

J’ai trouvé ça assez chiant, personnelement. Un peu comme la période où il a placé Peter à la tête de son entreprise. Comme si il avait du mal à conjuguer « patron » avec « héros ».
Mais ça ne marche pas. La technologie fonctionne comme de la magie, sans entrave, sans cohérence (un peu comme la génétique chez les X-Men qui découvrent tous les trois mois un seul remède pour conjurer des ailes d’oiseau, un œil boule de disco et un anus gonflable ; tout en même temps). Il suffit d’une formule PHP pour endiguer tous les virus. ça manque de Malice.
On ne parlera pas de l’arc centrale où la bonne idée de faire vivre une fusion entre l’organique et la mécanique à Tony - rebondissant sur une intrigue assez pauvre de Remender - est résolue d’un tour de manche. C’est d’autant plus dommage qu’il tend vers de jolis perspectives d’intrigues pour tête de fer ; perspectives qui correspondent en plus au troisième acte de son histoire, celui où Tony s’aperçoit qu’il n’est plus humain mais un produit. Mais il décide de faire machine (Eheh) arrière.

Bref, seule la dernière saga - bien que timidement comme vu au dessus - semble amorcer un retour malicieux de l’auteur. Avec un Pete Woods au top ; un terrain de jeu assez vaste pour secouer le cocotier de l’univers Marvel (surtout que ça correspond avec ce qui se fait dans la chambre X d’à coté) et puis… Rideau.

Perso, ses Spiderman fonctionne toujours (bizarrement je le mettrais jamais dans mes runs favoris) et en tant que chef d entreprise, je trouve que ca fonctionnait… qu on revenait au Parker qui invente (car il a inventé) mais aussi au fait qu il n arrive pas à gerer sa double vie et enfin qu il a la poisse…
Slott aura permis d innover en intrigues au lieu de recycler tout en gardant à la fin les bases.

Son iron man n a aucun interet en dehors de Dr Shapiro.