FATALE t.1-5 (Ed Brubaker / Sean Phillips) + INTÉGRALE

[quote]Fatale 03. A l’ouest de l’Enfer

Date de parution : 21/05/2014
ISBN : 978-2-7560-6034-7
Scénario : Ed BRUBAKER
Dessin : Sean PHILLIPS
Couleurs : Dave STEWART
Série : Fatale
Collection : CONTREBANDE

RÉSUMÉ DE L’ÉPISODE

Les jours noirs de la Grande Dépression, les secrets du Moyen-Âge, les plaines hantées du Far West, et les ruines de la Seconde Guerre mondiale… Ce troisième tome regroupe quatre récits d’horreur qui, liés telles les pièces d’un puzzle, reconstituent le mystère de la Femme fatale. Du grand polar noir et terrifiant par deux génies du crime : Phillips & Brubaker.[/quote]

Le site de l’éditeur : editions-delcourt.fr/catalogue/comics/fatale_03_a_l_ouest_de_l_enfer

Tome 3 dévoré, cette série m’intrigue de plus en plus. Les périodes explorées m’ont bien plues. Surtout le moyen age avec mathilda. Sean phillips rends des pages somptueuses. Du bon boulot qui apporte plus de questions que de réponses.

Yep, moi aussi, je me suis régalé.

Tout pareil que les copains du dessus. Le format auto-contenu de ces quatre histoires et la notion d’hérédité d’un certain pouvoir dont on ne connait pas grand chose pour l’instant, m’ont rappelé le principe de Tales of Witchblade, le côté « Grands Anciens » en plus, bien entendu.

La critique par Blackiruah est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/comics_4/9782756066349v.jpg

[quote]Fatale 04. Toutes les larmes du ciel

Date de parution : 07/01/2015 | ISBN : 978-2-7560-6634-9
Scénario : Ed BRUBAKER
Dessin : Sean PHILLIPS
Couleurs : Elizabeth BREITWEISER
Série : Fatale
Collection : CONTREBANDE

RÉSUMÉ DE L’ÉPISODE
Nicholas Lash a tout perdu le jour où il a rencontré Joséphine. Désespéré, il suit sa piste, lourde de secrets, jusqu’au Seattle des années 1990. Il découvre que cette femme étrange et amnésique vit au sein d’un groupe grunge… Seraitelle leur muse ? Les sortira-t-elle de leur statut de groupe d’un seul succès ? Ou les conduira-t-elle à leur perte en lançant sur leurs traces un tueur psychopathe ?[/quote]

Le site de l’éditeur : editions-delcourt.fr/catalogue/comics/fatale_04_toutes_les_larmes_du_ciel

Un excellent tome, encore, chroniqué vite fait ici. Bizarre la couv choisi pour la VF, car Lash n’est clairement pas central dans ce tome, si je me souviens bien.

L’a-t-il jamais été ? C’est peut-être juste parce que c’est la couverture du premier épisode de l’album ? En tout cas oui, encore un très bon tome, avec encore une autre ambiance que les précédents mais toujours des personnages grandioses. On s’approche de la conclusion, et elle devrait être halletante.

Effectivement c’est encore une fois du tout bon, comme à l’accoutumée avec ces deux auteurs. Hâte de voir comment ils vont conclure leur histoire

[quote]Fatale 5. La malédiction du démon

Nicholas Lash est plongé dans les ennuis jusqu’au cou… et une seule personne peut venir à son secours. Malheureusement, elle est également synonyme d’ennuis. Josephine et Nicholas se retrouvent enfin… mais lorsque le chasseur devient chassé, il comprend que tout ce qu’il croyait savoir à son sujet est faux. Les derniers secrets de Josephine sont dévoilés, et l’ordre des choses risque d’en être bouleversé !

Contenu US : Fatale vol. 5 (#20 - 24).

SORTIE LE 17 JUIN[/quote]

Ah ben pour le coup j’ai été assez déçu par cette conclusion.
D’abord parce que je me demande pourquoi Sean Phillips est allé changer de style pour la partie « conte de fée » du dernier épisode, tant le résultat est dégueulasse.
Mais surtout parce que je voulais croire que le côté polar l’emporterait sur le côté mystique, et ce ne fut pas le cas. C’est plein de grandiloquence, de lapins qui sortent du chapeau de l’auteur,

Hop je suis mort, et hop je suis plus mort ; hop je suis tombé, et hop je suis pas tombé en faitet ça fait pour moi un final pas terrible.

Bah moi, j’aime bien.
Bon, j’ai lu en VO (parce que la VF, je la trouve pas à niveau), mais je trouve pas que le fantastique sorte d’un chapeau. C’est annoncé dès le départ, on est dans du post-Lovecraft à base de culte, de sacrifices, de mysticisme… Ça fait partie de l’identité de la série, et on se doutait bien que la conclusion ne se ferait pas à coup de fusillade. C’est pas un polar, quoi.
Et je trouve les dernières pages assez mélancoliques, j’aime bien.

Jim

Je n’ai pas dit que le fantastique sortait du chapeau, j’ai dit que j’aurais préféré un autre équilibrage. Les coups de théâtre du dernier épisode, eux, sortent du chapeau.

Bof, pas tellement, on sentait bien que le sacrifice de la femme était lié à un pouvoir indicible et plus grand, blablabla, c’était un peu dit dans les flash-backs autour de San Francisco et de la Seconde Guerre mondiale. Donc moi, ça ne m’a pas tellement surpris.
J’aurais peut-être même aimé en voir un peu plus du versant fantastique, c’est un peu maigre pour moi, mais c’est parce que j’aime bien les délires à la Lovecraft. Ce que j’aime bien dans cette série, c’est que le polar n’est qu’un prétexte. Au fur et à mesure des séries, le tandem s’éloigne du roman noir pur et dur, et j’aime bien ça (pas encore entamé leur dernière production, cela dit…).

Jim

Je pense qu’on parle simplement pas de la même chose. Je parle de Lash dans mon spoiler, pas de Jo, sinon j’aurais employé le féminin.

Ouais, mais c’est pareil, ça m’a pas ennuyé, dans le sens où, comme lui, on perd pied, on ne sait pas bien, on ne comprend pas ce qui se passe. Et à la fin, on est confronté à la vérité, et elle est terrible. Y a un côté « sort pire que la mort », ici, et même si cette expression est vidée de son sens, on se prend à penser qu’il aurait effectivement mieux valu qu’il meurt. Donc l’effet me semble assez percutant et je crois que c’est efficace.
En tout cas, j’aime bien.

Jim

La critique par Blackiruah est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

Blackie t’as fais une petite boulette, c’est brubaker pas rucka. Sinon tu résume bien tout le bien que je pense de cette série.

Merci, c’est corrigé

[quote=« Benoît »]http://i721.photobucket.com/albums/ww213/benoit_le/comics_vf/delcourt/fatale1_zps58c7b010.jpg

…]

RÉSUMÉ DE L’ÉPISODE

De nos jours, aux États-Unis. Lors des obsèques de son parrain, Nicolas Lash rencontre une mystérieuse jeune femme qui se fait appeler Jo. Intrigué par ses propos, surtout subjugué par sa beauté, il se laisse séduire. Or bien des hommes sont déjà tombés dans ses filets… Il ignore encore que celle qui le fascine tant traverse les années sans vieillir, cherchant à échapper à un monstrueux démon immortel.
[/quote]

Une belle réussite que ce premier tome.

Un mélange agréable de polar comme sait les écrire Brubaker, et de *weird fiction * à la Lovecraft.
Sean Philips réussit alors qu’il a déjà travaillé avec **Brubaker ** sur des projets proches de celui-ci, du moins des histoire *hardboiled *, à proposer une approche qui fait que je n’ai pas eu l’impression de relire ce qu’ils avaient déjà fait en semble.

C’est d’autant plus remarquable que je lis Sleeper, **Incognito ** ou encore Fatale à peu près en même temps.

À suivre en ce qui me concerne.