FEAR ITSELF : THE FEARLESS #1-6 (Fraction, Bunn, Yost)

Le crossover Fear Itself, écrit par Matt Fraction et dessiné par Stuart Immonen, s’étant terminé ce mois-ci, l’éditeur Panini lancera dès le mois de juin un nouveau mensuel Fear Itself : The fearless qui durera six mois. Deux maxi-séries seront proposées: The fearless, qui développera les retombées de Fear Itself, et Battle Scars.

[size=150]LA DISCUSSION SUR LA MAXI-SÉRIE FEAR ITSELF : THE FEARLESS EN V.O. [/size]

Liens :
Le site de l’éditeur: www.paninicomics.fr
La page facebook de l’éditeur: www.facebook.com/PaniniComicsFrance

Qu’est ce que ça vaut, ce truc ? Je comptais le zapper sans vergogne, traumatisé par la purge Fear Itself, mais j’ai quelques echos selon lesquels cette “suite” ne sera pas aussi mauvaise…

Du coup je me tate.

Dans Fearless ça bastonne souvent, l’histoire n’est pas passionnante en soi (une guerre entre Sin et Val-kiri… sur 12 numéros tout de même !) ou peut-être que c’est moi qui ait mauvais goût mais les dessins de Pelletier et Bagley restent très chouettes.

***Battle Scars ***ou “le projet culminant ourdi depuis des années par les têtes pensantes du Marvel U”, je ne l’invente pas c’est l’éditeur Tom Brennan qui présente cette série comme ça, et qui n’a d’intérêt que son reveal sur l’identité de Marcus Johnson. Une mini-série qui se laisse facilement lire pour le coup et les dessins sont plutôt agréables.

  • ATTENTION CE SPOILER CHANGERA LA FACE DE TOUT CE QUE VOUS CROYEZ OU AVEZ CRU DANS LE MARVEL U *

Marcus Johnson s’avère être le fils caché de ce cher Nicholas Fury. Et comme le fils métis perd un oeil et choppe la formule d’infinité du papa (qui lui ne l’a plu), il devient alors Samuel Jackson Fury comme ça tout est raccord avec le film et le dessin animé

Le final de Battle Scars va faire jaser je pense mais je me dis pourquoi pas.

Oh putain !!! :open_mouth: :unamused: :open_mouth: :laughing:
[size=85]Ah ouais quand même, ils ont peur de rien ! ^^[/size]

et comme en plus il s’appelle ---- junior, ils vont pouvoir faire un beau copié collé.

Cette manie de faire coller les bd au film est désespérante, surtout qu’il va y avoir des problèmes de jonction à ce niveau là aussi:
marvel vient d’intégrer coolson dans ses bd! Mais faudrait m’expliquer : est ce que ça ne va pas perdre le nouveau lecteur s’il tombe dans la bd sur un coolson encore vivant ??!!

Déprimant!
C’est le service marketing encore responsable de cette merveilleuse idée?
Vraiment n’importe quoi!
Non seulement ils n’arrivent pas à choper de nouveaux lecteurs mais en plus ils font fuir les vieux.

Bon, là, je peux pas dire que j’ai envie d’acheter leur bouzin, vendu comme ça ^^’

Faire une revue rien que pour ça, faut pas avoir envie de la vendre … Parce que si on se base sur l’event, le main event pas l’event qui suit l’event … enfin c’est que du vent au final … donc autant se priver de rien et pas le prendre.

Ouaip, j’aimerai bien faire l’impasse aussi pour le coup…
Mais, y a Paul Pelletier au dessin…
Trotte. :frowning: [size=50]Je vais prendre.[/size]

Il t’en faut vraiment peu.

Le degré d’ironie a l’air de t’échapper.

Ah bon ? :unamused:

il m’avait échappé aussi. :smiley:

Comme Zombie, je crois que je vais être faible…Pelletier, quoi ! Et Bagley…et Eaton…je les aime bien ces gars-là…

Bon, lu ce n°1…
Comme le souligne plus haut Asstro, une partie graphique vraiment agréable (ce qui est normal pour moi avec le trio Pelletier/Eaton/Bagley). Les scénars sont minces comme du papier à cigarette (3 scénaristes pour ça tout de même) et se résument à chaque fois à un pitch de base hyper simple : “la quête des marteaux” et “il faut sauver le sgt Johnson”…mais c’est nerveux et très rythmé et ça permet de mettre en première ligne un perso inédit et un autre jusqu’ici sous-utilisé (la Valkyrie a tout de même plus de dialogues que dans tous les Secret Avengers réunis).
Donc, pas transcendant, mais lisible…un bon début, quoi…et je trouve ça moins barbant que l’event dont ces deux mini-séries sont dérivées, c’est déjà ça (mais bon, c’est clair que ce n’est pas une nouvelle fois la lecture de l’année tout de même)…

ouaip pareil.ça laissera pas un grand souvenir mais au moins c’est efficace et beaucoup plus plaisant que FI

Idem en ce qui me concerne.

Pour être complet, je précise que je n’attendais rien du tout de ce spin-off de “Fear Itself”, et je pensais même ne pas le prendre.
La curiosité a été la plus forte, et faut dire que c’est plutôt agréable, quand on s’attendait à de la grosse merde en tout cas. La partie graphique est effectivement très correcte (ça fait plaisir de revoir Bagley revenir en forme, son passage sur la JLA chez la concurrence m’avait fait horreur…), et le scénar’ sympa, sans plus. J’aime bien la Valkyrie, elle est plutôt bien utilisée ici.

Ca se laisse lire, quoi.

Je trouve les 2 débuts corrects, c’est pas exceptionnel mais bon ça a au moins le mérite d’expliquer ce que sont devenus ces marteaux cheatés…

Alors autant Fearless, j’en attends pas grand chose, autant je suis curieux de connaitre la suite de battle scars. Pour l’instant, ça sort un peu de nulle part tout ça : c’est space.

J’ai pris le deuxième. Alors que j’ai pas encore lu le premier. Tss…
Bon, déjà, y a que des dessinateurs que j’aime bien, donc ça va sérieusement aider.
En revanche, la perspective de lire du Chris Yost en seconde partie me glace d’avance.

Jim