FERRARI (Michael Mann)

Adam Driver est Enzo Ferrari dans le biopic que tourne actuellement Michael Mann (son dernier long métrage, Hacker, date de 2015). À ses côtés, il y aura notamment Shailene Woodley, Penelope Cruz, Patrick Dempsey, Jack O’Connell et Sarah Gadon.

Pas de date de sortie pour le moment.

blob

blob (1)

Choisir un acteur portant le nom de Driver pour jouer dans un film intitulé Ferrari…
Je lui connaissais pas cet humour à Michael Mann

Driver qui a déjà joué un Gucci maintenant un Ferrari, il monte en gamme.
HS, Mann aurait pu réaliser l’intégralité de Tokyo Vice au lieu de se contenter du premier épisode parce que le gouffre est énorme après.

Il aurait surtout du avoir une production qui tiennent la route a mon avis. Bon je l’ai pas vu mais vu que c’est pas le premier retour que j’en ai de ce type je dubite quand même quand au fait que le problème se situe dans l’absence du mec à la réalisation et pas un problème de production parce que ce gap ne se trouve pas dans Miami Vice.

Je sais pas trop. J’ai l’impression qu’il est dans le même cas que Pattinson où le succès international et énorme d’un film occulte la réalité de leur carrière.

(matez The Report !)

Même s’il était très impliqué dans la conception de la série, il n’a pas réalisé le moindre épisode de « Miami Vice », si je ne dis pas de bêtises…
Je n’ai vu que le premier épisode de « Tokyo Vice » (un peu refroidi par les retours sur le reste des épisodes) et c’est vraiment une grosse tannée. Ce bon vieux Mann n’est pas rouillé pour un sou, à ce qu’il semble : dans le genre « immersif étouffant » à la « Révélations » (un chef-d’oeuvre trop peu souvent cité), ce premier épisode se pose un peu là.

La suite de la série n’a rien de honteux hein, ça reste dans le moyen haut de gamme des séries mais effectivement l’ambition est moindre et le ton n’y est plus hélas.

tu n’en dis pas et c’est moi qui commet la bourde.
(bon remplacez Mann et Miami Vice par Lynch et Twin Peaks et l’idée reste la même ^^)

Pas de sortie ciné en France pour Ferrari. Le film sera disponible directement sur Amazon Prime à partir du 8 mars.

Quel dommage, quand même, de ne pas profiter d’un Mann sur grand écran…
Le film divise pas mal à ce qu’il pense : la plupart des retours sont très mitigés (et ce depuis le festival de Venise où il avait été présenté initialement) mais il a aussi de chaleureux défenseurs. Wait and see…

Surtout vu la qualité visuelle de la masterpiece. Je viens de le finir punaise j’en prenais pour une heure de plus sans problème. Le meilleur film que j’ai vu depuis le début de l’année

1 « J'aime »

Je l’ai vu hier soir et j’ai pris une énorme baffe. J’aurais adoré voir ça en salle : c’est un pur film de raccord (Mann base une partie de ses effets de vitesse là dessus… et pas que dans les séquences de course) et le grand écran demeure le biais idéal pour bien capter ce type d’astuces. Sacré Mann, à 80 balais passé il en remontre encore à la concurrence.

Cool

Intéressant comment jamais le film joue frontalement sur le discours usité de la « magie » de la courses, du pouvoir de la vitesse etc.

Tout est au contraire dans le feutré et dans des scènes à l’apparence anodine pour exploser avec une puissance terrible à certains moment et notamment, le plus fortement, durant le Mille Miglia

Effet de vitesse et effet de lenteur aussi. T’a tout un jeu d’opposition entre la rapidité des bolides et la lenteur volontaire ou subit des personnages durant tout le film. Ca prend le temps, ca claudique en marchant, ca arrête le temps même.

Enfin et surtout, c’est dingue comment tu t’attends à un film sur un grand constructeur, sur la légende Ferrari etc. et que tu te retrouves sur un film sur le deuil

Le deuil et la mort qui plane sur tout, en effet.
La séquence du mille miglia que tu évoques est sidérante, et souffre à peine de CGI un peu limites (mieux vaut des effets pourris et de bonnes idées de réal que des effets top sans mise en scène aucune).
Driver (le bien-nommé pour le coup) est fabuleux, et il a bien travaillé sa démarche, ouais.

On a tellement aimé un petit film récemment, qu’on en a fait une émission. Si entre nous et @Photonik vous ne regardez pas le film alors votre âme est morte à l’intérieure d’elle-même.

(et on profite pour causer un peu de la filmo du boss)

(et perso dieux que cela m’a fait du bien après plus d’un mois dans les chiffres et sans voir les copains)

1 « J'aime »

j’ai vu que le tout début et je dois dire que soit je suis mal luné quand je l’ai vu sois je suis nul, ou j’ai des gouts de chiotte, mais j’ai pas été emballé. J’aime les films de bagnole, je me suis refait Le Mans 66 entre 2 déjeuner cette semaine, mais là je sais pas, j’ai trouvé ce début poussif et le in situe dans lequel nous met mann est pas facileà appréhender.

Je vais relancer mon visionnage à zéro pour voir si j’aime plus et y voit ce que voit lord.

Moi, c’est simple : c’est marqué Michael Mann sur l’étiquette.
Je repose dans le rayon et je change de trottoir.

Jim