FOX-BOY t.1-2 (Laurent Lefeuvre)


(KabFC) #141

[quote=“Blackiruah”]Oué enfin si tu n’as pas lu…

Tu peux toujorus lire le premier chapitre sur le siteet l’acheter après !!![/quote]

ahahahah. Non merci, ça ne me dit rien.


(Blackiruah) #142

J’aurais essayé xP


(Fab) #143

[quote=“Blackiruah”]pour vous quel est le coeur de cible de ce type de récit ??

[/quote]

celui qui a envie de le lire


(FC powaaaa) #144

Sincèrement, c’est une question qui ne m’intéresse pas et dont je ne vois pas l’intérêt ! (et je ne dis pas ça avec méchanceté, je le dis comme je pense)
Mon avis rejoint celui de Barney, c’est celui qui a envie de le lire. Quand je conseille une bd à la famille, un pote ou un inconnu dans un magasin, je le fais en fonction de ses goûts et de ses envies, pas vraiment de son âge (évidemment que je en vais pas proposer Preacher à un petit de 8 ans)

Quand une BD sort, son cœur de cible ne m’intéresse pas, ce n’est pas mon job. Les 4 de Baker Street,* Seuls*, sont des BD “ciblées” jeunes il me semble et ma femme adore les lire, alors qu’elle lit aussi des trucs indé qui sortent aux éditions çà et là ! C’est ce qui me fait dire que le coeur de cible pour certaines BD, c’est pour ceux qui rangent dans des cases (et il en faut, parce que j’imagine pas le bordel dans les librairies)


(Blackiruah) #145

Sauf que ce type de réponse, ça marche pas quand tu veux vendre un produit de manière vaste. Le coeur de cible ça te permet de dimensionner la promo, de cibler les médias pour la promo, de créer l’objet en fonction du public. Bref, je trouve ça important. Et le fait qu’il y ait un coeur de cible ne signifie pas que les autres ne peuvent pas le lire. Ca ça dépend de la qualité du produit, c’est autre chose…

Je reprends l’exemple de Kab avec les légendaires, tu mets un style ultra réaliste avec des conan like, est ce que les enfants (+ les parents) vont l’aborder de la même manière ? Non je pense pas. D’où l’importance de ce coeur de cible. Mais bon c’est une question de marketing, ces rouages m’ont toujours passionné, mais ça ne semble pas réciproque ^^.

PS : au passage Kab un segment de 15- 45 ans, c’est pas un coeur de cible ça, c’est plutôt la tranche d’âges qui peut lire ce récit.


(Fab) #146

après je me trompe peut être mais des gars comme Thierry Mornet ou David Chauvel,qui sont derrière la possibilité que des projets comme Fox-Boy ou Naragam aboutissent, soient à raisonner en cœur de cible.

et même Laurent. toi qui l’a rencontré tu crois que son histoire,son projet c’est fait en raisonnant en coeur de cible?


(Blackiruah) #147

[quote=“barney stinson”]après je me trompe peut être mais des gars comme Thierry Mornet ou David Chauvel,qui sont derrière la possibilité que des projets comme Fox-Boy ou Naragam aboutissent, soient à raisonner en cœur de cible.

et même Laurent. toi qui l’a rencontré tu crois que son histoire,son projet c’est fait en raisonnant en coeur de cible?[/quote]

C’est pas à Laurent de penser à ça, lui il fait son oeuvre tel qu’il le pense mais oui cest plus le boulot de Thierry et consort, mais peut être qu’eux voit le la cible autrement. Peut-être ont ils raisonné pour toucher l’ensemble du marché comics (apparemment si j’ai bien compris, ça n’a pas été fructueux) ou peut être que la stratégie est différente.

Il y a pleins de stratégies marketing différente.

Mais je reste néanmoins convaincu que le rite initiatique d’un adolescent est un style de récit d’abord destiné à la même génération, j’arrive pas à comprendre comment ça ne soit pas le cas.


(FC powaaaa) #148

Faut croire que ça n’a pas été aussi pire que ça s’il y a un tome 2. Il me semble que Noël, a également été Noël dans les ventes (dans quelles proportions, je ne peux te dire)

[quote=“Blackiruah”]
Mais je reste néanmoins convaincu que le rite initiatique d’un adolescent est un style de récit d’abord destiné à la même génération, j’arrive pas à comprendre comment ça ne soit pas le cas.[/quote]

Je me souviens d’une discussion (Jim devrait s’en souvenir), je ne sai splus si c’était ici ou sur SP, mais il y avait un débat dont certains avaient la conviction que les comic books de super-héros n’avaient initialement pas été créés pour les enfants/ado !

Sinon, : Iron Man, c’est pour les entrepreneurs, les industriels, millionnaires si possible ?


(Blackiruah) #149

[quote=“soyouz”]

Faut croire que ça n’a pas été aussi pire que ça s’il y a un tome 2. Il me semble que Noël, a également été Noël dans les ventes (dans quelles proportions, je ne peux te dire)[/quote]

Je l’espère en tout cas !

Ah ? Si vous avez des traces ça m’interesse.

Bah oué ! Et Naruto, c’est pour les ninjas et Spider-man pour les gars qui aiment grimper les immeubles ! (Mais les ados, du moins au tout début)


(Fab) #150

pour revenir sur ce que tu disais si des gens passent à côté parce que la couv’ ne reflète pas le contenu et la cible visé (ce qui voudrait dire que Thierry et Consort se “plantent”) je pense très sincèrement que beaucoup passent à côté de beaucoup de titres en ne raisonnant qu’en terme de cibles,d’étiquettes,de cases et de niches.


(KabFC) #151

Blacki on est dans la BD, les stratégies marketing que tu veux y voir appliquer non pas lieux d’être. Si c’est le cas elle sont à un moindre niveau.

Il va y avoir le placement produit en magasin, de la plv pour de grosses séries, mais c’est tout.

Il n’y a pas de ventes de masses. Les commerciaux de chez Delcourt vont chez le revendeur (le libraire) font l’apologie du truc et le libraire le mettra dans son rayon, il sera convaincu ou non par le pitch et la clientèle de son magasin. FoxBoy est un comics à la française il est déjà donc catalogué comics son coeur de cible est donc le fan de comics, avec la tranche d’age qui va avec (peu importe le contenu de l’histoire).
Le libraire si il a une clientèle faible pour ce style de BD et ne voit pas un fort potentiel en prendra qui 2 (pour les petits libraires, 10 pour les gros).

A la réception du dit bouquin celui-ci sera rangé dans les comics de base. S’il est lu le libriaire pourra le changer de positionnement (dans celle ou je vais aider, Tellos a été déplacer en jeunesse après que j’ai fait le forcing et que la BD soit lu ce qui du coup à augmenté ses ventes alors que ca vendait pas rayon comics). Si Delcourt à prévu de la PLV (ce que je ne crois pas pour un tel titre) il pourra être mis en avant encore une fois si le libraire le veux bien.

Voilà comment ça se passe dans le milieux de la BD.

Seul les gros succès vont faire l’objet c’un marketing poussé, ou les immenses coup de coeur comme ce fut le cas pour les vieux fourneaux qui à eu grâce à son succès un tirage deluxe par Canal BD, des marque-pages avec le nombre de ventes, des bannières spécifiques…
Mais si tu regardes attentivement, ce type de marketing, c’est juste pour dire que ça vend bien et que c’est de la bombe de balle, vas-y achète. En aucun cas c’est du marketing ciblé par catégorie.

Pour les vieux fourneaux vu qu’on parle de retraités, ça devrait donc être le coeur de cible et pourtant, je ne pense pas que ce soit le cas, de ce que j’ai vu c’est plutôt du 30-60 ans et dans la BD tu ne trouveras jamais de la communication ciblé pour un segment.

Comme tu as pu le dire on est dans la vente de masse et donc on cible large, Tu vises autant madame michu que son petit-fils que Mr Jean-Luc, comptable fan de Bd, que Julie étudiante aux beaux-arts. Quand tu as un produit de consommation de masse et que tu veux le vendre, la meilleur communication c’est de ratisser large, le meilleur de pas vendre c’est de t’addresser à une cible restreinte.


(FC powaaaa) #152

Pour le coup, l’objectif de Laurent n’était pas que de vendre qu’aux fans de comics (pour en avoir discuter avec lui quand les premiers chiffres sont sortis). Ce n’était pas que ce public qu’il visait et je ne suis pas sûr que c’était également que l’objectif de Thierry Mornet !


(KabFC) #153

Je l’espère bien pour eux et les publicités que j’ai pu voir ne le laissait pas entendre.

Cependant de part son format, et la classification qui en a été faîte, il a été mis au rayon comics, ce qui réduit sa visibilité, car même si les rayonnage comics progresse fortement, la majorité des acheteurs de BD passent devant sans regarder, et dans ceux qui achètent des comics, beaucoup y ont vu un personnage inconnu et français et ont donc reposé le bouquin sans aller plus loin (mais là j’extrapole, sans je pense être trop loin de la réalité)


(FC powaaaa) #154

Oui, je pense aussi (et c’est un peu le constat qu’en faisait Laurent).
D’ailleurs, entre les lecteurs qui n’osaient pas parce que ça faisait comics et les libraires qui n’en voulaient pas parce que c’était associé à du comics à la française (avec une notion péjorative de cette expression, faut croire), bah on ne peut pas dire que ça aide pas !


(Blackiruah) #155

C’est dommage de l’avoir vendu comme ça, le fait que ça soit fait par un auteur français permet justement de sortir des carcans des comics


(FC powaaaa) #156

C’est à dire “comme ça” ? Et qui vises-tu ?


(Jack!) #157

Je ne vise personne (suivez mon regarde) !

:mrgreen:


(KabFC) #158

De part son format et son personnage c’est quand même un peu dur de le voir autrement que comme un comics à la française.

Et encore une fois avec plus de 5000 titres par an si je me souviens bien, tu peux pas tout mettre en avant et là la prise de risque est trop grande pour un petit libriaire.


(Jack!) #159

Ou… Comme une bande-dessinée tu veux dire ?


(KabFC) #160

Pas sur d’avoir compris ta remarque Jack.

Si je me trompe dans ma réponse toutes mes excuses.

Fox boy à le même format que les comics, c’est un super-héros (genre peu présent dans le franco-belge actuel) bref c’est du comics, voilà comment il est catalogué.
Last Man de par son format le style utilisé est catalogué manga à la française.

Ce sont bien des BD, mais elles seront rangés dans les rayons qui sont dédiés à leur genre.