FRANK MILLER : URBAINE TRAGÉDIE (Jean-Marc Lainé)


(Jim Lainé) #81

Pour rappel :

Je signale que, grâce à l’aimable coup de main de Didier, de la librairie BD Lib, je pourrai apporter les derniers exemplaires de Stan Lee : Homère du XXe siècle et de Frank Miller : Urbaine tragédie. Ces deux ouvrages n’étant plus commercialisés par les Moutons électriques, ça fait une dernière occasion aux retardataires de pouvoir les trouver.
Je rappelle également aux amis de la région parisienne qu’Évreux n’est qu’à une heure de train de Paris, et que c’est une ville charmante. Si le cœur vous en dit…

Je vous donne donc rendez-vous.

Jim


(Jim Lainé) #82

Frank Miller a dessiné de nombreuses couvertures pour Marvel, dans les années 1970 et 1980, parfois sur des séries inattendues.
C’est le cas par exemple de Marvel Premiere #49 (daté d’août 1979, il a donc dû sortir vers mai), contenant un récit écrit par Mark Evanier et dessiné par Sal Buscema.

J’aime beaucoup cette illustration à cause du rapport entre le héros aérien et la rue mal famée du quartier qu’il protège. J’apprécie particulièrement la représentation du trottoir, encombré de déchets en tous genres, y compris un matelas usagé. J’ai longtemps pensé qu’il s’agissait d’une représentation de ce que Miller voyait en bas de chez lui.

Ce soir, en me renseignant sur le mésestimé Ed Hannigan, qui selon moi a laissé certains des meilleurs épisodes de Spectacular Spider-Man dans une inspiration mêlant Ditko et Miller, je découvre, en rebondissant de lien en lien, qu’il a travaillé comme designer de couverture. La tâche, ingrate, consiste à proposer une composition, couleurs comprises, à un responsable éditorial, à charge pour ce dernier de confier à quelqu’un l’exécution finale de l’illustration. Parfois, ce dessinateur, c’est Hannigan lui-même (c’est le cas par exemple de la couverture d’Amazing Spider-Man #251, série qu’il ne dessine pourtant pas). Et parfois, c’est quelqu’un d’autre.
Dans le cas de Marvel Premiere #49, c’est donc Miller qui se charge de finaliser la composition de Hannigan. Que voici.

On repère des éléments et une atmosphère qui passent d’une version à l’autre : l’enfant à droite, la dame à gauche, la perspective, l’allure générale. On remarque que le décor prend des allures de rue abandonnée et vaguement transformée en décharge, on voit que la voiture, visiblement désossée (elle semble ne plus avoir de roue et on aperçoit le pot d’échappement arraché) est transformée en tas d’ordures qui n’attendent que les éboueurs, visiblement en retard. La vision de Hannigan semble plus noire que celle de Miller, ce qui n’est pas un mince exploit.
On remarquera aussi que la commande de cette couverture semble un peu floue. D’ordinaire, Hannigan place un semblant de logo sur sa composition, mais là, visiblement, l’épisode pour lequel il brosse une ébauche de couverture ne semble pas avoir une destination précise, puisqu’il se contente d’écrire “LOGO” en haut de l’image.

Voilà un petit aperçu des coulisses de Marvel et des pratiques en vigueur à la fin des années 1970.

Jim


(FC powaaaa) #83

Plus noire, peut être, mais si tu regardes bien, Miller ajoute la peur ou la surprise aux femmes du second plan. Là où Hannigan semble les rendre plus souriantes. Il n’y a que la petite sur son vélo qui garde son âme de curieuse !

(enfin, c’est l’impression que j’ai)

Merci pour l’info, en tout cas !


(Marko) #84

Très intéressant.
Miller avait fait de chouettes couvertures pour Spidey, et je retiens en particulier celle-ci :

img15.hostingpics.net/pics/7193471c54985e4f95b7819ca0357c0cb9a09fxl.jpg


(artemus dada) #85

[quote=“Jim Lainé”]…]
Dans le cas de Marvel Premiere #49, c’est donc Miller qui se charge de finaliser la composition de Hannigan. Que voici.

…]
Voilà un petit aperçu des coulisses de Marvel et des pratiques en vigueur à la fin des années 1970.
Jim[/quote]

Très intéressant, d’autant plus que ne connais pas du tout Ed Hannigan - à part pour avoir croisé son nom à l’occasion - je vais jeter un coup d’œil à son travail.

Merci.
(Sa couverture aurait mérité d’être publiée en l’état, elle est magnifique)


(Fred le Mallrat) #86

Mar 2010


(Jim Lainé) #87

C’est un dessinateur aussi intéressant que discret. Il a été également scénariste (de mémoire, sur Defenders, peut-être ailleurs), il me semble qu’il a tenu des responsabilités éditoriales pendant un temps. En tant que dessinateur, on le trouve sur “Shaman”, l’une des toutes premières histoires de la série Legends of the Dark Knight. il a également réalisé une mini en prestige format intitulée Skull & Bones, je crois : il s’agit d’une histoire d’espionnage mâtinée de super-héros dans les années 1980 (fin de la Guerre froide, tout ça…). De mémoire, c’était publié par DC, je crois que ça a été réédité, peut-être par Moonstone. Je dois avoir ça quelque part, faudrait que je le lise.
Je le trouve assez comparable à Rich Buckler, dans le sens où son style le plus “personnel” est très classique, avec plein de qualités graphiques et narratives, mais sans effets voyants. En revanche, comme Buckler, il sait canaliser les influences, et faire des choses “à la manière de”.
Je tiens en très haute estime la dizaine d’épisodes qu’il a signés sur la série Spectacular Spider-Man. Comme je le disais plus haut, il mélange Ditko et Miller, et il crée des ambiances assez formidables.
Son dernier épisode, par exemple, nous offre des moments comme cette splendide page 2, où il convoque un peu Miller et beaucoup Ditko et Eisner. Impressionnant.

Et durant son court run, y a vraiment des pages exceptionnelles, à la fois par la composition, l’impact des images, mais également l’encrage (il est en général très bien servi). L’épisode avec Boomerang (le #67, je crois), est assez magnifique, avec des pages de combat gérées comme Ditko, à grand renfort de cases horizontales).

Il offre des ambiances parfois incroyables, crépusculaires, maniérées, généreuses en détails…

Sans compter qu’il a livré pour la série de splendides couvertures, qui selon moi rivalisent avec celles que Miller a dessinées quelques mois auparavant.

Jim


(FC powaaaa) #88

Dans la page 8 de l’épisode avec Boomerang, on dirait du Miller ! Enfin, pour moi, hein !


(Photonik) #89

Cet épisode avec Boomerang paru dans Nova pour la VF, j’en étais absolument fou, gamin. Sacré choc que de revoir ces planches.


(Jim Lainé) #90

Tu n’es pas le seul.
L’illustration que j’ai prise, je l’ai trouvé sur un blog où le commentateur suggérait que l’impact de la prestation de Miller était tel que la rédaction (le gars nomme clairement Shooter) a peut-être suggéré de s’en inspirer. Est-ce vrai ou faux, je ne sais pas, est-ce une pression éditoriale ou une initiative personnelle de Hannigan, aucune idée, mais il est clair que la parenté est là, bien visible.
Bon, le fait que le Kingpin cherche un potentiel remplaçant à Bullseye, dans l’histoire, n’est pas pour rien dans la ressemblance.

Sans doute l’un des plus beaux épisodes de toute la série.
L’épisode “Waiting for Doctor Octopus” est également magnifique. Avec une première page complètement millerienne, une deuxième (reproduite plus haut) complètement eisnerienne, et un vibrant et colossal hommage au Amazing Spider-Man Annual #1 (celui avec les Sinister Six).
Au milieu de l’épisode, on voit un cimetière, et outre quelques clins d’œil (une tombe marquée Denny O’Neil, l’ancien editor du titre), on reconnaît les noms de Gwen Stacy (logique), mais aussi de Denny Colt et d’Elektra, manière de citer les références de Hannigan pour ces épisodes.

(Il y a deux tombes sur lesquelles je n’arrive à distinguer l’inscription, ni sur cette image ni sur ma version papier : zutalor !)

Jim


(Photonik) #91

[quote=“Jim Lainé”]
Bon, le fait que le Kingpin cherche un potentiel remplaçant à Bullseye, dans l’histoire, n’est pas pour rien dans la ressemblance.

Jim[/quote]

Oui, c’est clairement le “Kingpin de Miller” qui apparaît ici.
A ce sujet, j’adore l’anecdote de Miller où il raconte comment John Byrne lui a expliqué comment s’approprier le perso, en lui faisant simplement allumer une cigarette (dans le décidément indispensable “Men Without Fear”, le docu sur les artisans à l’oeuvre sur “Daredevil”).


(Marko) #92

J’ai un doute, est-ce bien lui qui s’est également occupé de l’affrontement entre Octopus et le Hibou ?


(Photonik) #93

Non, c’est Milgrom et Mooney, pour un rendu pas dégueu d’ailleurs, en mode total hommage à Ditko.


(Marko) #94

img4.hostingpics.net/pics/822796d9bddbc9634cfeed22dc4d35010f7438.jpg

La représentation d’Elektra par Byrne est plutôt pas mal d’ailleurs.
C’était à l’occasion du Daredevil Chronicles, publié en 1982 par FantaCo, et disponible dans l’omnibus vo qui regroupe le run de Miller.


(Photonik) #95

Carrément !!


(Marko) #96

J’ai toujours été un peu frustré qu’il n’ait pas eu plus souvent l’occasion d’illustrer tête à cornes, et le choix de couverture du “DD mag” de Phil Cordier m’a d’autant plus agréablement surpris.


(Regulator) #97

[quote=“Marko”]

Très intéressant.
Miller avait fait de chouettes couvertures pour Spidey, et je retiens en particulier celle-ci :

img15.hostingpics.net/pics/7193471c54985e4f95b7819ca0357c0cb9a09fxl.jpg[/quote]

L’ancêtre de “Bruce Wayne:Murderer”?

Sinon, Boomerang a la classe.
Gamin,j’étais persuadé que c’était un héros.


(Jim Lainé) #98

[quote=“Photonik”]

[quote=“Jim Lainé”]
Bon, le fait que le Kingpin cherche un potentiel remplaçant à Bullseye, dans l’histoire, n’est pas pour rien dans la ressemblance.

Jim[/quote]

Oui, c’est clairement le “Kingpin de Miller” qui apparaît ici.
A ce sujet, j’adore l’anecdote de Miller où il raconte comment John Byrne lui a expliqué comment s’approprier le perso, en lui faisant simplement allumer une cigarette (dans le décidément indispensable “Men Without Fear”, le docu sur les artisans à l’oeuvre sur “Daredevil”).[/quote]

J’ai vraiment l’impression qu’ils étaient bien potes, Miller et Byrne, à l’époque. Sean Howe laisse entendre une rivalité assez complice entre les deux. Et Miller admet lui-même que l’idée d’une “Robinette” dans Dark Knight a été suggérée par Byrne lors d’un voyage en avion.

Jim


(Photonik) #99

Il me semble que Miller lui-même a confirmé cette idée d’une “compétition amicale” entre les deux hommes. Byrne étant plus vieux de quelques années que son confrère, Miller était très attentif à ses tuyaux.


(Le Doc) #100

La couverture (EDIT : peut-être pas définitive) de la nouvelle édition, prévue pour le 27 janvier :