FREESIA t.1-12 (Jirô Matsumoto)

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Bizarrement, je pense que j’essaierai de me faire ma propre opinion…

Merci pour cette critique, j’hésitais à le prendre . Je vais attendre la parution des tomes suivants, et les autres critiques pour me décider . Voir si cette exagération scénaristique cesse ou non .

ah ben bien sûr ivan, tu es libre de te faire ta propre opinion lol

Mais quand on lit d’autres manga du même style, on voit que l’auteur ne s’est contenté que de faire du sensationnel, un peu comme une mauvaise presse (“ici paris” ou “voici”, pour illustrer le propos :mrgreen: ), le scénario est assez ténu et on est en droit d’attendre un peu plus que du trash pour ce type d’œuvre.

@urumi: je pense que tu fais bien d’attendre car d’un point de vue purement féminin, l’histoire est assez avilissante pour les femmes. Malgré tout, d’autres œuvres offrent ce genre de thème mais ici, c’est un peu la goutte d’eau, c’est de la violence pure et gratuite, il n’y a pas vraiment de fond mais surtout de la forme.

Le thème de : la loi sur la vengeance aurait pu être intéressant, si il avait été mis en avant, mais franchement il n’est présent ici que comme prétexte. Après, peut-être que l’histoire va évoluer mais pour le moment, je pense plutôt que cela continuera plutôt à s’accentuer sur le personnage principal et son évolution mentale.

Comme ivan. Malgré ce petit 5/10, j’ai très envie de découvrir cette nouvelle série, qui serait fort susceptible de me plaire, du moins j’en ai l’impression.

bon ça veut au moins dire que ma critique est assez explicite. :mrgreen:

Mais c’est vrai que cela peut être mieux apprécié par la gente masculine. :wink:

J’avais très envie de me la prendre aussi mais maintenant j’hésite . :confused:

Idem qu’Ivan et Chris, c’est une série dont j’attends beaucoup. Je vais donc quand même prendre ce premier tome malgré cette critique moyenne (enfin, la note, pas la critique :mrgreen: ).

rhooooooo comment qu’ils arrêtent pas de me chambrer XD
snif, ce monde est trop cruel.

Trêve de plaisanterie, j’ai bien hâte pour le coup de lire vos avis et votre ressenti, ça promet de belles discussions! :mrgreen:

Faut attendre le volume 2 pour se faire une véritable idée de le trame je pense car pour le moment je sais pas trop quoi en penser :mrgreen:

En tant qu’amatrice de seinen, ce n’est pas vraiment le côté “trash” qui me fait peur (attention, les deux ne sont pas obligatoirement associès), mais si c’est juste pour avoir de la violence gratuite sans évolution scénaristique, comme tu le dis opaline, ce n’est pas vraiment intéressant .

Franchement, je ne suis pas du tout d’accord avec cette critique.

Opaline, je comprends parfaitement que tu n’ai pas apprécié (et le mot est manifestement faible), mais quand tu parle de “scénario tout en exagération et sans aucune subtilité” désolé, mais je pense que tu n’a rien compris. En ce qui me concerne, cela faisait un bout de temps qu’un manga ne m’avais plus fait autant réfléchir après l’avoir lu. Les mots “gratuit” et “real-tv” me semblent particulièrement mal choisis pour parler de ce premier tome. Je le trouve au contraire intelligent et finalement assez profond.

Pour les scènes de cul explicites, d’accord (encore que finalement, on ne les trouve que dans les deux premiers chapitres) mais pour tout le reste je ne suis pas d’accord. Il y a fond intéressant, une réflexion sur la déviance et les comportements prédateurs chez les humains et la vengeance. C’est une réflexion crue et dure mais elle me semble assez juste. On ne peut pas prétendre que l’auteur n’a rien à dire. Certes, il ne prend pas de gants pour le faire (c’est un euphémisme) mais après tout c’est encore son droit.

Prétexte ? Il n’est pas du tout présent uniquement comme prétexte, au contraire, c’est un des thèmes centraux. Dans nos sociétés modernes, la criminalité est présente dans les journaux et à la télévision avec une belle régularité. Je suis sûr qu’il nous est tous arrivé de nous dire, en apprenant un verdict “comment ? c’est tout ? Si j’avais eu mon mot à dire, ce détritus ne s’en serait pas si bien sorti”. La désir de se venger de quelqu’un qui vous a fait souffrir ou qui a fait souffrir un être proche est naturel chez l’être humain. Mais dans une société démocratique moderne, ce désir de vengeance personnelle n’a pas à s’exprimer. Et si jamais on décidait de le laisse s’exprimer, Freesia montre de manière très dure, mais en même temps assez juste ce qui se passerait. Il montre aussi toute l’hypocrisie et tout le cynisme qu’il y aurait dans cette manière de faire.

Maintenant, ce n’est que le premier tome sur les douze que compte la série. Peut-être que les tomes suivants feront mentir cette bonne première impression. Peut-être que l’auteur partira ensuite dans une direction qui ne me plaira pas du tout. C’est possible. Mais je n’ai lu que ce premier tome et je ne peux que limiter mon analyse à celui-ci. Et pour moi, ce premier tome vaut 8/10. Et s’il n’y avait pas eu les scènes de cul au début (qui sont à mon avis le seul élément où l’on puisse peut-être utiliser le terme “gratuit”), j’aurais mis 9/10 sans problèmes.

et bien comme quoi, heureuse d’avoir un ressenti différent. Par contre, en ce qui concerne ton quote quand je parle de la loi sur la vengeance, je ne dis pas que ce sujet est un prétexte, seulement qu’il n’est justement pas bien exploitée. L’auteur ne l’a pas assez approfondi et le traitement d’un thème aussi controversé aurait mérité que l’on si penche de plus près, voir pourquoi il a été mis en place…

Là on nous le balance entre deux scènes de “cul” et de “meurtre” et hop emballé c’est pesé; pour qu’une narration soit efficace, il lui faut tout de même de la forme et de la profondeur et franchement on ne le trouve pas ici.

Moi je le trouve pas si mal exploité. La seule chose, c’est qu’effectivement l’auteur n’explique pas dans quelles circonstances cette loi a été adoptée. Mais cela peut venir dans un tome suivant, il suffit d’un bon flash-back. D’ailleurs, le passé du personnage principal est aussi laissé dans le flou pour le moment.

Mais c’est vrai que Freesia a une drôle de manière de traiter le thème de la vengeance : quand on y pense, deux des principaux personnages (le héros et Mizoguchi) sont justement des gens pour qui la vengeance semble être une notion vide de sens.

(cela devient difficile d’argumenter sans s’étendre sur le contenu de la chose donc : SPOILER)

[spoiler]Mizoguchi tue des gens parce qu’il aime cela. Et le héros, lui, tue des gens comme on livre des pizzas. Dans un cas comme dans l’autre : rien de personnel.

L’auteur insiste d’ailleurs largement là-dessus dans le chapitre “boulot (1)” quand Mizoguchi rabroue Yamada après que celui-ci lui ait sorti le couplet officiel. Pour Mizoguchi et pour le héros, peu importe qui ils ont en face d’eux : que ce soit un violeur d’enfant récidiviste ou que ce soit un vulgaire voleur de pomme, c’est du pareil au même. Ces deux-là se contrefichent de la Justice et du sens de la loi sur la vengeance. Ils ont leurs propres raisons de faire ce qu’il font et tant pis si ce n’est pas le sens que la société voulait donner à ce “boulot”.[/spoiler]
En fait, c’est peut-être de là que vient le fait que l’auteur, dans ce premier tome, ne se penche pas plus sur la loi sur la vengeance. Dans ce tome, il s’intéresse surtout aux personnages de Mizoguchi et du héros et justement, ces deux-là, cette loi leur passe complètement au-dessus de la tête.

et c’est bien pour cela qu’il faut donner une chance à la série de voir son évolution par la suite, mais à cause de ses manque elle ne mérite pour le moment pas une note aussi haute. La moyenne de la note souligne cela, car un 5/10 montre qu’elle peut avoir un potentiel mais qu’il n’est pour le moment pas exploité. :wink:

Pour moi ses manques, s’il elle en a, ne sont pas rédhibitoires (quant je parlais d’une “drôle de manière de traiter le thème de la vengeance”, ce n’était pas une critique, juste une constatation). Mais je crois que l’on ne se mettra pas d’accord là-dessus.

On est juste d’accord sur le fait que l’on veut bien lire la suite.

Ceci dit, j’ai l’impression qu’on ne note pas de la même façon : quand je pense qu’un premier volume ne mérite qu’un 5/10, je ne m’amuse certainement pas à lire la suite :slight_smile:.

EDIT : waow la pub en haut du site : "jusqu’où oserez-vous plonger dans l’enfer de Freesia"
ah ah ! too much ! :smiley:

Ben moi, j’ai finalement beaucoup aimé ce premier tome.
Contrairement à un titre comme Ikigami (dont le contexte est, dans une certaine mesure, plus ou moins proche de celui de Freesia), on n’a pas au début une explication du monde dans lequel on se trouve ; on le découvre petit à petit par les actes et les paroles des personnages. Du coup, il faut un peu de temps avant de cerner quelques principes de la fameuse loi sur la vengeance. Ce n’est pas plus mal, pourquoi pas.
Ce manga est effectivement violent, mais je m’attendais quand même à pire. Si on retire les quelques scènes de sexe (certaines sont assez dérangeantes, il faut le dire), on peut vraiment pas dire que c’est excessivement gore, loin de là. Mais ça n’empêche pas qu’il se dégage une ambiance plutôt malsaine de ce premier tome, ce qui colle assez bien avec l’univers de Freesia.
Le dessin paraît assez maladroit et pas toujours très beau, mais il est lui aussi en parfaite adéquation avec le caractère un peu glauque du manga et va même jusqu’à le renforcer. Ce n’est pas “beau”, ça fait parfois un peu brouillon, mais c’est très loin d’être moche et ça colle très bien avec le style de ce manga.
Plusieurs choses demandent encore à être éclairées, mais ça n’empêche pas ce tome 1 d’être très réussi et de donner envie de lire la suite.

8/10.

Je rejoins les avis de Mugen shinshi et chris.

Ce premier tome est en tout cas fort dérangeant de part son ambiance très malsaine.
Le seul point où mon avis diverge concerne les dessins qui, pour ma part, sont assez joli bien que parfois brouillons (ou plutôt imprécis). En tout cas, ils servent à merveille l’ambiance glauque du manga, un peu à la manière de ceux de Tsutomu Takahashi.
Les personnages sont également plutôt originaux, le “héros” et mizoguchi en particulier, complètement dérangés.
En tout cas, j’ai hâte de voir comme tout ça va tourner par la suite.

8/10.

Ah bah voila, je savais qu’il méritait un bon 10/10 !! :laughing:

Copié/collé power !

Freesia 1 : Un volume assez difficile à critiquer, pour deux raisons : premièrement, c’est un premier volume qui ne dévoile que très très peu où l’auteur compte nous emmener durant les 12 opus qui composent la série. Deuxièmement, par son aspect très trash et dérangeant, il est difficile de garder un oeil un tant soit peu objectif …
Quoiqu’il en soit, une chose est sûre, Freesia n’est pas à mettre en toute les mains ! Assez gore, très trash et sans concessions pour le lecteur, Freesia est une expérience de lecture que je n’avais jamais eu avec le support du manga.
En effet, Jiro Matsumoto n’épargne aucun de ses protagonistes, qui semblent tous aussi timbrés les uns que les autres ; à tel point que c’est finalement le seul personnage qui ait des réactions “normales” (le coéquipier novice du héros) qui nous agace le plus, de par son décalage total avec son univers … Assez finement joué de la part du mangaka.
Un autre point sur lequel Jiro Matsumoto m’a impressionné, c’est l’adéquation parfaite entre les scènes dépeintes/l’univers et l’ambiance de la série et le graphisme de l’auteur : le dessin est sale, accentue les traits les plus vils de l’être humain, et accroît la confusion dans laquelle nous plonge ce premier opus.
Au niveau de l’histoire à proprement parler, difficile de trop s’aventurer, vu le peu qui nous a été dévoilé, à la fois sur le background scénaristique (les tenants et les aboutissants de cette “loi sur la vengeance” …), sur les protagonistes (le personnage principal est très très énigmatique), voire même sur les prétentions de l’auteur pour la suite de son récit (successions de missions à la Ikigami, ou fil conducteur lié au passé du personnage principal ? Thriller ou drame ?). bref, le lecteur est laissé dans la confusion totale.
Et pourtant … on ne s’ennuie pas. Ce qui est un tour de force malgré ce que je viens d’exposer !
Donc pour conclure : un manga très déroutant, “beau” (même si ce n’est pas le terme) graphiquement parlant, le mangaka semble savoir où il va, même s’il ne veut pas encore nous le dire … Et c’est bien pour ça que je suis bien incapable de donner un réel avis sur ce premier tome. J’ai bien peur qu’il faille attendre le 2ème, voire 3ème opus pour donner un avis qui en vaille vraiment la peine.