FROM HELL t.1 (Alan Moore / Eddie Campbell)

51OHmLluY2L

From Hell T01 - Édition couleur

Cinq meurtres restés non résolus à ce jour. Un complot à l’échelle d’un Etat. Une mégalopole à l’aube de la révolution industrielle. Redécouvrez le destin de Jack L’Éventreur grâce à deux des plus grands créateurs de l’histoire de la Bande Dessinée mondiale. Jack est de retour ! Et cette fois-ci, le sang est ROUGE !

  • Relié : 192 pages
  • ISBN-13 : 978-2413016533
  • Éditeur : Delcourt (20 janvier 2021)

Aperçu :

Je vais rester avec mon édition N&B

Idem ! Pas très heureuse cette colorisation, c’est le moins qu’on puisse dire : travail à l’aspect bizarrement bâclé (les nuages !), pas adapté au trait charbonneux initial, et qui ruine complètement l’ambiance. Je suis étonné que Campbell et/ou Moore aient accepté ça… et je serais encore plus étonné s’il s’avérait que ce soit même à l’initiative d’un des deux.

Est-ce que Moore s’en préoccupe ?
C’est marrant de voir ce sujet aujourd’hui, parce que discutais avec un dessinateur la semaine dernière, pour qui la colo, la lumière,… sont importants et il ne comprend pas que Moore accepte de laisser certaines de ses BD ou couvertures si mal colorisées.
Il est peut être daltonien.

Ou p’tet qu’il n’a aucun choix

C’est Eddie Campbell lui-même qui s’est occupé de la colorisation…

C’est un peu la réponse que je craignais de lire. Je suis d’autant plus perplexe. Je me dis que

  • soit c’est un travail de commande dont il n’a rien à foutre (l’éditeur qui réclame une-version-couleur-parce-que-ça-vend-mieux… mais alors pourquoi confier ça à Campbell lui-même plutôt qu’à un coloriste professionnel ?),
  • soit il ne sait pas bien se servir de Photoshop, Illustrator ou autre outil du même genre (ce qui est très possible, vu que sauf erreur de ma part il a jusque-là travaillé soit en noir et blanc, soit en couleurs directes),
  • soit les deux.

Après, ce sont peut-être ces pages-là qui ont un rendu moins travaillé que d’autres, je ne sais pas. Mais sérieux, les aplats comme ça, les fumées et les nuages où on voit distinctement le trait du pinceau numérique basique, et la façon dont tout ça (ne) se marie (pas) avec le trait original, j’ai quand même du mal à croire au choix esthétique parfaitement assumé.

… Bon, je n’avais pas vu l’interview quand j’ai posté. C’est donc bien la faute de Campbell. Pas le premier à saccager sa propre œuvre, mais quand même, c’est moche. :roll_eyes:

Capture

Sérieusement? Il a utilisé Paint ? :rofl: :rofl: :rofl:

Ce sera sans moi, c’est clair et net… :sweat_smile:

En plus ça perd toute sa force, tout son côté gothique. C’est pire que la fois où j’ai vu Akira ou Bone en couleur.

En fait, c’est pour que les gens se lancent et colorisent eux-mêmes : c’est à la portée de chacun, du coup ! ~___^

Akira, c’est une autre époque (et les outils n’étaient pas les mêmes : il me semble même que Steve Oliff a dû en créer certains), et il y a un sacré travail derrière…

Tori.

Akira, je l’ai découvert en couleur avec les fascicules de chez Glénat en kiosque.
Pour moi, c’est comme si c’était la version originale. Je n’ai lu la N&B (dans le sens original) que très récemment.
Dans ce cas précis, j’aime autant les deux. :stuck_out_tongue:

Quelle idée étrange, cette recolorisation.
Je trouve d’ailleurs tout aussi dommageable l’idée de publier le tout en plusieurs tomes… C’est un peu con, non ?