FÛKA t.1-20 (Kôji Seo)

@Deliverer of Faith : Oui certes, et on sent une différence de traitement dans les personnages et dans les plans « ecchi » par rapport aux auteurs masculins. Je ne vais pas dire plus subtil, mais moins complaisant tout de même, ça oui.

«dont vous apprécierez la suite» je ne crois pas non ^^ sauf certains

«dont vous apprécierez la suite» je ne crois pas non ^^ sauf certains

«dont vous apprécierez la suite» je ne crois pas non ^^ sauf certains

Le « problème » avec Kôji SEO pour moi c’est que c’est un habitué des twist plus ou moins dramatique. Les personnages qui nagent dans le bonheur ce n’est pas vraiment sont trucs je dirais même que si ils pouvaient avoir tuiles sur tuiles c’est encore mieux…
Bon c’est peut-être un peu exagéré mais pas si loin de la vérité.
J’ai lu Suzuka et j’ai bien aimé la série n’est pas trop longue, le ton assez léger et ça n’a pas de virage à 180°.
Du coup plus tard j’ai lu A town where you live et j’ai bien aimé jusqu’au tome 10 environ mais après pour moi c’est parti n’importe comment et j’ai abandonné.
Fuuka pour l’instant ça va j’accroche bien, je suis assez loin dans la série et pour le moment même si on a eu droit à notre bon vieux twist (qu’on aime ou pas perso j’ai trouvé ça dommage mais bon ce n’est pas moi l’auteur…) l’histoire reste sur des rails assez droit. Je ne fais pas l’apologie du scan illicite, je n’ai pas lu de scantrad.
Donc pour le moment cette série me plaît bien. Beaucoup plus que A town where you live et un peu plus que Suzuka.

@Therru : Là, je crois qu’on est complètement d’accord ^^

Alex240 : Tu dis sauf certains donc tu minimalises l’intérêt de l’oeuvre, mais sur quoi est basé ton jugement ? Car si c’est juste sur ton avis personnel c’est un peu prétentieux de dire que du fait que tu n’aies pas apprécié, il n’y en a que certains qui pourront.
Un manga n’est pas mauvais en soi, tout est une question de point de vue et de critères. Fûka pèche sur certaines choses mais au niveau du ressenti, pour moi c’est excellent. Et quand le ressenti suffit à combler les petits détails dérangeants d’une oeuvre, ça la rend pour moi d’autant plus intéressante qu’une série qui mise uniquement sur la technique et la structure du scénario.

Merci pour ton retour eenangel. Personnellement, j’apprécie beaucoup les séries qui partent dans le dramatique, après il faut que ça reste cohérent. Tout n’est pas rose dans la réalité et comme tu le dis, au final ce n’est pas si loin de la vérité/réalité. Personnellement, je préfère attendre les tomes pour que ce soit un plaisir à chaque nouveau tome, mais je suis rassuré de voir que la suite continue sur sa lancée.
Pour les scans, perso il m’arrive de lire en anglais les séries non licenciées ou celles que j’ai en Japonais chez moi (toujours en anglais).

@Niwo quand un manga me plait je vais lire plusieurs scans pour savoir si j’accroche totalement au titre pour ensuite l’acheter. Et j’ai adoré ce manga jusqu’à ce que je termine le volume 4 où il se passe qqchose, et c’est précisément là où certains vont apprécier et continuer le manga et d’autres qui comme moi vont lacher l’affaire.

image

Lire l’article sur Manga Sanctuary

Merci pour la critique! Tu m’as pleinement convaincue ^^ Shopping list.

« shonen sous airs de shôjo »… please pas ce genre de formule bateau, c’est une comédie romantique/drame shonen point, comme Love X dilemma ( qui parait dans le même magazine) et comme tout ce que fait Seo Kôji (ou presque).

Derelict, de base, je suis contre toute forme de catégorisation. Mais j’ai utilisé consciemment cette formulation, car un lecteur lambda cherchera à savoir exactement à quoi s’attendre, si je puis dire.

Pour moi, la romance n’est pas réservée au Shôjo et l’action au Shônen (et tout le reste), j’ai toujours eu du mal avec les gens qui disent que la romance c’est forcément « pour les filles » et qui, de ce fait, limitent grandement leurs lectures et se croient légitimes.

Alors, il est peut-être « stupide » de nourrir ce « vice », mais d’un autre côté, je préfère employer ce genre de termes pour que ce soit compréhensible (surtout que c’est censé résumer ma critique, je ne peux pas spécialement m’étaler autant que je le voudrais) et que les lecteurs ne se sentent pas « trompés » par le public visé.

Après je critique pas ta chronique, bien écrite au demeurant, c’est juste ce petit détail qui m’a fait tiquer ^^

j’ai juste une question : a t’on besoin d’avoir lut suzuka pour suivre l’histoire convenablement ? le titre me tente bien mais je dois avouer que je n’ai pas vraiment l’envie de me lancer dans une autre (longue ) série au préalable

Ecthelion, alors franchement je pense que c’est juste un +. Le tome donne suffisamment d’informations sur ce dernier et même si c’est une suite directe, on change de personnage principal donc (pour l’instant du moins), le seul lien entre Fûka et Suzuka, c’est le fait que Fûka soit la fille des protagonistes de Suzuka, c’est tout ^^

Fûka n’est pas une suite directe de Suzuka et il n’est pas nécessaire d’avoir lu cette dernière série comme il est précisé par l’éditeur et par l’auteur lui-même dans son texte de rabat de couverture. ( Pika Édition | La passion du manga ! )

Après, pour Fûka, ce tome ne m’a pas convaincu, restant trop dans la même trame que les autres séries de l’auteur et notamment Suzuka justement. J’attends quand même de voir le second tome pour me fixer.

merci :slight_smile: du coup je pense que je vais tenter l’expérience et on verra plus tard si ça me plait vraiment peut être que je me laisserai tenter par Suzuka

Suzuka n’est plus édité, tu devras donc te tourner vers l’occasion si tu veux la faire ^^