Fullmetal Alchemist volume 27 (Kurokawa)

Le dernier volume de FMA! Le combat final avec le suspens et la tension que l’on s’attend à ressentir sont présents avec la magie de la série! Un régal! Une fin magnifique pour une série fantastique!

Et voici la fin d’une épopée. On a pu partager les souffrances et les joies des frères Elric. Arakawa a su nous transporter dans un monde fantastique mélangeant solidarité et confiance. Où les ennemis d’hier sont devenus des alliés !!! C’est un manga qui restera dans les annales. Et la conclusion est sublime.

Pour un fois que je lis un manga qui possède une fin digne de ce nom…
Y a pas à dire, Fullmetal Alchemist est une série à lire du début à la fin.

La fin est un peu longue mais rudement bien menée et assez émouvante
ça reste une bonne série, avec un petit coup de mou au milieu mais qu a su remonté la pente pour terminer en beauté…même si la fin est un peu trop rose selon moi

J’ai vraiment beaucoup aimé la fin. Depuis quelques tomes, on entrait dans le dénouement final et je dois dire que la fin est l’une des plus mémorables que j’ai lue. C’est fini, après plusieurs années de parutions, et tout en sachant que FMA était l’un de mes premiers mangas…ça fait bizarre et ça va me manquer

J’étais un peu fébrile en achetant le dernier tome de FMA. J’ai suivi cette série depuis ses débuts, alors tenir enfin le dernier tome entre les mains!
Et puis, grosse déception.

[spoiler]Un happy end digne de n’importe quel shonen bâteau et foireux.

Alors que FMA pouvait se targuer d’être un shonen vraiment à part depuis ses débuts, grâce à une intrigue riche et recherchée, pour la conclusion il tombe dans la fin chiante et facile. On voit s’que les personnages deviennent, bla bla… Vraiment déçu. Peut-être en attendais-je trop.[/spoiler]

Euh, j’ai un énorme problème avec mon tome 27.
En plein milieu du dernier chapitre, il ya les meme pages du chapitre précédent qui sont pour la deuxieme fois dans ce volume et sans la fin… Un énorme défaut d’impression et ca e surprendrait d’être le seul à avoir a le déplorer… Kurokawa envisage des échanges? C’est quand même inquiètant, ya pas de checkeurs?

[quote=“KazuSlim”]Euh, j’ai un énorme problème avec mon tome 27.
En plein milieu du dernier chapitre, il ya les meme pages du chapitre précédent qui sont pour la deuxieme fois dans ce volume et sans la fin… Un énorme défaut d’impression et ca e surprendrait d’être le seul à avoir a le déplorer… Kurokawa envisage des échanges? C’est quand même inquiètant, ya pas de checkeurs?[/quote]

C’est un défaut à l’imprimerie… Et ça arrive pour tous les livres.
Normalement ton libraire doit te l’échanger sans problème.

Tori.

Je suis pas vraiment d’accord avec la fin “happy end”

On dirait que beaucoup n’ont pas compris que le manga part de la critique de la religion avec Cornello pour se terminer avec une critique sur la Science, la “Vérité” pronant un juste milieu. Donc le “peu importe la connaissance tant que j’ai mes amis” est lourd de sens pour quelqu’un qui n’avait confiance en personne hormis son frère. Si il se transmute lui meme a la fin pour ramener son frère c’est qu’il a soudain pris conscience que beaucoup de personnes les ont suivi pour les aider a surmonter une connerie monumentale: la transmutation humaine.

Très belle fin, rien à dire.

PS : j’ai également le défaut d’impression. Bizarre qu’ils aient pas remarqué que les livres bouffaient plus de pages que prévu.

Enfin un bouquin avec a happy end, j’aime bien par contre tout pareil, un bouquin en kit avec des pages dans le désordre et en double ^^

[quote=“angous”]Je suis pas vraiment d’accord avec la fin “happy end”

On dirait que beaucoup n’ont pas compris que le manga part de la critique de la religion avec Cornello pour se terminer avec une critique sur la Science, la “Vérité” pronant un juste milieu. Donc le “peu importe la connaissance tant que j’ai mes amis” est lourd de sens pour quelqu’un qui n’avait confiance en personne hormis son frère. Si il se transmute lui meme a la fin pour ramener son frère c’est qu’il a soudain pris conscience que beaucoup de personnes les ont suivi pour les aider a surmonter une connerie monumentale: la transmutation humaine.

Je ne vois pas en quoi cela l’empêcherait d’être appelé “happy end”. A la fin, les gentils gagnent, on les voit plus tard, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, et malgré leur tares et grâce à leurs amis ils arrivent à tout surmonter, etc… Bref, j’l’ai trouvée un peu niaise, malgré tout, cette conclusion.

[quote=“KazuSlim”]Euh, j’ai un énorme problème avec mon tome 27.
En plein milieu du dernier chapitre, il ya les meme pages du chapitre précédent qui sont pour la deuxieme fois dans ce volume et sans la fin… Un énorme défaut d’impression et ca e surprendrait d’être le seul à avoir a le déplorer… Kurokawa envisage des échanges? C’est quand même inquiètant, ya pas de checkeurs?[/quote]

Les 30 dernières pages de l’avant-dernier chapitre (quand on voit ce qu’ils sont devenus) remplacées par une partie du combat? Si c’est le cas, alors j’ai eu le même problème. Heureusement, mon libraire en avait d’autre en stocks et j’ai pu l’échanger rapidement.

Quand je me suis retrouvé devant ce défaut d’impression, j’ai juste trouvé ça… Extrêmement frustrant… :mrgreen:

FULLMETAL ALCHEMIST 25-27 : cette série aura été un divertissement de qualité jusqu’au bout ! Je lui pardonne même la surenchère de puissance et de pas avoir été jusqu’au bout avec la mort de Riza. Je pense vraiment que cette série méritait son happy end et je ne suis pas déçu. Les retrouvailles avec Winry me donnent toujours autant de frissons et la photo de fin est très bien trouvée. Et il aura fallu attendre 27 tomes pour qu’Edward grandisse enfin ! :laughing:

Je ne partage pas l’enthousiasme de certains sur cette fin… La lecture de ce volume est agréable mais loin du meilleur niveau de la série.

Déjà le tome 26 marquait le pas par rapport au 25, ce dernier ne fait que confirmer la tendance malheureusement. L’élément principal reste le combat final qui est complètement nul (sans intensité et confus visuellement), ça plombe déjà pas mal l’ambiance. Pourtant Arakawa avait montré qu’elle savait dessiner de très bons combats.
Dans ce genre de série, c’est quand même l’élément majeur d’une bonne fin, et il est raté…

Le reste est pas mal je trouve, si ce n’est pour Mustang, où là c’est du grand n’importe quoi. Lui avoir retiré la vue de cette manière, c’était nul, la lui rendre comme ça je crois ça l’est encore plus.

Je suis aussi d’accord pour le côté juste un peu trop happy end, mais bon au final ça ne pèse pas si lourd je trouve.

6/10 pour cette fin

Dès le début du volume on sent que c’est la fin, c’est ce qui fait la puissant cet ultime tome. Je suis un peu triste que la série soit finie, j’ai passé toute mon adolescence à la lire (de mes 13 ans à mes 18). Ca marque un changement et le passage à l’âge adulte ^^.

Mais c’est vrai que les tomes précédents annonçaient déjà la fin… Mais bon, ça ne change pas qu’il s’agissait d’une super série :wink:

Une fin pas vraiment convaincante, comme c’était déjà le cas dans les quelques tomes précédents. Le dernier combat est franchement mauvais et même si l’auteur a bien pris le temps de conclure son aventure avec un maximum d’infos sur le devenir des principaux protagonistes, la lecture de cet ultime volume me laisse un gout d’inachevé. Ayant lu les 3 derniers tomes à la suite, j’ai été fortement marqué par ce manque de tension sur cette dernière ligne droite et par quelques choix étranges (Mustang en tête) et une morale finale un peu facile… Cette conclusion n’est pas mauvaise, mais elle est très loin de ce qu’elle aurait pu être et des meilleurs moment du titre. Du coup, je ne pense pas que je tenterais de sitôt une nouvelle série d’Arakawa, même courte (genre Hero Tales). Une petite déception, et une notre globale pour la série qui sera finalement de 7/10 (alors qu’elle était plutôt de 8 jusqu’à la lecture des 3 derniers tomes).

Ce final est lui aussi très intense, entre les sacrifices divers opérés par certains protagonistes. S’il y en a que je retiendrais en particulier, c’est Greed et sa relation avec Lin, qui s’avère assez convenue mais la recette est efficace… Même après le combat final, le manga prend le temps de soigner sa conclusion, avec là aussi quelque chose qui ne croule pas sous l’originalité mais s’avère néanmoins cohérent par rapport au cadre général de l’histoire, et plutôt satisfaisant quant au devenir des principaux personnages. J’ai particulièrement aimé la conclusion bonus avec Trisha et Hohenheim.