FUTURE MAN (Saisons 1-3)

Le jour, Josh Futturman est un gardien sans histoires. La nuit, il est un gamer de classe mondiale. Lorsque des mystérieux visiteurs venus du futur viennent le voir pour le prévenir de l’extinction programmée des Humains, il se transforme en sauveur de la planète Terre…

CREATEURS

Ariel Shaffir et Kyle Hunter

DISTRIBUTION

Josh Hutcherson, Eliza Coupe, Ed Begley jr…

INFOS

Série américaine
Genre : comédie/science-fiction
Diffusion : à partir du 14 novembre sur HULU
Format : 13 x 25 mn

La série présentée par Seth Rogen, producteur et réalisateur du premier épisode :

La bande-annonce :

Forcément vu qu’il y a du Seth Rogen dans l’air c’est bien du grand n’importe quoi, et c’est ce qui me tente XD

V1_SY1000_CR0,0,674,1000_AL

Série renouvelée pour une seconde saison.

Le premier teaser de la saison 2 :

V1_SY1000_CR0%2C0%2C675%2C1000_AL

La bande-annonce de la saison 2 :

Série renouvelée pour une 3ème et dernière saison.

La bande-annonce de la 3ème et dernière saison :

J’avais bien aimé son « Green Hornet ».

Pas moi. Mais j’accroche bien à Future Man (j’en suis à la moitié de la première saison). Seth Rogen et Evan Goldberg n’ont pas créé la série mais on voit bien pourquoi ils se sont impliqués en tant que producteurs et réalisateurs (et Rogen jouera un rôle dans la saison 2). L’humour est ultra-référentiel, c’est rapide, efficace (on est dans un format 30 mn) et le trio vedette fonctionne très bien (mention spécial à Derek Wilson dans le rôle de Wolf que mes zygomatiques remercient). Bref, je m’amuse beaucoup avec ce chouette divertissement…

J’ai beaucoup aimé la première saison, qui a vraiment bien tenu son intrigue principale jusqu’au final explosif. Là, je suis à la moitié de la saison 2 et même s’il y a encore de bonnes choses, je la trouve moins réussie que la première. C’est un peu plus bordélique, les personnages sont trop éparpillés dans ce nouveau futur créé par leurs actions mais il y a encore assez de situations amusantes (les références/parodies ne manquent pas) pour suivre ce drôle de trio. C’est parfois un peu répétitif en ce qui concerne Josh, mais leurs relations évoluent et Wolf est encore une fois irrésistible.

L’ultime saison a été raccourcie par rapport aux deux premières (8 épisodes au lieu de 13), ce qui ne l’a pas empêché de se traîner un peu dans sa deuxième moitié après un départ canon. Mais cette virée temporelle enchaîne les moments complètement barrés et le dernier épisode au rythme soutenu offre une conclusion satisfaisante aux parcours des trois héros. Très sympa, cette petite série…