FUTURE STATE : CATWOMAN #1-2 (Ram V / Otto Schmidt)

Wonder Woman fut bien géré aussi.

Le début était intéressant. Deux histoires en parallèle. Mais après, c’est la cata, en effet. Le summum reste l’histoire de James Robinson avec le frère de Diana…

On est (très très) loin de son Starman voire même de son Earth-2.

Yep bon au début mais nul par la suite c’est pas faux mais l’idée de début d’alterner sur 2 récit fut excellente je trouvais, après bon… C’est pas faux xD (pas aimé la fin du (court) run de Rucka)

Ca a dû donner l’idée à Bendis d’écrire Supes et Action Comics à la Rucka mais dans une même temporalité. Pas de bimensualité mais une double dose mensuelle de Supes et du bon Supes.

Tomasi avait été très bon les premiers 25 épisodes. Avec Gleason, Manghke, il avait l’équipe et le bon goût de parler du Kansas, de la ferme , etc…

Et avant? J’ai Geoff Johns en souvenir (ça date d’ailleurs) et Paul Cornell à la sortie de Blackest Night. Mais qu’est-ce qu’il devient d’ailleurs?

Geoff Johns ?

Il a écrit Superman et Action Comics (ou que Action Comics, je pense) avec Gary Franck aussi d’ailleurs. C’était pas mal.

Très bonne surprise.
Catwoman essaye de détourner un train de prisonniers et de gamins emmenés pour être réformés. Ca fonctionne très bien dans un comics d’action bien mené, fluide et dynamique. Les rebondissements, notamment sur les prisonniers, sont surprenants et donnent envie de voir la suite.
Otto Schmidt gère très bien le graphisme, très agréable et très inspiré. C’est bien cool d’être surpris ainsi.

Après trois semaines sans comics en raison de la gestion poussive du Brexit, je me suis fait une petite cure de DC! Et ce « Future State » n’est pas pour me déplaire et me redonner goût à la très médiocre année 2020. Peut-être l’une des pires depuis vingt ans, je dirais sur le coup de l’instant.

Bref, l’Univers a besoin de respirer et reprendre un tempo plus certain. Et j’ai commencé ce FS par le Catwoman (j’ai lu les Next et Dark Détective en numérique).
Et je dois dire que le Ram(equin) V commence à montrer tout son talent. Il y a bien sur la Justice League Dark qu’il a conclu de la meilleure manière après le grand Tynion. Son Catwoman qu’il a rendu intéressant après le passage très (très très) oubliable de Joëlle Jones. Je vais surveiller son Swamp Thing…

Bref, l’épisode est riche, bien écrit et en mode direct. Prenant la mesure de deux numéros, ce Catwoman est un maillon important de l’histoire de Batman dans cet event. Ce que l’on remarque dans cet event, c’est que les séries montrent des bouts d’histoires se mêlant à l’intrigue générale de leurs micro-univers.
Ce qui pour moi donne de l’intérêt à suivre FS.

Avec Otto Schmidt, ça donnerait une belle équipe créative pour la féline.

1 J'aime

Oui, même si je pense que le cliffhanger est un « piège » : cela pourrait ne pas être Bruce, mais Silence, qui a le même visage.

Possible, possible :wink:

J’aime cette idée!

Catwoman has clawed her way through half of the Magistrate’s bullet train, but her fight has only just begun! Now, with Onomatopoeia in tow, Selina makes her way toward the car carrying a ghost of her past, and Gotham’s as well. It’s Bruce Wayne…but is it really him? And with Talia al Ghul on board as well, will this be a long-awaited reunion between the Bat and the Cat, or will Selina’s mission to rescue the Magistrate’s prisoners go off the rails?

Future State: Catwoman #2

Written by Ram V
Pencils Otto Schmidt
Inks Otto Schmidt
Colored by Otto Schmidt
Cover by Liam Sharp
Release Date : February 16, 2021

Conclusion moins forte que le début idéal, mais ça reste de bon niveau. Ram V est moins efficace dans son final, mais livre de belles caractérisations et assurément écrit le mieux Bruce Wayne dans Future State. Sa Selina est aussi super, avec un Otto Schmidt en forme.
Ca n’a quand même aucune foutue cohérence avec Dark Detective, hein.

Je pense que tu as des difficultés à situer les intrigues. :rofl:

Je pense que les auteurs ne se concertent pas et que DC s’est tiré une balle dans le pied dès le début en fournissant une frise chronologique avec des époques différentes pour le contexte Gotham, sans que le rendu des intrigues ne rende cela cohérent.

Dark Detective se passe en 2027, toutes les autres mini-séries sont en 2025.
Or, Dark Detective me donne l’impression de se situer également en 2025, voire même « avant » toutes les autres.

Peut-être que Dark Detective #4 mènera à l’enfermement de Bruce Wayne dans le train de Catwoman #1-2, mais c’est alors fort dommage de publier dans cet ordre.
A minima sans plus d’indications temporelles.

Bon, après, j’ai conscience que je cherche ici une cohérence et un sérieux que les principes de « continuité souple » évoqués depuis peu par DC piétinent allègrement.

Nous verrons bien mais j’ai bien aimé que l’on retrouve l’intrigue par morceaux justement. Et notamment le Catwoman 1.

J’ai trouvé son Bruce Wayne un peu nunuche avec sa phrase toute faite. « Vole et je te retrouverais ». Mais sinon le récit était cool même si la deuxième partie manquait de punch.

Très sympa quand même.