Gate - Manga

Je suis très impressionnée par cette nouvelle série shôjo qui promet de l’aventure et de l’action avec de beaux mâles exactement comme on aime ! Un graphisme séduisant, des planches dynamiques à la mise en scène claire, et surtout une intrigue qui annonce mystères, combats, amitié et tortures psychologiques, voilà qui se révèle on ne peut plus prometteur ! Le style graphique est très bon, aussi bien dans les traits que dans la mise en scène et en page, et les personnages s’annoncent intéressants avec des caractères bien différenciés et une évolution personnelle pour chacun d’eux. Le coup des éléments et des incontournables Byakko et cie n’est pas d’une grande originalité, mais c’est toujours agréable de plonger dans la culture japonaises et de voir les différentes représentations qu’ils peuvent en faire. Ce premier volume pose le décor et s’attarde sur le début de la relation entre nos protagonistes et leurs hôtes, mais la suite promet de l’aventure, de l’action et des rebondissements. J’attends cela avec impatience. Ce manga est un réel coup de cœur !

Par contre… J’ai éclaté de rire en voyant le nom de la collection dans laquelle l’a insérée Tonkam : « Shônen Girl », autrement dit : « manga pour garçons destiné aux filles ». Ha ha ha ! Le marché français a si bien réussi à dévier le mot « shôjo » de sa signification réelle qu’on n’ose même plus appeler un genre par son nom, eh bien bravo ! On en arrive à des contresens dépourvus de signification qui frisent le ridicule. C’est d’autant plus triste que l’éditeur avait su assumer X de Clamp en tant que shôjo à l’époque. De quoi mourir de rire ou… pleurer.

Tu n’as pas lu ça… ~____^

Tori.

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

J’en ressors essoufflée et éblouie. C’est presque extraordinaire d’avoir pu retrouver un manga qui me corresponde à ce point, à la fois au niveau de l’histoire et du style. C’est surtout pour ce dernier que je suis ébahie, tant tout correspond à mes goûts : un graphisme détaillé, des cases qui se chevauchent, des planches superbement esthétisées, des scènes d’action dynamiques et claires, des plans expressifs où tout a un sens. Le design des quatre créatures divines est juste magnifique. De plus, l’histoire me passionne, si bien que j’ai dévoré le volume d’une traite, le cerveau monopolisé par ma lecture. La façon dont les mystères sont agencés et se dévoilent progressivement au fur et à mesure des découvertes des personnages rend la tension permanente, tout comme la présence des scènes de combat. Les protagonistes eux-mêmes sont également très intéressants, ne seraient-ce que dans leurs interactions, mais aussi dans leurs caractères très fouillés. Bref ce manga est juste parfait pour moi, je ne sais pas s’il plaira à tout le monde (sans doute pas) mais en ce qui me concerne c’est à 100% le genre de titres que je recherche et avec Uragiri et Gate, je suis comblée en ce moment.

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Ce n’est pas l’avant dernier volume. L’auteur a sorti le tome 4 en novembre dernier au Japon.

oui en effet, je m’étais basé sur la fiche de MS qui annonçait 3 volumes en tout, mais la série en comptera 4.

je vais donc modifier quelques passages de ma critique, même si au final 3 ou 4 ne changera pas l"impression rendue d’un format trop court pour une série qui aurait mérité bien plus d’approfondissement, même si elle reste de qualité. :wink:

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary